Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 09:09

Photo 355Hier a eu lieu l’inauguration de la station d’épuration de Riec sur Belon. Cette visite a pour le moins été convaincante en ce qui concerne la qualité du projet. Le bâtiment, de forme circulaire, laisse une empreinte architecturale originale et séduisante.  On retrouve, en plus petit, l’esprit des formes de l’Ellipse (salle de spectacle de Moëlan). La technologie membranaire mise en œuvre  diffère des procédés habituels. Les membranes ne sont pas dans les bassins mais dans de grands tuyaux dans lesquels l’eau de traitement est envoyée. Celle-ci est épurée au rythme de 40m 3 par heure. La station est dimensionnée pour 4000 équivalent-habitants avec une possibilité de passer à 6000. Bien qu’un bassin soit à l’air libre, il n’y avait pas d’odeur. De même à l’extérieur nous n’avons pas entendu de bruit. Le Maire Sébastien Miossec a rappelé dans son intervention que c’était là un objectif de ce projet. Pourtant on est loin des précautions supplémentaires qui seront prises à Clohars (enterrement des bassins, bâtiment en dépression, air recyclé notamment).  

Le coût de la station est de 2 100 000 € HT. Elle a été financée à hauteur de 53% (25% par le conseil général, 22% l’agence de l’eau, 6% par la région). Le raccordement au réseau existant est d’environ 300 000 € HT.

De cette visite nous pouvons tirer trois remarques :

1 La station répond au cahier des charges fixé : esthétique, maîtrise environnementale, maîtrise des nuisances.

2 Le financement de station est de moins en moins pris en charge par des subventions. Plus le temps passe, moins l’agence de l’eau participe au financement (22% contre 40% il y a quelques années)

3 La situation de la station, à proximité immédiate des réseaux existants, a singulièrement réduit la facture (300 000 euros) et les coûts de fonctionnement.

On peut remarquer la similitude entre les deux démarches de nos communes : respect de la loi littoral, maîtrise des coûts, procédés de traitement optimum.  La principale différence, outre les volumes à traiter, réside dans la fait que Riec/Belon  a la chance de pouvoir rejeter ses eaux traitées dans la rivière du Dourdu. Cela lui évite de raccorder la station à un émissaire en mer, contrairement à la situation que nous connaissons à Clohars…

Au vu du projet de Riec et de celui de Quiberon, on peut affirmer qu’un projet de station, lorsqu’il intègre un cahier des charges architectural exigeant (Riec)  et un cahier des charges sans nuisance (Quiberon)  l’objectif est atteignable avec les techniques existantes à ce jour.  C’est précisément ce qui est visé à Kerzellec. Il serait temps que les opposants tiennent compte de la réalité de notre commune et qu’ils cherchent  à travailler en harmonie au lieu de repousser toujours ailleurs, et plus tard, un projet essentiel pour la qualité de nos eaux et l’avenir de la commune.

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche