Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 12:27
Deux droites, un programme commun

A six mois du premier tour des élections municipales, deux listes (incomplètes) montrent leurs muscles et entrent en piste à quelques jours d'intervalle. D'un côté la liste Atto Dossena soutenue officiellement par l'UMP, de l'autre une liste présentée par Véronique Gaillot sans "aucun soutien de parti politique" mais qui annonce dans la foulée son intention de fusionner entre les deux tours (si deux tours il y a) avec la liste... UMP.

La "citoyenneté" a quand même ses limites.

Si le président du comité de soutien d'Atto Dossena affirme lire dans sa boule de cristal qu'une "immense majorité silencieuse veut une alternative à la majorité sortante", Véronique Gaillot se vautre d'entrée dans l'invective et les attaques personnelles à l'égard du maire.

Heureusement que sa liste prétend vouloir "mettre l'accent sur le bien-vivre" ...

La rupture est donc consommée entre Atto Dossena et Francis Jegou, son ancien directeur de campagne UMP aux élections législatives, qui roule désormais pour sa concurrente. Une "petite trahison entre amis" qui ne remet pas en cause le programme commun des droites cloharsiennes et son unique objectif dévoilé dans la presse locale : "faire en sorte que l'équipe actuelle ne soit pas réélue".

Comment peut-on imaginer que cette seule motivation politique, avant même d'avoir développé le moindre projet pour Clohars-Carnoët, puisse convaincre des électeurs qui attendent et méritent autre chose pour leur commune que des polémiques stériles... ?

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoët - dans municipales 2014
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche