Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 11:52

Une équipe de la plus grande télévision japonaise NHK est venue au Pouldu pour la réalisation d'un documentaire de 90 minutes sur la vie de Paul Gauguin. Ils étaient accompagnés lors de leur passage à la Maison Marie-Henry du célèbre écrivain du pays du soleil levant : Natsuki Ikesawa. L'auteur a été récompensé par le prix littéraire le plus prestigieux dans son pays : le prix Aktugawa pour son roman "La vie immobile".
Paul Gauguin est particulièrement appécié au Japon pour son art inspiré du japonisme. Une grande exposition de nombreuses oeuvres de l'artiste est prévue à l'automne au Japon.

Voici une biographie non exhaustive de l'écrivain Natsuki Ikesawa :

"Son intérêt pour la littérature lui vient de ses parents et surtout de sa mère, poétesse. Il n'a que cinq ans quand ses parents divorcent ; il vit avec sa mère et ne revoit son père, le célèbre écrivain Fukunaga Takehiko (traducteur de Baudelaire), qu'à l'âge de dix-huit ans. Natsuki Ikezawa se lance dans des études scientifiques et étudie la physique à l'université. Il écrit ensuite des poèmes et des critiques littéraires, puis traduit des auteurs tels que Kurt Vonnegut, Jack Kerouac, Richard Brautigan, John Updyke. Passionné par les voyages et attiré par la civilisation grecque, il séjourne trois ans en Grèce à partir de 1975. Sur place, il traduit des poèmes grecs contemporains et fait les sous-titrages des films de Theo Angelopoulos. En 1984, il publie sa première oeuvre romanesque, 'La Stratosphère des matins d'été', puis en 1987 'La Vie immobile' qui obtient le prix Chûô-kôron des jeunes romanciers et le prix Akutagawa. En 1994, il s'installe à Okinawa. Son oeuvre est faite de romans, nouvelles (' Des os de corail, des yeux de perle' - recueil de trois nouvelles - Editions Philippe Picquier 1997) et récits de voyages."
Evene.fr

Natsuki Ikesawa est bien plus qu'un simple romancier. En 2003, il publie avec le photographe Seiishi Motohashi On a small bridge in Iraq . Après les attentats du 11 septembre 2001 et les offensives américaines, Natsuki Ikesawa, posait la question suivante : " Peut-on prêcher la morale en monopolisant les richesses ? " Et il ajoutait : si c’est l’injustice qui a engendré ce nouveau mal, le terrorisme, " alors nous devons repenser la nature même de notre civilisation ".

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoët - dans Information
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche