Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2009 7 09 /08 /août /2009 10:26

J’ai été interpelé dans deux lettres ouvertes sur le choix du futur site de la station d’épuration. L’une émanait de René Le Floch, ancien Maire et l’autre de l’association CAPAS.

Au préalable, je souhaite rappeler que ce dossier est à l’étude depuis 1999. Construire  une station est une  nécessité impérative. Si dans trois ans la station n’est pas sortie de terre aucune maison ne pourra plus se construire, aucune entreprise nouvelle ne pourra venir s’installer car notre station est en limite de capacité l’été, sans parler de la qualité des eaux de baignade. Pour ces raisons, le préfet et la police de l’eau nous ont mis en demeure de leur proposer une solution, au plus tard, au 30 juin 2009. C’est ce que nous avons fait.

Je rappelle aussi, que durant la campagne électorale j’ai clairement indiqué qu’au vu des dépenses déjà engagées, si la justice le permettait, nous construirions, en l’améliorant, la station sur le site de Rostel.  Après notre élection, nous avons donc demandé conseil à des juristes. Ils nous ont indiqué que nous perdrions très certainement  le procès en cours. Continuer la procédure de justice c’était encore perdre plusieurs mois. Nous avons donc décidé de reprendre ce dossier  afin de trouver des sites compatibles avec  la loi littorale. Rappelons que celle-ci  nous impose de construire cette station en continuité du bâti existant (donc impossible en plein  champ).

Un groupe de travail technique, rendu public dès octobre 2008, a été constitué pour faire des propositions aux élus.  Il était composé  de représentants des services d’Etat et d’associations d’environnement locales et départementales et naturellement de l’adjoint au travaux chargé du dossier. Un cabinet spécialisé a été associé afin d’ébaucher les solutions techniques et d’en évaluer les coûts. Après 9 mois de travail, 4 sites possibles ont été retenus et chiffrés : Fort Clohars,  Kersellec, St Mady, Kerana. Notre avocat s’est déplacé et a étudié la validité juridique de chacun d’entre eux.

Ensuite, tous les élus des commissions travaux et urbanisme ont été réunis pour présentation des solutions préconisées et pour donner leur avis.

Au final, nous avons trouvé un  consensus sur Kersellec  auprès de tout le monde : associations, techniciens, services d’Etat, élus.   Le  projet retenu est écologiquement très performant et le cahier des charges retenu garantit ni bruits, ni odeur ainsi qu’une intégration paysagère réalisable dans de bonnes  conditions. Il est aussi bien moins coûteux que le site de Keranna que propose l’association CAPAS ; ce choix occasionnerait un surcoût de 1 450 000 euros pour un même service et ce montant serait facturé à tous les usagers.   

Je comprends, bien sûr, que la population proche de cette future installation soit inquiète. Qui ne le serait pas ? Aussi, avons-nous réuni les riverains et leur avons proposé de faire parti du groupe qui va piloter la construction de cette station. Toutes leurs remarques contribueront à trouver les solutions pour répondre à leurs préoccupations et garantir la même qualité  à leur environnement.

Enfin , dans sa lettre ouverte du 4 août, René Le Floch indique que des éléments nouveaux sont à prendre en compte. Un jugement rendu public le 16 mai 2009 sur la station de Combrit remettrait en cause les fondements juridiques qui ont conduit à renoncer au site de Rostel. Il demande, qu’à la lumière de celui-ci, le dossier  soit réexaminé. Pour cette raison, j’ai fait le choix de consulter à nouveau nos avocats pour vérifier l’impact éventuel de cette décision de justice. Le cabinet qui suit notre dossier est celui qui conseille Combrit. Il nous donnera donc de manière incontestable son analyse juridique au vu du dossier sur notre commune. Ses conclusions seront rendus publiques. Si la situation juridique rend possible une autre solution le groupe de travail sera à nouveau réuni. Sinon, il nous faudra engager très rapidement les procédures pour construire cette station à Kerzellec.

La population doit enfin savoir que des stations sont maintenant construites en centre ville. Les procédés techniques permettent de pallier aux nuisances. C’est pour cette raison, d’ailleurs, que les préfets ne donnent plus de dérogations.

Arrivé au consensus le plus large possible, dans la transparence et le respect des droits de chacun reste notre ligne de conduite. J’espère que les signataires de ces lettres auront à cœur d’y contribuer.

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

Juloux jacques 25/08/2009 08:53

Le groupe a examiné très sérieusement les critères financiers et environnementaux. C'est aussi une des raisons de son choix (procédé membranaire, coûts moindres et subventions possibles plus importantes).
Côté riverains, les impacts ont été évoqués mais c'est une des conséquences de la loi littorale. Il faut construire dans la continuité de l'habitat existant. Vous indiquez sur votre blog qu'il ne faut pas revenir à Rostel. Soit. Mais c'est précisément pour cette raison que, juridiquement, le comité de Rostel aurait gagné dans son recours : les habitations sont trop loin ! Il nous faut forcément trancher pour une solution qui se situera malheureusement à proximité immédiate des habitations Pour cette raison le cahier des charges pour la construction de la station devra garantir aucune nuisance.C'est à cela qu'il faut travailler en collaboration étroite et constante avec les riverains.

Petitmaje 22/08/2009 23:11

Petitmaje n'est le porte parole que de lui même.
Il se trouve que, faisant partie du CA de CAPAS il est très souvent en accord avec lui !

Nous considérons que le groupe de travail a fait un très bon travail sur le plan technique et nous l'avons dit

Nous pensons que la décision a été trop hâtive car des éléments non techniques, financiers, environnementaux, impacts sur les riverains n'ont pas été assez appréhendés.

Le fait que la pétition qui circule ait recueilli plus de 500 signatures en est un signe.

Le choix de Kerzellec est un choix qui se defend, parmi d'autres.

Petitmaje 09/08/2009 11:23

Dans le but effectivement d'aboutir au consensus le plus large et à une solution pouvant être mise en oeuvre rapidement et sans incertitudes juridiques, CAPAS considère que le choix a été un peu hâtif et que les solutions Kerzellec, St Mady et Kerrana sont comparables.

L'aspect du coût est un élément important certes, mais le coût calculé doit être complet et incontestable. Nous attendons, à cet égard, la communication des chiffres détaillés,qui nous seront bientôt donnés par Jacques Allix (voir article ce jour sur le blog de CAPAS)pour nous faire une idée plus précise. D'ores et déjà nous pouvons dire, après consultation du document qui nous a été remis vendredi, que l'écart de coût entre les trois stations, subventions déduites, est moindre que celui indiqué dans votre article.

Pour arriver au choix final d'autres critères doivent être pris en compte que ceux du coût (cf la lettre ouverte de Denise Le Moigne).

A aucun moment, CAPAS n'a indiqué de préférence pour aucune des trois solutions en présence. Les deux autres solutions possibles présentent d'autres avantages et d'autres inconvénients que ceux de Kerzellec. Le tout est de trouver la solution la plus globalement acceptable et la plus rapide à mettre en oeuvre.

CAPAS y contribuera dans les semaines à venir dans le seul souci de l'intérêt de la commune.

PS Clohars Carnoet 21/08/2009 21:13


Ainsi donc, Petitmaje est le porte parole de CAPAS. Dont acte...
Le commentaire sur l'aspect hâtif du choix est surprenant. Le groupe de travail s'est réuni régulèriement durant 9 mois. il examiné tous les aspects du dossier, rejets, réseaux, procédés
épuratoires, financements, aspects techniques et juridiques. Rappelons que ce groupe étaient constitués de Bretagne vivante, Eaux et rivières de Bretagne, Doëlan Clohars environnement, les amis du
Pouldu, comité de Rostel, amis des chemeins de ronde, agriculteurs, services d'Etat, adjoint aux travaux, cabinet d'étude SETUR.


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche