Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:43

imagesL’accord de cessez le feu du 19 mars 1962 concluait une phase de pourparlers qui ont eu lieu à Evian entre le gouvernement de la France et le FNL. Cet accord constituait un compromis politique. Il fixait les modalités du passage, du cessez-le-feu au scrutin d'autodétermination et organisait les futures relations entre la France et la République algérienne sur tous les plans.

La paix fut difficile à entrer dans les faits. Des actes de terrorisme ont continué à ensanglanter des mois durant le sol algérien. En dépit de ces tentatives de déstabilisation, le référendum fut adopté très largement par 90,81 % des français et le peuple algérien accéda son indépendance. Les armes se sont tus progressivement. Pour autant la tragédie algérienne connut un nouvel épisode dramatique avec le départ brutal des pieds noirs et l’abandon des harkis désarmés et déroutés. La radicalité des positions exprimées par certains des années durant avait rendu  impossible la paix des braves. Tout cela nous le savons mais c’est au combien encore lourd à porter…

Cette difficile page de notre histoire à laissé des traces. Il a fallu attendre presque 40 ans, pour que la France reconnaisse qu'elle avait fait la guerre en Algérie : le 10 juin 1999, l'Assemblée nationale à l’unanimité décidait de substituer l'expression « guerre d'Algérie » à celles d'« opérations de maintien de l'ordre en Afrique du Nord » dans tous les textes législatifs et réglementaires. Le langage officiel rejoignait là enfin le langage courant…

Les dates symboliques des cérémonies commémoratives des deux premières guerres mondiales, ont été celles du cessez-le-feu. Celui signé le 19 mars 1962 marquait une volonté de paix et réconciliation. C’est ce message qu’il faut retenir, c’est cette mémoire qu’il convient de célébrer.

Aujourd’hui, l’actualité internationale dans le monde arabe montre que la décolonisation était une étape nécessaire mais qu’à défaut d’une réelle démocratie, rien n’est définitivement réglé. C’est là l’évolution des peuples, de leur histoire et de leur souveraineté. 

Le combat pour la paix passe partout et toujours par un combat pour la justice, et par le respect des différences. Les dirigeants où qu’ils soient, quels qu’ils soient, quelques que soient leurs opinions ne doivent jamais y faire dérogation.  La démocratie c’est l’usage de la liberté de pensée mais aussi celle du respect de l’expression de sa diversité.

Ne l’oublions pas car ceux qui hier attisaient les braises de la division et de l’exclusion reprennent du poil de la bête aujourd’hui…

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche