Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 17:55

panorama

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Humeur et humour
commenter cet article

commentaires

Jérôme 17/02/2011 15:18


Pas de souci Gerard, prochaine réunion de section jeudi 17 mars, je note à l'ODJ : conflit d'intérêt, oligarchie. Comptant sur ta présence pour ce débat !


ignace 17/02/2011 13:42


Ces explications la, nous les trouvons sur tous les sites, ça ne change pas de la problème qui est celui de la collusion permanente entre le monde de la politique, des affaires, de la presse, tous
partis confondus, le problème est le même par rapport au fameux " cercle" , club de " reflexion" qui se réunit depuis environ 50 ans ( depuis longtemps au "CRILLON ", palace parisien, la liste des
participants est sur internet mais on y trouve le gratin des affaires, de la politique droite et gauche ( ps) des médias... C'est une évidence que l'élite se mélange et le " petit peuple" doit
consentir? y croire ? Ne pas se poser de questions en pensant que ce copinage se fait à son profit ?
Les membres du fameux " think tank" qui fait polémique ont donc tant besoin de l'argent de l'ami d'un dictateur corrompu jusqu'à la moelle qu'il faille en plus le nommer vice-président?

Je suis désolé, je suis utopique, naïf ? peut-être... mais scandalisé, résolument !. Je souhaite un débat sur ces questions .


PS Clohars Carnoët 17/02/2011 12:17


La députée PS Elisabeth Guigou s'est expliquée mercredi devant la presse sur une information publiée dans le Canard Enchaîné concernant un lien entre l'homme d'affaires tunisien Aziz Miled et
l'Ipemed, un think tank dont son mari Jean-Louis Guigou est le délégué général.

"Ce think tank organise des séminaires, des colloques mais n'a aucune espèce d'activité commerciale, industrielle ou financière", a déclaré Elisabeth Guigou devant la presse parlementaire.

Le Canard, dans son édition de mercredi, avance qu'Aziz Miled, impliqué dans la polémique sur les vacances tunisiennes de Michèle Alliot-Marie, est également l'un des financiers mais aussi le
vice-président du conseil de surveillance de l'Ipemed (Institut de prospection économique du monde méditerranéen).

Mme Guigou a confirmé dans un communiqué que M. Miled était vice-président de l'Ipemed, dont le président est le patron de GDF-Suez, Gérard Mestrallet.

"C'est un think tank, comme beaucoup d'autres (....) qui n'a aucune espèce d'activité commerciale liée aux activités des entreprises dont les cotisations financent l'Ipemed", a poursuivi Mme
Guigou, qui préside elle le comité de parrainage de l'Institut créé par son époux, Jean-Louis Guigou, en 2006.

L'ancienne ministre socialiste de la Justice est longuement intervenue pour expliquer que ce think tank avait pour but de "publier des notes, des études réalisées par des acteurs de la vie
économique et sociale dans le cadre du partenariat euro-méditerranéen" et de "mettre en relation chercheurs, universitaires et décideurs".

Elle a insisté sur le fait qu'elle était "depuis longtemps engagée sur un partenariat Euro-Méditerranée" et qu'"avec la mondialisation, il paraissait indispensable que l'Europe s'organise avec le
sud de la Méditerranée mais aussi avec l'Afrique subsaharienne".

De son côté, l'Ipemed a précisé dans un communiqué qu'il est "indépendant, sur les plans organique et financier, des pouvoirs politiques, comme de chacune des entreprises qui contribuent à son
financement".

L'institut a par ailleurs démenti avoir salué la nomination d'Aziz Miled dans son conseil de surveillance en décembre 2009, comme l'affirme Le Canard Enchaîné.

"Le communiqué auquel il est fait référence émane du quotidien +Le temps+, propriété du gendre de Ben Ali et organe militant du gouvernement tunisien de l'époque, sans lien avec Ipemed", souligne
l'institut.

A propos de la polémique sur Michèle Alliot-Marie, Elisabeth Guigou a indiqué qu'elle "n'avait jamais demandé la démission d'un ministre". "Ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer", a-t-elle
ajouté en soulignant que la décision appartenait au chef de l'Etat.

"La démission d'un ministre ne règle pas le fond du problème qui est de savoir quelle règle on se donne pour prévenir les conflits d'intérêts", a-t-elle ajouté.


ecangi 16/02/2011 20:44


Attendons avant de nous réjouir bruyamment , aux dernières nouvelles du soir, l'ami tunisien de Mme Alliot Marie serait un ( ou le ) généreux financier d'un club de réflexion dirigé par ... le mari
de l'ex garde des sceaux Elisabeth Guigou.. . A confirmer ou infirmer bien sûr , mais si c'est vrai, quelle honte !


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche