Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 12:21

Mode_demploi.pngLa convention nationale sur l'égalité réelle présidée par Benoit Hamon s'est déroulée hier soir dans un climat un peu tendu.... Le conseil national a adopté le texte à l'unanimité moins douze abstentions soient 59 voix "pour". Mais avec une participation d'à peine 25% (71 membres sur environ 300) et des critiques parfois sévères (Hollande, Moscovici...), le texte ne satisfait pas tout le monde.

«C'est bien beau d'avoir une sorte de concours Lépine des propositions pour l'égalité réelle, mais la réalité, c'est qu'il faut ordonner, prioriser ses propres priorités», a déclaré François Rebsamen ce matin sur RTL.

Du côté de la direction, Guillaume Bachelay répond "Je veux rassurer nos camarades qui s’alarment d’une gauche qui promettrait tout : le premier danger serait une gauche qui ne changerait rien"

La balle est désormais dans le camp des militants qui vont débattre en section et amender ce texte si nécesaire qui sera ensuite soumis au vote le 2 décembre prochain.

Le texte de 45 pages que l'on peut télécharger ici met en avant un certain nombre de réformes phares : le paiement au forfait des médecins généralistes, la maternelle obligatoire à partir de 3 ans, la réduction des vacances scolaires d'été et la semaine de cinq jours à l'école, l'octroi d'une allocation d'autonomie pour les étudiants et une aide à la recherche du premier emploi, la reconnaissance du mariage et du droit à l'adoption pour les couples homosexuels, le congé parental partagé entre la mère et le père et encore beaucoup d'autres mesures comme l'interdiction du crédit revolving ou l'instauration d'un grand service public de l'eau.

On peut aussi retrouver les principales propositions du texte sur le site du Monde.fr.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article

commentaires

Bernard Vignes 11/11/2010 09:43


La question qui se pose est de savoir s'il s'agit d'un exercice de créativité, phase nécessaire dans tout projet ou d'un début de programme.

S'il s'agit d'un exercice de créativité beaucoup de choses sont intéressantes dans ce document mais avec, à mon sens, trop de choses demandées à l'Etat.

S'il s'agit d'un début de programme c'est plus embettant car il faut effectivement chiffrer les dépenses, prioriser les actions dans l'ordre logique et dans le temps et, surtout, faire la même
chose sur les autres thèmes, notamment celui qui, pour moi, est le plus important : la transformation économique du pays vers le développement durable.

Compte tenu de l'état catastrophique de la dette, tout homme politique responsable sait que les marges de manoeuvre seront très serrées et qu'il ne faudra dépenser plus que là où ce sera
indispensable.

Et aussi, en discuter le plus tôt possible avec les autres partenaires potentiels du PS.


Jérôme 10/11/2010 16:45


Excellent billet d'humeur de Daniel Schneidermann "Quand je serais grand je veux être commentateur du PS" :

Quand je serai grand, moi aussi, je veux être commentateur du PS. C'est un super boulot. En gros, il y a deux cas de figure. Dans les temps morts, entre deux réunions importantes, vous arrivez au
micro, et vous soupirez que le PS n'a pas d'idées. Vous faites des phrases du genre :

« Le problème du Parti socialiste aujourd'hui, c'est qu'il ne fait plus rêver, qu'il est en panne d'utopies mobilisatrices, on attend le grand souffle, les idées neuves, le projet alternatif, le
retour de l'esprit de 81, il manque un Mitterrand, etc. »


(Vous voyez, on ne manque pas de synonymes, je pourrais vous faire au moins dix chroniques sur le thème, sans aucune répétition).

Et sinon, supposons que le PS, comme aujourd'hui, produise un texte dans lequel il propose la scolarisation obligatoire à 4 ans, la création d'un grand service public de l'eau, l'accélération de la
construction de logements : là, c'est encore mieux.

Vous arrivez au micro (comme Thomas Legrand ce mercredi matin) et vous déplorez l'absence de chiffrage, l'irréalisme, vous dénoncez le fourre-tout, le dogmatisme, l'idéologisme de ces socialistes,
décidément incorrigibles.

Et pour couronner le tout, vous faites flinguer le texte en invitant l'aile droite du parti (Collomb sur France Inter, Rebsamen sur RTL) qui vont se faire un plaisir d'expliquer que tout ça n'est
pas sérieux. Un super boulot.


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche