Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 12:17

Il y a un an nous étions élus avec 38,8 % des voix au terme d’une campagne électorale harassante,  difficile à vivre et dans un contexte de division. Cinq listes de sont affrontées soit un total de 135 candidats….Notre liste était soutenue par le parti socialiste et comportait 2/3 de candidats non encartés.
Notre slogan « le changement est à gauche » était sans équivoque. Nous le portions pour au moins trois raisons :

1 Lorsque l’on se présente aux électeurs,  nous leur devons la clarté de nos engagements et de nos valeurs. Combien de listes se réclament apolitiques durant les campagnes. Une fois  élues elles se montrent engagées idéologiquement et rompt  le contrat passé auprès de ses électeurs. L’exemple de l’ancien maire et d’une partie de son équipe, à cet égard, est parlant. Aujourd’hui  localement ce constat se vérifie. Le maire « apolitique » de Concarneau est UMP et  des adjoints de Quimperlé, également.

2  Les communes à gauche sont économiquement bien gérées et  dynamiques dans leurs actions. Il faut s’appuyer sur ce bilan collectif. Il est  reconnu et exprimé dans différentes enquêtes d’opinion par les français. Le faire valoir et s’en réclamer  lors d’une élection, c’est valoriser le travail de nos élus.
 

3 Enfin ce positionnement posé permet d’assurer une cohérence au sein d’une équipe. Lorsque l’on construit un programme électoral tout va bien en général. On parle de réalisation et non de gestion.  C’est ensuite que peuvent venir les difficultés. Régulièrement les équipes municipales sont confrontées à des demandes, des imprévus, des choix nouveaux à effectuer. Il est plus facile de les traiter en fonction de valeurs et de règles exprimées qui soient partagées et explicitées.


Aujourd’hui en harmonie, notre équipe travaille d’arrache pied et auprès de chacun, sans distinction d’opinion. Car si les valeurs dont nous nous réclamons sont connues et communes, notre action et notre attention doivent être les mêmes pour tous. Elus, nous sommes au service des cloharsiens sans distinction. Ce que  l’on attend de nous, c’est l’écoute et la mise en œuvre de notre programme. Nous y travaillons….

Partager cet article

Repost 0
Published by Section PS Clohars Carnoët-Le Pouldu-Doëlan - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

Alain Mevel 25/03/2009 12:20

C'est en effet bien triste ce qui se passe depuis le changement de municipalité, Que de la récup des différentes listes, rien de concret si ce n'est les augmentations des frais de cantine. On avait mis beaucoup d'espoir avec cette équipe mais que de déceptions, que de la poudre aux yeux et du racollage de quartier, c'est bien triste et je ne suis pas le seul à le dire.

marie-r 23/03/2009 00:55

Un an déjà!
En quoi la vie des Cloharsiens à changer?
Des sourires, des beaux discours, des réunions, des concerts, des conférences...et un 1er magistrat qui s'assoit sur la loi quand cela ne lui convient pas! Bravo pour la démocratie. A l'école on m'a appris que cela s'appelle de l'autoritarisme!

Petirmaje 17/03/2009 18:58

Retroviseur ? C’est qui qui fait un article intitulé « Elus depuis un an » ?

Chiffres ? Le PS n’est pas plus propriétaire des voix obtenus par Ségolène Royal, Lebris et Quernez, surtout au second tour, que CAPAS des voix de CAS il y a un an.

Chaque élection est spécifique, surtout dans une petite commune comme la notre. La nouvelle association « Clohars, Hisser haut » rappelle fort opportunément que 61,2 % des cloharsiens n’ont pas voté pour votre liste au second tour. La droite ne fera pas deux fois l’erreur de la désunion.
On verra bien quel sera le score du PS aux Européennes. Election importante pour un européen comme moi, mais sans enjeu national et à la proportionnelle.

Commissions extra municipales, Agenda 21, réunions de quartier : oui, il y a eu du progrès par rapport à avant. Qui le nie ?

Regarder devant ? Du passé faisons table rase ? Chiche !!

Petirmaje 17/03/2009 11:34

Il y a un an et une semaine, la liste « CAS », menée par Hervé Prima, obtenait 41 voix de moins que la liste « Kloar 2008 un nouvel horizon » ‘menée par Jacques Juloux au premier tour des municipales (21,4% des voix).

Un entre deux tours marqué par des tentatives de débauchage de quelques personnes de la liste CAS empêchait que la liste CAS ne se désiste pour la liste PS. La liste CAS se retirait.

Il y a un an la liste Juloux remportait la triangulaire de 2éme tour avec 38,8% des voix, soit 17,4% de voix supplémentaires. Il y a tout lieu de penser, même si nul n’est propriétaire de ses voix, que les électeurs qui s’étaient portés sur CAS y avaient quelque peu contribué.

Un an est passé. Un premier bilan technique et politique pourrait être fait, avec du pour et du contre. Cela sera peut-être fait sur notre blog.

Sur un autre plan, plusieurs faits sont avérés.

Un an après, Jacques Juloux n’a pas adressé la parole à Hervé Prima ni à aucun membre de la liste CAS, sauf pour parler, à certaines occasions, de la pluie et du mauvais temps. Ce qu’il fait, très régulièrement, avec les autres anciennes têtes de liste.

Une grosse majorité des membres encartés de la liste (à l’exception heureuse de quelques uns) font une tronche pas possible à tous ceux qui ont un rapport de près ou de loin avec CAPAS, surtout s’ils ont eu le malheur de faire partie, un temps, de leur parti.

Des membres éminents de la section du PS emploient à notre égard des mots qu’ils n’emploient pas à l’égard de la droite.

On lit constamment sur les sites locaux ou nationaux du PS des appels au rassemblement. Rassembler d’abord notre camp qu’ils disent.
A Clohars, où la droite a fait 61,2% des voix cela ne semble pas d’actualité.

Combien de temps cela va-t-il durer ?
Espérons que cette posture ne dure pas encore 4 ans et onze mois.

Pour ma part, je reste fidèle à cette définition d’un célèbre homme de gauche :

. Mes ennemis sont ceux qui envahissent mon pays
. Mes adversaires sont les gens de droite. Je les combat courtoisement et fermement.
. Les autres sont des personnes avec qui je peux avoir des divergences sur les modalités mais des convergences sur les valeurs

Section PS Kloar 17/03/2009 12:26



Les rapports affectifs entre les uns et les autres n'ont rien à faire dans le débat politique ainsi que les "on dit" : c'est totalement hors sujet. On doit rester sur le terrain des
idées et des projets.

On rappelle que Gilbert Le Bris et Ségolène Royal ont fait 49.5% aux dernières élections législatives et présidentielles sur la commune et que le socialiste Michaël Quernez a obtenu 55%
des voix à Clohars pour les cantonales.    

Nous pensons au contraire du précédent commentaire que l'équipe municipale a ouvert ses commissions extra-municipales au plus grand nombre (candidats ou non aux dernières élections) :
station d'épuration, chemins, etc... sans compter les réunions de quartier, les questionnaires, le conseil des sages qui se met en place... Tous les citoyens ont l'occasion et les
moyens de s'exprimer.

Il faut regarder devant et non pas dans le rétroviseur.




zoom zoom 16/03/2009 18:45

De qui est ce beau satisfécit ?

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche