Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 12:15

convention-PS.jpgLe 9 et 16 octobre prochain, tous les sympathisants de gauche pourront voter aux primaires organisées par le Parti Socialiste. Pour cela, il suffira de signer une charte d'adhésion aux "valeurs de gauche", de cotiser 1 euro minimum et d'être inscrit sur les listes électorales. Parmis les 11 000 bureaux de votes, la salle 4 de la maison des associations St Jacques disposera d'une urne pour permettre aux cloharsiens de participer.

Les primaires sont donc ouvertes à toutes et à tous contrairement, par exemple, à la désignation du candidat écologiste dans quelques semaines qui est une primaire fermée et réservée aux seuls "cartés" des VertsEE.

DSK, hors course, les primaires sont plus ouvertes que jamais. Après Ségolène Royal, Arnaud Montebourg et François Hollande, Manuel Valls vient de faire acte de candidature hier soir au JT de TF1. Pierre Moscovici "médite" et pourrait bien, lui aussi, annoncer sa candidature dans les jours qui viennent. La dernière qui va probablement entrer en piste est celle qui est prête mais qui ne s'y était pas préparée : Martine Aubry.

Après le vote unanime sur le projet, on peut quand même s'interroger sur ce qui va différencier les candidats ? Le risque de sombrer dans la caricature et la posture pour cliver devient de plus en plus grand. Chacun essaye de faire sa place : Ségolène est la "candidate du peuple", Arnaud est celui de la "démondialisation", François est le "mec normal", Manuel est le "moderne", Pierre est le "social-démocrate strauss" ...

Il reste donc l'équation du premier secrétaire en exercice, qui a redressé un PS récupéré dans un état déplorable au moment du congrès de Reims. Martine Aubry va devoir passer du "nous" qu'elle utilise depuis 3 ans au "je" pour faire sa mue ... et aussi prendre un peu ses distances avec une aile gauche pas toujours très pertinente et un repoussoir pour certains !

On peut néanmoins s'inquiéter d'une mise en échec du premier secrétaire  aux primaires qui reviendrait, 6 mois avant l'élection présidentielle, à se tirer une nouvelle balle dans le pied non ?

JLB

(photo AFP)

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans En route vers 2012
commenter cet article

commentaires

Jérôme 10/06/2011 12:27


Ah ben là je ne suis pas d'accord ! On ne peut pas comparer la légitimité de S. Royal en 2008, 1 an 1/2 après une défaite à l'élection présidentielle avec celle de Martine Aubry aujourd'hui . Ce
n'est ni le même contexte, et surtout pas la même élection .
Quand à l'écrémage par l'arrière pour manque de signatures, c'est pas terrible comme manière d'éliminer des candidats. Je ne connais pas la situation de Valls mais je t'invite à aller sur le site
de Pierre Moscovici qui propose un texte très intéressant avec des propositions "L'audace d'innover" et de nombreuses signatures ... A mon avis il aura largement le nombre requis si il veut se
présenter .
Et il ne faut pas oublier le grand favori Jean Mallot !


Michel Loussouarn 09/06/2011 23:40


On aura pas 6 ou 7 candidats car les règles de parrainage permettront une "sélection par l'arrière", comme on dit dans notre jargon de cyclistes ;-). Je doute que Valls comme Moscovici obtiennent
le nombre de signatures suffisants... On peut escompter 4 candidats à mon avis : Montebourg, Royal, Aubry et Hollande. Il y a là de quoi débattre et choisir utilement avant le rassemblement de
tous.

Après, on peut en effet s'interroger sur le fait que contrairement aux démocraties parlementaires européennes le chef de parti ne soit pas le leader naturel. En GB comme en ALL ou en ESP, le
secrétaire général du parti est naturellement le premier ministre, chef de la majorité, en cas de victoire. Cameron était programmé depuis deux ans pour la primature si les Tories battaient les
travaillistes...

Le PS, lui, subit une crise de leadership perpétuelle depuis le 21 avril 2002, et la particularité de l'élection au suffrage universelle du président - qui n'existe pas dans les autres démocraties
parlementaires où le premier ministre procède des législatives - accentue cette difficulté pour nous qui sommes réticents à toutes formes de personnalisation du pouvoir.

Dès lors, les primaires étaient la seule solution. Et la candidature d'Aubry n'est finalement pas plus naturelle que ne l'était celle de Ségolène Royal au poste de première secrétaire en tant
qu'ancienne candidate.

Wait and see


Jérôme 09/06/2011 16:34


Et moi, Michel, je suis assez d'accord avec ton analyse ! Loin de moi l'idée d'organiser une primaire pour un seul candidat qui n'aurait, effectivement, pas grande utilité. On peut quand même
rappeler qu'en Italie les primaires avec 1 seul candidat (Prodi) ont été un succès avec plus de 4 millions d'électeurs ... Mais de là a avoir 6 ou 7 candidats comme celà se dessine aujourd'hui il y
a une marge !!!
La personnalité des candidat(e)s, son parcours sont aussi des éléments importants qui forgent les choix des uns et des autres.
Mais on peut quand même s'interroger sur la situation dans laquelle le PS aborderait la présidentielle avec un premier secrétaire battu aux primaires ... ???


michel Loussouarn 09/06/2011 13:52


Bonjour Jérôme,

pas d'accord avec ton analyse. A quoi servirait-il d'organiser des primaires pour qu'il n'y ait qu'un(e) seul(e) candidat(e) ?

Chacun fera son choix, soit sur les personnalités, soit sur les idées.
Pour ma part, ça sera sur le second critère. A ce stade, je constate que Martine Aubry a piloté le projet du PS et qu'elle peut légitimement en revendiquer la "maternité", qu'Arnaud Montebourg a
publié deux ouvrages dans lesquels il formule des idées précises.

Pour les autres, j'attends de voir ce qui les différencie et ce qu'ils proposent clairement. J'avoue que je reste sur ma faim. Au-delà de propositions sectorielles et parfois peu précises, je reste
en attente des propositions de Hollande, Valls et Mosco.

La légitimité des candidatures ne reposent pas sur le nombre mais plutôt sur la valeur ajoutée qu'ils apporteront ou pas au projet, et finalement seuls les électeurs en décideront, alors autant
leur donner du choix !
A+


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche