Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 20:05

 

Le congrès de Reims arrive et les alliances constituent le principal sujet d’intérêt dans la période. Qui ira avec qui et derrière quelle troupe ?

 

Premier  constat : Les idées ne semblent plus constituer des points de divergence autour desquelles se créent les débats. C’est donc qu’elles se sont rapprochées...La crise de l’après référendum européen est en passe d’être dépassée. Des rapprochements, hier impossibles, se mettent en place  et c’est tant mieux. On assiste à un phénomène comparable au PCF qui prend ses distances avec  l’alliance antilibérale en se rapprochant progressivement  de la gauche traditionnelle.

 

Deuxième constat : La recherche d’un leader créé une forte concurrence des égos ! Certains  s’en désespèrent et les médias en font les choux gras de leurs titres. C’est pourtant la conséquence inévitable d’un parti qui vit et qui a connu 10 années de majorité stable avec un premier secrétaire toujours facilement réélu. La séquence présidentielle perdue interroge nécessairement sur la responsabilité du parti et de sa candidate. Nous n’avons pas réussi à convaincre et faire gagner nos idées alors même que le contexte y était favorable… Il nous faut donc choisir une personnalité capable de récréer les conditions d’une réflexion collective et d’une mobilisation. Que plusieurs s’y collent n’a rien de surprenant…D’autant que Hollande et  Royal ne sont pas véritablement prêts à s’effacer.

Troisième constat : Les sondages continuent de peser sur les choix.  Delanoë grimpe dans l’opinion,  et le voilà au centre des débats avec chaque jour des ralliements et une image qui se renforce.  Moscovici ne décolle pas et ceux qui l’appuyaient hier changent de camp. C’est assez triste. Les élus et les militants restent très fortement sous l’influence de l’opinion dont ils guettent le moindre signe. Je crois que dans la période, il nous faut rester nous même et accepter de ne pas nécessairement toujours coller à l’air du temps. Faisons nos choix avec nos convictions  pour partir, demain, à la reconquête de nos valeurs et les faire gagner.

 

Jacques JULOUX

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section PS Clohars Carnoët-Le Pouldu-Doëlan - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

petitmaje 23/09/2008 08:49

Je dirais plutôt : l'absence d'idées et la recherche de "combinaziones" pour prendre la place de Hollande favorisent des rapprochements bizarres !
Pouvez vous citer une seule idée nouvelle, positive, sortie par le PS depuis 2007 ?
Quand à l'opposition à Sarko, on ne peut que reprendre les propos de Moscovici disant que les seuls opposants à Sarko sont Bayrou et Besancenot.
J'aime assez Delanoe, rejoint par Rocard et ayant le courage de se déclarer libéral dans le bon sens du terme. Mais que faire avec les "gros pardessus" que sont Jospin, Vaillant, Hollande, Ayrault ?
Moscovici est pas mal non plus, mais plombé par les girouettes que sont Montebourg et Fabius.
Aubry n'est pas ma tasse de thé mais encore moins depuis qu'elle met la barre "à gauche toute" en vertu du principe qu'un congrés du PS se gagne à gauche.

Segolène m'a bien déçu depuis la campagne mais son combat solitaire a finalement du cran.

Bon courage dans ce panier de crabes

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche