Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 13:09

 

Le littoral de toute cette région du «Nordeste» est bordé d’immenses plages.  A basse mer, les voitures y circulent pour aller d’un village à un autre. Certains touristes y font des «raids»  en buggies de plusieurs centaines de Km, comme, par exemple de Natal à Fortaleza (environ 800 Km).

03-001

Ces plages sont bordées de hautes dunes de sable blanc qui s’étendent sur plusieurs dizaines de Km à l’intérieur, toujours «nourries» par un vent qui souffle sans discontinuer: le célèbre alizé tant recherché par les navigateurs. Idéal pour les éoliennes ! Il y en a une centaine à quelque distance de Rio do Fogo; je n’en ai jamais vu une seule à l'arrêt !

 

Ces plages sont souvent idylliques mais aussi parfois hostiles: c’est plutôt le cas à Rio do Fogo: des roches affleurantes hérissées de concrétions de coquillages vous entaillent les pieds.   Elles ne semblent pas gêner les pêcheurs qui pourtant sont toujours nus-pieds: on dit qu’ils ont au moins un centimètre de corne sous leurs pieds !

03-002

Tout comme les rues, la plage est toujours animée autour du village: les «jangadas» y sont échoués .

03-003Les pêcheurs les entretiennent et réparent leurs filets( (nous parlerons plus loin de ces bateaux caractéristiques de cette région). D’autres construisent des pièges à langoustes constitués d’un  enchevêtrement de branchages, vielles tôles, pneus usés,... solidement liés par des fils de nylon. 03-031On voit aussi des ânes ou des chevaux qui prennent leur bain pour une toilette bien méritée. Plus loin, deux hommes tirent une large seine pour une bien maigre pêche des quelque menu fretin. 

03-048

 

Les gens ne vont pas souvent se baigner, seulement les enfants  et je n’ai pas vu de surfeurs à Rio do Fogo.

03-036

Par contre, dans une petite station balnéaire de la région où j’ai passé deux jours, j’ai rencontré de nombreux surfeurs . Ils sont aussi acharnés que les nôtres, mais - grosse différence - avant de se lancer à l’assaut des vagues, ils se livrent à une longue séance de gymnastique, étirements, etc... (ph. 40-4-04) Ce qui leur permet certainement de faire admirer leurs muscles aux jolies baigneuses.

40-3-004

 

40-4-004

Bien sur, il y a aussi les joueurs de foot qui apparemment ne craignent pas de shooter dans les roches affleurantes.  

03-046

Ils ont plusieurs «terrains» pour probablement différentes équipes (dont une féminine) et le soleil brulant semble plutôt galvaniser leur ardeur et leur dynamisme.

 

Mais j’oubliais la musique ! Bien sur elle est présente: une voiture bourrée se hauts-parleurs est comme par hasard garée à côté d’un bar ouvert sur la plage, et tout le monde - à un Km à la ronde - profite des dernières bossa-nova à la mode. Y compris les ouvriers d’un petit chantier naval voisin qui martèlent une vielle coque. En respectant le tempo, bien entendu !

 

Jean Lecourt

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet
commenter cet article

commentaires

Denez 14/08/2010 19:28


De mes vacances au pied de l'Estérel, je déguste tes articles sur ton beau voyage. Merci Jean, de nous donner toujours l'envie d'aller au devant des autres cultures !


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche