Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 19:47
mains-eau-pure-coeur-copie-2.jpgLe dossier de la station d’épuration aurait dû réunir nos concitoyens. Une fois encore, ils seront divisés. On pourra lire dans des déclarations enflammées des uns et des autres que le site n’est pas le bon, qu’on va défigurer un paysage,  ou encore qu’on va porter atteinte à la qualité de vie des riverains. On trouvera des associations qui porteront l’affaire en procès et des opposants politiques qui feront leur petit lait de cette affaire. Les détracteurs tairont les contraintes qui expliquent ce choix (loi littoral et emplacement des réseaux existants) et tenteront de jeter l’anathème sur la municipalité.

Alors forcément, on se pose la question du « pourquoi en est-on là ? »

La précédente municipalité avait cherché un consensus sur le lieu et elle l’avait trouvé. A l’unanimité les associations avaient retenu Kerharo. Elle n’a pas suivi leur recommandation et a choisi un autre site en conseil municipal, sans débat, et sans en expliquer les raisons. Pourquoi ne pas s’être rangé derrière cette unanimité ? C’est un mystère encore à ce jour. Les conséquences en seront redoutables. Il s’en est suivi une vague de procès, forcément prévisibles dans de telles conditions, alors même que l’implantation n’était pas conforme à la loi littoral et qu’aucune dérogation n’avait été demandée.

Aujourd’hui, c’est une situation inverse à laquelle on assiste. La municipalité a mandaté les associations pour qu’elles proposent un site qui fasse consensus et qui respecte impérativement la loi littoral. Au départ de cette démarche, une feuille blanche, aucun à priori et une totale liberté du groupe. Après 9 mois de travail, l’unanimité s’est faite sur Kerzellec. Ce site a logiquement été retenu par les élus. Mais cette fois c’est une association, les Amis du Pouldu, qui ne respecte pas le choix du groupe de travail dont elle était pourtant partie prenante. Ses adhérents ont dit non et ont mandaté leurs avocats parisiens pour tenter de faire obstacle. Lors de leur AG en août 2009, ils ont proposé de demander une dérogation pour un autre site (Kerharo ou Rostel) tout en sachant que c’était impossible. Posture de rejet d’un côté et impasse de l’autre... En effet, pour obtenir une dérogation, il faut prouver qu’il n’existe pas d’autre site compatible avec la loi littoral. Or il en existe 2 à ce jour : Kerzellec et Keranna. Après études d’impact, c’est seulement si ces sites s’avéraient impossibles que la dérogation pourrait être accordée. Actuellement, l’étude se déroule sur Kerzellec. Les élus en attendent les conclusions pour envisager la suite.

Rappelons ici que c’est l’avenir de notre commune qui est en cause et que l’urgence est extrême. Notre économie est mise en péril (les capacités de rejets de l’usine Capitaine Cook sont quasiment atteintes et l’entreprise a un projet d’agrandissement, créateur d’emplois), l’urbanisation à venir peut être stoppée du jour au lendemain par la police de l’eau. En été la qualité des eaux de baignade peut basculer et placer notre commune dans le rouge. L’actuelle station est autorisée jusqu’en … 2012.

Le projet à Kerzellec est respectueux de loi littoral, il est le moins coûteux et son implantation au sein de bosquets, rendra la station invisible. Le cahier des charges prévoit une station membranaire sans nuisance et propose aux riverains d’être partie prenante des choix d’aménagements à venir. L’actuelle verrue de la station de Fort Clohars, située en plein littoral, le long du sentier côtier et du chemin des peintres sera démantelée. Enfin, l’avis conforme de l’architecte des bâtiments de France est sollicité et il suivra le projet.
Quand on additionne le cadre législatif, la méthode pour trouver le site, le procédé membranaire adopté, le cahier des charges retenu et les coûts financiers moindres, on voit mal comment il était possible de faire mieux pour trouver une solution équitable. Dans ces conditions, l’opposition actuelle est pour le moins difficile à comprendre.

Sauf à avoir d’autres intentions ou d’autres intérêts en tête, ….

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche