Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 14:18
DSCN4039-copie-1.JPG
Sous ce sigle imprononçable se cache un outil de protection bien adapté aux communes rurales. En effet la Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager permet de définir une portion de territoire à protéger ou à mettre en valeur pour des motifs d’ordre esthétique ou historique.
 
Cette disposition régie par la loi du 7 janvier 1983 est mise en œuvre à l’initiative et sous la responsabilité de la commune, avec l’assistance de l’Architecte des bâtiments de France. Elle est créée et délimitée en 3 temps :
-         étude par la commune : périmètre, prescriptions, règlement
-         enquête publique
-         arrêté préfectoral pris après avis de la Commission régionale du patrimoine et des sites
 
Les zones protégées sont soumises à des prescriptions particulières élaborées par la commune. Bien entendu, les constructions, agrandissements, aménagements, démolitions demeurent possibles mais le permis devra être approuvé par l’Architecte des bâtiments de France.
 
Pourquoi créer de nouvelles règles qui risquent d’être mal comprises par les particuliers ? Tout simplement pour protéger et mettre en valeur notre patrimoine et éviter la dégradation de nos paysages. Par exemple, si on décide de refaire la toiture d’une grange dont l’architecture est intéressante, la tôle ondulée ne sera pas acceptée mais des conseils seront donnés sur l’utilisation de matériaux qui ne dégraderont pas l’aspect du bâtiment et qui ne seront pas forcément plus chers. De même, par exemple, pour les clôtures : des conseils seront disponibles pour un choix de possibilités harmonieuses pour le paysage et adaptées au site.
 
Notre commune est renommée pour sa nature harmonieuse et la richesse de son patrimoine. Pourquoi n’est-elle pas encore dotée d’une ZPPAUP alors que nombre de communes alentour l’ont mise en œuvre parfois depuis longtemps ? Parce que les municipalités précédentes n’ont pas jugé utile de faire appel à cet outil particulièrement bien adapté pour identifier tout ce qui constitue notre patrimoine et nos paysages : silhouette du bourg et des villages, monuments, ensembles bâtis, fermes, vestiges archéologiques, sites historiques, plantations, bois et forêts, chemins, etc.
 
Cependant – sous la pression des Bâtiments de France inquiets pour la préservation du site de Doëlan – la municipalité actuelle a eu la sagesse de réunir une commission en 2005 afin de définir une ZPPAUP. Composée d’élus, de représentants d’associations, de deux architectes, d’un représentant de l’Equipement, et d’un architecte des bâtiments de France, cette commission s’est réunie à peu près une dizaine de fois et a étudié les nombreux documents, cartes et photos produits par les deux architectes.
 
Ce travail a été lent et laborieux pour différentes raisons. Tout d’abord, un manque de méthode ; au début, il aurait fallut informer convenablement les participants qui pour la plupart ne savaient pas ce qu’était une ZPPAUP, ses contraintes, ses avantages, et ses inconvénients. Cela aurait minimisé les conflits internes entre ceux qui voulait « tout protéger » et ceux qui étaient inquiets des conséquences de nouvelles contraintes administratives. Ce manque d’informations a fait perdre beaucoup de temps en discussions avec des projets constamment modifiés, des périmètres agrandis, réduits, etc. Enfin, il aurait fallu se donner un objectif de temps et prendre toutes dispositions utiles pour le tenir (rythme des réunions). D’autre part, les participants n’ont reçu aucune information sur le coût de cette étude, ni sur les modalités de son financement. Finalement, l’étude du projet a été interrompue en juin 2007, sans aucune explication.
 
Maintenant, le sort de ce projet dépendra de la volonté de la nouvelle majorité issue des prochaines élections. Pour notre part, nous voulons finaliser cette étude dans les meilleurs délais. Pour cela, il faudra recomposer une commission, prendre connaissance des problèmes rencontrés par les architectes et revoir le dossier en fonction des éléments de notre programme et du budget disponible.
 
Ainsi, ce projet global permettant la protection et la mise en valeur de notre commune devrait être opérationnel en 2009
 
                                                                                                            Jean Lecourt
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kloar 2008 un nouvel horizon ! - dans Municipales 2008
commenter cet article

commentaires

Louis 02/03/2008 10:19

Il y a longtemps que cela devrait être terminé, mais ici tout prend un temps infini comme le dit le dicton "am zer zo".....mais pour trop c'est trop

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche