Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 08:55
Sans-titre.jpg
INTRODUCTION
 
Nicolas Sarkozy n’a pas été élu grâce à son projet politique, que son électorat populaire découvre à peine (bouclier fiscal, TVA sociale, franchises médicales, …). C’est son discours sur les valeurs qui a convaincu : « le travail, c’est la liberté », « récompenser le mérite », « l’autorité est le fondement de l’ordre », …
En face, les partis de Gauche n’ont pas été disqualifiés par leur projet politique (qui connaît les 100 propositions de Mme Royal ?), mais par le dénigrement de leurs valeurs traditionnelles : l’égalité (égalitarisme, nivellement), la solidarité (assistanat), etc… D’autre part, si le programme de Mme Royal semblait si peu cohérent, c’est parce qu’on ne comprenait pas sur quelles valeurs fondatrices il s’appuyait.
Alors si la Gauche veut donner envie d’une « alternance » en 2012, elle doit convaincre sur des valeurs qui se distingueront clairement de celles de la Droite.
Le problème, c’est que les valeurs de tous les partis se rejoignent souvent (qui est contre la liberté ?) et que cette confusion profite aux plus démagogues.
En réalité la différence idéologique en Gauche et Droite, c’est la hiérarchie de ces valeurs et l’interprétation de ces mots un peu abstraits.
C’est pourquoi, au lieu d’énumérer une liste « à la Prévert » des valeurs de Gauche, on préfèrera les hiérarchiser dans une arborescence en forme d’arbre, ce qui mettra en valeur leur cohérence :
- les racines représenteraient la ligne idéologique,
- le tronc et les branches maîtresses représenteraient les valeurs fondatrices,
- les petites branches représenteraient les valeurs dérivées,
- le feuillage représenterait le projet politique (hors-sujet ici).
 
On connaît les valeurs classiques de notre belle devise nationale : liberté, égalité, fraternité ; mais il y en a d’autres, que Mme Royal et M. Sarkozy ont récemment valorisées - travail, famille, nation (oups !), et d’autres encore… – qui méritent qu’on y réfléchisse sans a priori...
 

 
A LA BASE : LA SOLIDARITE 
 
La solidarité (entre catégories socio-professionnelles, entre générations, entre communautés, entre peuples, …) est sûrement à la base des valeurs de la Gauche :
- la solidarité est source de justice ;
- la solidarité est source de liberté (elle permet l’autonomie des « classes » défavorisées) ;
- la solidarité est source d’égalité (elle réduit les inégalités) ;
- la solidarité est source de responsabilité et de fraternité.
 
Pour la Droite, la solidarité est une valeur mineure, qui compense les désengagements des collectivités. Elle se manifeste :
- par la charité
- par la solidarité familiale - au détriment de la liberté des femmes 
- par la solidarité religieuse et ethnique – au détriment de la laïcité et en faveur du communautarisme.
 
 
LES VALEURS FONDATRICES
 
 
La justice et l’équité s’associent pour se décliner en deux « branches » : les libertés et les responsabilités (ou alors : l'individu et le collectif ; ou encore : les droits et les devoirs).
 
Justice 
 
La Gauche met la loi au service des citoyens. Objectif : la justice et la responsabilité, prioritaires sur l’ordre.
 
La Droite place la Loi au-dessus des citoyens (conception biblique). Objectif : l’ordre et la discipline, prioritaires sur la justice.
 
Equité
 
L’égalité est une valeur traditionnelle de la Gauche.
 
Mais la Gauche pratique plutôt l’équité (politique fiscale, …), l’égalité étant une évidence dans certains cas particuliers (égalité des droits et des obligations, égalité des chances, …).
 
La reconnaissance du mérite est « de Gauche » quand elle est soumise à l’équité.
 
Liberté
 
La Liberté est à la base des droits de chaque individu.
 
La Gauche défend bien sûr les libertés individuelles.
La Gauche (progressiste, libertaire) conquiert aussi des libertés sociétales, en brisant les tabous (sexualité, mort, …).
 
La droite défend plutôt la liberté économique (libéralisme), ce qui justifie que l’Etat se désengage de son rôle de protection et laisse au marché le rôle de régulation.
 
Responsabilité
 
Dans la mesure où l’Ordre n’est pas une valeur prioritaire, la Responsabilité garantit l’harmonie de la vie en collectivité.
Le maintien de l’ordre a pour objectif de rendre les citoyens responsables, en complément de l’éducation.
La Responsabilité est source de fraternité, envers nos concitoyens (tolérance, civisme) mais aussi envers les générations futures et le monde (écologie politique - développement durable et co-développement)
 
 
LES VALEURS DERIVEES

 
Education et famille
 
Pour la gauche «libertaire», la famille n’est pas une valeur : la famille n’est qu’un moyen d’aboutir à l’épanouissement et le bien-être de l’enfant, par le biais de l’éducation (des parents) et de la solidarité (des seniors).
Les « politiques familiales » de la Gauche ne valorisent pas la « valeur famille », mais l’éducation (exemple : congé parental), l’équité (exemple : allocations familiales), l’émancipation (liberté) des femmes (exemples : crèches, congé de paternité), etc...
 
Par contre, l’éducation est une valeur essentielle : non seulement elle favorise l’autonomie de nos enfants (valeur : liberté), mais en plus elle les rend responsables vis-à-vis de la collectivité (valeur : responsabilité).
 
Laïcité
 
C’est une traditionnelle valeur de Gauche, car la religion peut entrer en contradiction avec les valeurs de liberté (des mœurs, …), de justice (Lois rigoureuses)et d’égalité (des sexes, …).
C’est pourquoi la laïcité, sans remettre en cause le libre choix d’exercice des cultes et une stricte neutralité envers les opinions religieuses de chacun, s’attache à maintenir l’ordre républicain au-dessus de tous les ordres religieux.
 
Identité / Nation
 
Pour certains, l’identité est une valeur « conservatrice », qui entretiendrait le repli sur sa propre communauté et le ressentiment vers la communauté voisine.
D’autres défendent :
- la reconnaissance d’une identité nationale (territoire, histoire, langue, culture, économie). Ceci favoriserait la cohésion de la nation au détriment des communautarismes. L’identité nationale, pour la Gauche, est basée sur la République, le droit du sol, l’intégration des immigrés.
- la reconnaissance des identités communautaires (identités religieuses, ethniques, sexuelles, politiques, …) qui garantirait le respect de chacun et la protection des minorités. 
 
Culture
 
C’est un élément de l’épanouissement personnel (liberté individuelle).
C’est aussi une ouverture qui favorise la tolérance (responsabilité collective).
 
Sécurité
 
C’est une importante valeur «de Droite», qui est associée à celle de l’«ordre».
 
Pour la Gauche, c’est un mot plus général (on parle par exemple de «la sécurité de l’emploi»), qui s’oppose à la précarité :
- pour la sécurité des personnes, la valeur associée est l’ordre ;
- pour la sécurité des familles (logement, pouvoir d’achat, intégration des jeunes, …), les valeurs associées sont le bien-être (matériel) et l’éducation.
 
Travail
 
La «valeur travail» de S. Royal a été récupérée, avec plus de succès, par N. Sarkozy.
 
Pour une certaine Gauche, le travail n’est pas une valeur, mais un moyen d’aboutir à l’autonomie (financière), donc une forme de liberté. C’est d’ailleurs la Gauche qui a permis les différentes diminutions du temps de Travail. 
 
Pour d’autres, le travail est une valeur en soi, source de dignité et d’épanouissement (goût du travail bien fait, satisfaction du devoir accompli). On pense aux utopistes du XIXe siècle (comme Godin), précurseurs du collectivisme, pour qui le travail était une valeur centrale.
 
 
CONCLUSION
 
 
On propose une arborescence en « arbre », dont la  hiérarchie est bien sûr discutable. Evidemment, par souci de lisibilité, ce schéma est simplifié (on sait bien qu'en réalité « tout se tient » !).
 
Pour que cette arborescente soit valable, quelles que soient les sensibilités de Gauche, les valeurs dérivées n’ont pas été hiérarchisées. Par exemple, il est évident que les Verts (Voynet) et le MRC (Chevènement) ne seront pas d’accord sur l’égale importance accordée aux valeurs « Ordre » et « Ecologie politique »…
 
Ensuite, mais c’est un autre sujet, il s’agira de décliner ces valeurs pour les rendre concrètement compatibles avec le monde du XXIe siècle.

Partager cet article

Repost 0
Published by PS CLOHARS CARNOET - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche