Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 13:51

eolienneLe conseil municipal s'est prononcé favorablement hier soir sur le projet ZDE (zone de développement éolien) qui s'inscrit dans la poursuite des travaux du schéma éolien approuvé par la COCOPAQ en juillet 2006. Mais cette adoption n'a pas obtenu une large majorité : 8 pour 6 contre et 12 abstentions!
 
Si l'énergie éolienne représente aujourd'hui 1.5% de la production d'énergie, le Grennelle de l'environnement préconise qu'elle passe à 5% de la production totale d'ici 2020.

Jean Lecourt, conseiller municipal de la majorité, s'est expliqué longuement et précisément sur les raisons de son vote négatif : énergie coûteuse (4 fois plus que les centrales), opérateurs privés, faible rendement, nuisances diverses... C'est pour lui un leurre, une fausse bonne idée. Jacques Allix et Joël Chenot ont aussi voté contre le projet.

Le maire a défendu le projet ZDE soutenant la diversification énergétique, la non prise en compte des coûts de démantèlement des centrales nucléaires qui produisent 80% de l'énergie électrique en France, le problème des déchets ultimes... Anne Maréchal, adjointe à l'environnement, Jérôme Le Bigaut ont voté pour le projet ZDE.

Sur les 14 sites préalablement retenus en 2006, 10 sites ont été maintenus dont l'un est situé sur la commune de Moëlan mais limitrophe à celle de Clohars-Carnoët. La semaine dernière le Président de la Cocopaq Nicolas Morvan et le vice-président en charge du dossier Marcel Jambou sont venus présenter le projet aux élus cloharsiens. Les élus ont pu juger d'une première ébauche d'insertion dans le paysage cloharsien où les éoliennes seraient visibles à minima de la zone de Keranna mais aussi du Pencleu. Le maire a précisé qu'il serait extrêmement vigilant au cahier des charges et à l'étude d'impact réalisée à l'échelle de chaque site.

L'importance et la nécessité de la recherche et du développement en matière de production énergétique fait par contre l'unanimité avec un débat qui devrait perdurer encore quelques décennies...

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

Jean Lecourt 28/03/2010 16:06


Bon, je vois que nos divergences ne sont pas si importantes et que votre allusion aux chemins de fer n'était qu'une dérision qui ne vise pas les arguments "sérieux" que j'ai essayé de
développer.
Merci pour votre participation à ce débat, mais je ne puis répondre sur les raisons de l'abstention. Peut-être faut-il voir une volonté de ne pas gêner les communes qui ne sont pas opposées à
l'implantation d'une centrale aéroélectrique sur leur territoire, puisque - je vous le rappelle - ce vote ne concernait que l'approbation des "zones de développement éolien" sur le territoire de la
Cocopac et non pas un projet précis de création. La parole est maintenant aux abstentionnistes.
Jean Lecourt


pogam 27/03/2010 19:56


Bonsoir,
Je vois que nous sommes d’accord au moins sur un point:
« C'est exact que pour produire proprement et sans le nucléaire, il n'y a pas beaucoup de choix aujourd'hui. »
Côté économies d’énergie, la plupart des logements chauffés à l’électricité sont déjà isolés par construction; mais ce n’est pas suffisant pour les normes actuelles, de gros travaux d’isolation
complémentaire sont nécessaires, pour lesquels le financement n’est pas forcément disponible surtout en ces temps de crise. Et c’est encore pire pour les logements anciens chauffés au fuel ou au
gaz, pour lesquels les travaux de mise aux normes seront plus coûteux. Tout cela prendra donc du temps. Sauf si la volonté politique va jusqu’à accorder des avantages fiscaux très significatifs
assortis de prêts à taux zéro. Je pense que c’est une voie à suivre.
Le fait que les éoliennes sont fabriquées à l’étranger ne tient qu’à notre désintérêt pour cette technique, c’est une situation à laquelle il serait aisé de remédier si la France était moins
frileuse en la matière. Il y a tout de même un gaulois courageux, la société Vergnet, seul industriel français fabricant d’éoliennes, qui vend essentiellement ses produits à l’étranger faute de
marché en France.
Les arguments entendus contre les éoliennes sont en partie les mêmes que ceux qui furent jadis utilisés contre les chemins de fer:
Cela va détruire l’harmonie de nos paysages.
Cela va faire un bruit d’enfer.
Cela va être destructeur pour la faune; aviaire en l‘occurence.
Cela va faire tourner le lait de nos vaches.
Et c’est d’ailleurs en partie vrai.
Le problème est que si nous voulons éviter une régression économique il nous faut accepter des compromis . L’intransigeance ne peut conduire qu’à l’immobilisme. La réduction de nos besoins
énergétiques ne peut être que progressive et d’une façon ou d’une autre il nous faudra assurer la période intermédiaire , et ceci nous contraint à accepter provisoirement certaines solutions, même
si elles ne sont pas entièrement satisfaisantes.
Ma question initiale portait en fait sur les raisons d’une abstention aussi massive lors du vote sur les éoliennes.
Amicales salutations.


Jean Lecourt 27/03/2010 11:47


Vous avez le droit d'être pour l'installation sur notre territoires de "centrales aéroélectriques" (je préfère ce néologisme à la "ferme éolienne" ou au "parc éolien"car ces engins n'ont rien à
voir avec une ferme ou un parc: c'est de la "com" destinée à enjoliver ce qui est en fait une destruction de l'harmonie de nos paysages). Moi je suis contre.
Et cela pour des raisons économiques et sociales, que j'ai exposées lors de notre dernier Conseil Municipal, et qui n'ont strictement rien à voir avec les arguments développés lors de
l'implantation du transport ferroviaire.
Vous dites que des mesures nouvelles d'incitation aux économies d'énergies demanderaient du temps. Non, c'est une question de volonté politique. Et un projet de centrale aéroélectrique ça demande
combien d'années pour être opérationnel ?
Le "vent est français" certes, mais les machines sont pour la plus part fabriquées à l'étranger.
"Pas de gaz polluant" OK mais les centrales thermiques qui sont en veille pour suppléer au manque éventuel de vent, elle émettent quoi et elle ont combien de "carbone gris" ? Et le bilan carbone
d'une machine et du génie civil qui va avec, quel est-il ? Combien d'années doit-elle tourner avant de "rembourser" son carbone ?
C'est exact que pour produire proprement et sans le nucléaire, il n'y a pas beaucoup de choix aujourd'hui. Et c'est pour cela qu'il faut intensifier recherche et développement. Je pense qu'à cet
égard le solaire associé au stockage par production d'hydrogène est plus prometteur et est peut-être une voie d'avenir. Mais il y en a d'autres.
Jean Lecourt


pogam 26/03/2010 12:00


Bonjour,
La situation critique qui sera la nôtre dans vingt ou trente ans au plan de l’énergie nous fait obligation de conjuguer TOUTES les solutions à notre portée pour espérer nous en sortir.
Bien entendu les économies d’énergie sont une des solutions , pour laquelle les moyens existent déjà , mais dont la mise en œuvre nécessite des moyens financiers difficiles à mobiliser car il
s‘agit d‘actions individuelles. Cela demande du temps, et ne peut être fait d’un coup de baguette magique.
Mais les économies d’énergie ne nous dispenseront pas de trouver d’autres sources d’énergie, les éoliennes étant une source privilégiée pour plusieurs raisons:
- Pas nécessaire d’acheter la matière première à l’étranger, nous avons du vent chez nous.
- Pas d’émission de gaz polluants.
- La technologie est disponible.
- C’est LA SEULE solution alternative capable de délivrer plus de cinq MW par unité installée.
Les éoliennes ne sont pas par nature une technologie de l’industrie privée, cet argument n’est pas pertinent. Pour qu’elles deviennent une technologie publique il « suffit » aux
collectivités territoriales de prendre l’initiative d’en installer !
Quant aux autres arguments contre les éoliennes , ce sont les mêmes que ceux qui furent naguère servis contre le chemin de fer !!!!
On a cependant le droit d’être contre, mais encore faut-il le dire par son vote.


Jean Lecourt 26/03/2010 09:41


J'ai aussi insisté sur le fait qu'à mon avis, plutôt que d'enrichir des opérateurs privés, et vouloir produire toujours plus, il serait préférable d'ÉCONOMISER L'ÉNERGIE en aidant mieux
financièrement certains investissements tels que l'isolation des maisons, les chauffe-eaux solaires, etc... (cette aide devrait aussi être dégressive en fonction des revenus de façon à permettre la
réalisation de ces travaux à des gens qui, aujourd'hui, n'en ont pas les moyens). Ces sommes d'argent considérables pourraient aussi être bien plus utiles en développant des programmes de RECHERCHE
destinés à trouver une alternative crédible aux centrales nucléaires.
Jean Lecourt


  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche