Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 13:48

logoFinistere.jpgNous publions ici la lettre ouverte de Michaël Quernez, vice-président du Conseil Général du Finistère à France Nature Environnement :

"Monsieur le Président,

Nous avons pris connaissance de la campagne de communication que vous venez de lancer dans le but d’attirer l’attention de l’opinion publique sur l’impact de certaines pratiques industrielles et agricoles sur la santé et l’environnement.

Si la mobilisation autour de la préservation de l’environnement ne fait pas débat, le discernement s’impose sur les moyens à mettre en œuvre pour faire évoluer certaines des situations ou problématiques ciblées par votre campagne.

Les visuels et slogans que vous avez retenus, en particulier l’affiche axée sur les algues vertes, alerte  sur une prétendue dangerosité de nos plages. Bien que de caractère mensonger, ce propos aura immanquablement des répercussions négatives sur la fréquentation touristique du finistère ou les principales motivations de séjour sont les « côtes et activités liées à la mer » à 47,5% et le « patrimoine naturel »à 46,1%. 

De plus, cette campagne intervient au moment ou s’effectuent les réservations pour la saison touristique 2011 et risque de fragiliser un secteur d’activité structurant de notre économie qui représente à lui seul 14 300 emplois en moyenne et jusqu’à 23000 en été. Nous accompagnons au quotidien ces professionnels du tourisme, qui s’engagent dans des démarches qualité et investissent pour pérenniser leur activité dans un contexte concurrentiel de plus en plus exacerbé. Ces professionnels vont se retrouver les victimes collatérales d’une initiative et de problématiques auxquelles ils sont totalement étrangers.

En tant que Vice-président du Conseil général du Finistère en charge de l’économie, je tiens également à vous assurer de l’engagement du monde agricole dans la recherche de solutions pour réformer en profondeur le système actuel en partenariat avec les acteurs publics, les professionnels du tourisme, les associations et la société civile.

Je vous invite à venir voir le travail mené concrètement dans le Finistère pour faire évoluer durablement une situation qui requiert à notre sens des démarches respectueuses et concertées des différentes parties en présence.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées."

Michaël QUERNEZ

Vice-Président du Conseil général

Président Finistère tourisme

Agence de développement touristique

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

d'Herbais 24/02/2011 17:10


Camarade,
Je suis scandalisé par la campagne médiatique ( pas encore cantonale) contre l'affichage de FNE. Cet affichage veut d'abord faire prendre conscience
aux Francais de l'extrême gravité de cette agression agricole.
Jusqu'ici la politique fut celle de l'autruche. Quand des membres du gouvernement sont allés sur les grèves cela a calmé le jeu mais pas les faits et les actions néfastes des dirigeants FNSEA.
Des programmes "Eau-Pure" en Bretagne n'ont abouti à rien, mais où sont passé les Guennec ?

En 1960 mon papa voulait commercialiser l'eau de notre fontaine ( gros débit et qualité Volvic): aujourd'hui150 mg de nitrate + arsenic ! Nous étions alors maraichers et producteurs de fleurs,
ardents Lalouëttistes, en contradicion avec la politique productivistes de Gourvennec.

Le marasme et la déprime des Exploitants Agricoles vient en partie de la destruction des cellules familiales paysannes. Combien de fermes dans le Canton de Saint-Pol en 1960 et combien aujourd'hui
? Combien de paysans conduits à l'expatriation ou à la clochardise aujourd'hui à cause de ce "merveilleux renouveau SICA " ?

Ne pas me dire que les résultats des énormes efforts des EXPLOITANTS agricoles sont bons : ils sont seulement encourageants, je le reconnais avec plaisir.
Les jeunes agriculteurs ont compris le drame : UN sur cinq est bio.
Ici dans le Léon, je ne vois sur la grève que de rares agriculteurs venir ramasser, très durement, le goëmon.
Il faut informer réellement ( et pas des coups bidons comme les massacres de TIMISOARA ).
FNE vient de faire une tentative magnifique. Je suis descendants d'un des fondateurs de la Ligue des Droits de L'Homme et je suis fier de FNE.


Je leur demande d'ailleurs de briser l'OMERTA, sur la Pollution criminelle du fleuve LE GUILLEC. L'information a été bloquée partout et le Parquet a refusé d'envoyé le pollueur au tribunal.
Cel s'est sans aucun doute fait en accord avec le gouvernement ( et le conseil général productivo-stakanoviste du Finistère) pour ne pas ternir l'image touristique et les lobbies de l'industrie
"agricoliphère".

J'ai exploité un camping à Roscoff pendant 27 ans . Chaque été des touristes fichaient le camp de mon bonheur de camping à cause des odeurs de lisier dans les champs alentour. Le pire fut
l'entassement de fumier de volaille au Rond-Point de Bonne Nouvelle à ROSCOFF . Pendant qinze jours cela puait de pire en pire ; les campeurs se cassaient aussi vite. J'ai les photos et les
remarques des clients.
Alors la campagne de FNE n'est-elle pas normale et douce en définitive ?

Sans aucun doute je serai élu au premier tour au Conseil Général. Ca va barder ... comme disait Eddie Constantine!
Je vous jire, ici, que l'on va bien se marrer mais ceertains vont rires jaune.
Renaud d'Herbais, candidat EELV à Saint Pol de Léon


Jérôme 23/02/2011 12:43


C'est la forme de la campagne de communication de FNE qui interpelle (réussi au niveau de la com c sûr) alors même que sur le terrain des avancées significatives sont engagées. Cette campagne donne
le sentiment que les acteurs (élus, agriculteurs, assoc etc.. ) laissent le problème en jachère alors que ce n'est absolument pas le cas .
Les réactions des mouvements écologistes sont nombreuses. Par exemple Eaux et Rivières Bretagne "Par la voix de son président Jo HERVE, l’association « regrette profondément cette absence de
concertation préalable. »
Selon les responsables de FNE, le choix du thème des marées vertes et le ton du message ont été effectués en réaction à l’amendement LE FUR adopté en juillet dernier dans la loi de modernisation
agricole. Cet amendement qui fait reculer la prévention des pollutions et des nuisances causées par l’élevage industriel avait provoqué une vive émotion en Bretagne, notamment chez les élus
confrontés chaque année aux échouages d’algues vertes.
Pour Eau & Rivières de Bretagne, ceci démontre que sur des sujets aussi sensibles que celui des élevages industriels et de la pollution des eaux, il faut se garder de porter atteinte aux
équilibres patiemment construits, et éviter toute forme de provocation qui conduit inévitablement à des surenchères"
Intéressant point de vue de Bretagne Ecologie sur son site : "La Bretagne n'a pas attendu les accusations de FNE pour se saisir du problème des algues vertes. A la dernière session du Conseil
Régional, l'assemblée a voté une stratégie régionale pour accompagner le plan de lutte contre les marées vertes" :
http://www.bretagne-ecologie.org/communique/les-salades-empoisonnent-le-dialogue-avec-les-agriculteurs


Jérôme 23/02/2011 12:45



un petit article du blog de septembre 2010 sur le sujet : http://ps.clohars-carnoet.over-blog.com/article-algues-vertes-de-l-eau-dans-le-gaz-57389797.html



ignace 23/02/2011 07:56


France Nature Environnement a le grand mérite d'exister et de contribuer ,à lutter contre la dégradation due à l'agriculture intensive, industrielle et chimique,c'est une évidence que plus personne
ne nie ce qui n'empêche pas ,notre cher président de lancer " l'écologie , ça commence à bien faire ", ne tombons pas dans le populisme simplet, les problèmes sont nombreux, difficile à régler,
liés entre autre au modèle de société dans lequel nous vivons . Le monde agricole n'est pas seul en cause mais toute la société est au pied du mur, le faire savoir n'est pas plus irresponsable que
de miser sur " doc martin" pour attirer le touriste . Le PS n'a pas été à la pointe de l'écologie, il prend le train en marche, c'est indispensable mais encore faut il ne pas chercher pour des
raisons électoralistes, à en descendre à la moindre embuche. Dénoncer les excès, les dangers n'est pas du terrorisme, c'est du civisme . L'enjeu est énorme et les réformes ne se feront pas sans le
monde agricole dans son ensemble, avec toutes les instances syndicales, y compris bien sûr la Confédération paysanne qui n'a pas l'approche globalisante, proche des lobbies et productiviste de le
FNSEA , n'oublions pas que le type d'agriculture prônée par la "Conf" n'a guère été défendue par la Gauche au moment ou elle en avait le pouvoir .
La tentation existe pour certains, à gauche et à droite, de faire passer l'écologie pour du sectarisme, voire du " terrorisme" vert, le PS devrait au contraire tout faire pour se rapprocher de
mouvement tel que "
Europe Ecologie", les mentalités doivent changer, pour cela il faut prendre aussi des risques .


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche