Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 14:44

Lors de la réunion de présentation du projet privé "Dôme" par la société Liven'up Events le 30 avril dernier, des riverains de l'arène du pouldu, des représentants d'associations et divers citoyens ont fortement exprimé leurs inquiétudes. D'autres, au contraire, bien que plus discrets tant la tension était palpable soutenaient le projet. Lors de l'AG de l'OTSI une semaine plus tôt, l'accueil avait été plutôt bon de la part des professionnels bien conscients du plus qu'apporte une telle activité pour l'économie locale.
 
Si les doutes peuvent être légitimes car les interrogations nombreuses, la tournure de la réunion de présentation a été plutôt déplaisante frôlant parfois l'entretien d'embauche pour les porteurs de projet.
Ceux qui ont décidé de "contrer" de façon sincère ou par opportunisme politique se sont faits entendre haut et fort. Par contre, et c'est bien dommage, l'avis des jeunes n'a pas assez été pris en compte par la population hostile au projet. J'étais sans doute le plus jeune de l'assemblée et de loin...

Trois points ont principalement fait débat : le volet environnemental, les nuisances et les retombées économiques.

1 L'environnement :

L'avis consultatif défavorable de l'architecte des bâtiments de France a sans doute été décisif quant à la "suspension" du projet selon les termes de la presse locale. Néanmoins et c'est là mon avis de professionnel du bâtiment, l'installation d'un Dôme de 9 m de haut et 25 m de diamètre dans l'arène me semblait permettre une intégration plutôt discrète dans le paysage. J'ai entendu et lu le mot "massacre" du Pouldu. Je constate simplement que les infrastructures les plus proches comme les terrains de tennis et les locaux à l'agonie du CNP sont loin d'être des ouvrages "remarquables". Je ne commente pas non plus les innombrables maisons de location voisines dont l'architecture ne présente aucun intérêt.
La préservation d'une faune et d'une flore en grave danger sur une soi-disant "dune" soulève aussi beaucoup d'interrogations que je ne vais pas détailler. Je constate simplement la présence depuis plusieurs années sur ce même site de manèges, auto tamponneuses, chevaux et même car je l'ai vu de mes yeux de... minis motos et de quads!!! J'ai peut-être raté quelques épisodes de mobilisation pour préserver ce site remarquable mais quand même...

2 Les nuisances

Il faut reconnaître aux riverains l'inquiétude concernant les nuisances sonores. Si du point de vue du Dôme, les garanties de respect des normes décibels m'ont semblé être apporté, j'admets volontiers que le va et vient des véhicules et d'une "viande saoûle" à l'extérieur peuvent poser problème. Néanmoins, le volet sécurité de la société tenait bien la route.

Par contre, j'avoue avoir été une fois de plus interloqué par les arguments "péril jeune" utilisés par certains comme j'ai pu le lire et entendre : "alcool, drogue..." Le mot est lâché, le jeune est par principe un toxicomane en puissance qui se balade toujours avec une seringue plantée dans le bras. Et puis bien sûr, le "jeune" a pour principale activité la dégradation de boîtes aux lettres, de portails et que sais-je encore...
Un essai de deux mois me semblait tout à fait envisageable.

3 L'économie

Si on accepte le principe que l'activité crée l'activité, le "gel" est une mauvaise chose pour l'économie locale. Ce n'est pas une perte mais un probable manque à gagner pour les commerces locaux, campings, bars ou les restaurants qui auraient profité de l'implantation de ce projet novateur. C'était aussi la possibilité d'une activité supplémentaire pour nos nombreux touristes qui ne voit pas le jour.  
Le nombre d'emplois saisonniers créés aurait aussi permis, en ces temps de crise où les jeunes encore et toujours sont le plus durement touchés, à une douzaine d'entre eux de trouver un "petit job" : serveurs, gardiens, programmateur musical, entretiens, etc.

Bref, si le projet sucitait encore des interrogations, je considère qu'il aurait mérité un peu plus de nuances et de réflexionsJ'ajoute que les jeunes avec qui j'ai déjà pu discuter sont très amers et déçus...

D'abord sceptique sur le projet, j'ai beaucoup évolué et considère aujourd'hui qu'il s'agit là d'une occasion manquée. Il est possible qu'une commune voisine se saisisse de cette opportunité dans les années à venir. Et si cela est un succès, notre commune aura le regret d'avoir eu peur avoir d'avoir eu mal...

Jérôme Le Bigaut

PS : Je précise que cet article n'engage pas la section PS et rien d'autre que le point de vue personnel de son auteur.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Section PS Kloar Karnoed - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

Jean 16/05/2009 22:14

Je suis assez en phase avec ton analyse, Jérôme. C'était un essai qu'il aurait été bon de faire. Avec certes qqs risques, mais c'est la rançon de l'innovation dans tous les domaines. L'argument écolo sur la protection des dunes me fait doucement rigoler ! Ces dunes n'ont plus beaucoup d'intérêt (contairement à celles du littoral entre Bellangenet et Gd Sables)Il fallait les protéger il y a 30 ans. Maintenant ce sont des épaves de dunes subissant chaque saison moult outrages !
Cependant, il semble que le pojet initial a mal évolué: tout ce qui était attrayant a - semble t-il - disparu en grande partie et il ne reste plus que la "boite de nuit". Dans ces conditions le projet est dénaturé et n'est plus défendable.

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche