Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 12:09

Hollande JospinLes propositions  de la commission présidée par Lionel Jospin balaient plusieurs champs de la vie politique : élection présidentielle, représentativité parlementaire, statut du chef de l’état, éthique politique.

Certaines propositions faisaient partie des engagements du candidat Hollande ; comme l’emblématique proposition de non cumul pour les parlementaires. Proposition déjà adoptée dans le Finistère et défendu toujours et encore en août dernier par Martine Aubry face aux récalcitrants socialistes qui prônent un ancrage local ici

A-t-on besoin d’être dans l’exécutif pour avoir un ancrage local ?  Etre dans la vie locale  ne se limite pas à un mandat, c’est tout simplement participer à la vie locale, écouter, discuter, partager.

Enfin, on ne nous ressert pas le « sans lui » on ne peut pas gagner ! les irremplaçables immuables … Argument beaucoup entendu aussi lors de l’instauration de la parité.

Pour en savoir plus sur la commission et lire le rapport complet : Commission de la rénovation et de déontologie de la vie publique

AM

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:24

3LD07kJUcCz4Vtq0zdw3eDl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuB.jpegLe vote des étrangers est aujourd’hui au cœur des infos, ou du moins de la chaîne d’info que j’écoute dans ma voiture. Pros, opposants  sont invités à débattre.

Ce qui me fait réagir, ce ne sont pas les positions des uns et des autres mais l’amalgame systématique entre : étrangers et problèmes d’intégration, chômage, pauvreté, voire intégrisme.

L’Etranger est aussi divers que l’est le français.  Bien sûr pour la droite il est bien plus facile de stigmatiser et de créer des peurs.

Un député de droite expliquait que les étrangers avaient bien assez de problèmes comme ça et que la participation aux élections locales n’était pas une priorité ! Il en sait des choses ce monsieur ! Est-ce parce que l’on est étranger que l’on ne s’intéresse plus à rien ? N’est-ce pas justement cette possibilité de participer au débat local qui permettrait aux résidents rencontrant des difficultés de reprendre confiance en eux.

Nombreux sont les pays où les résidents étrangers ont le droit de vote. Le Luxembourg, puis la Belgique, et avant eux la Lituanie et la Slovénie, ont donc étendu ce droit, dans des modalités diverses, à tous les résidents étrangers, ce qui était déjà le cas en Suède, au Danemark, en Finlande et aux Pays-Bas. Je n’ai pas l’impression que ces pays vivent dans un perpétuel chambardement !

Anne Maréchal

Lire aussi la tribune de 75 députés PS publiée par le journal Le Monde "Le droit de vote des étrangers aux élections, c'est maintenant !"

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 21:20

374004_10150740718977394_147126052393_11899259_1733500804_n.jpgSuite aux événements de Toulouse, le rassemblement de Rennes, prévu ce mardi 20 mars, est reporté.

Intervention de François Hollande à Toulouse

Ici s’est produit un terrible drame, horrible – quatre morts, trois enfants, un blessé grave. C’est une ignominie, et je devais être là pour exprimer à ces familles meurtries, mais aussi à cette école juive – car c’est une école juive qui a été visée, l’antisémitisme s’ajoutant à l’abjection –, je devais être là aussi pour exprimer ma solidarité à l’égard de la ville de Toulouse. Et dire que ce n’est pas une école, des Juifs, une ville qui ont été touchés. C’est la France tout entière.

Et c’est donc la République, dans ce qu’elle a de plus grand, de plus fort, son unité, qui doit répondre face à cette barbarie. L’assassin devra être retrouvé. Le plus tôt sera le mieux, car c’est un danger majeur. Et puis, il y a la demande de protection et de sécurité qu’expriment des familles, qu’expriment aussi des communautés religieuses qui sont touchées parce qu’elles sont, justement, objet de haine. 

La République, c’est la laïcité – et donc c’est la liberté de la religion. Et c’est la protection de tous ceux qui croient, comme d’ailleurs de ceux qui ne croient pas.

Je suis ici, dans cette école, auprès des familles, auprès des enseignants, pour dire aussi que nous n’oublierons rien : rien de ces enfants tombés dans des conditions atroces, rien de ce directeur d’école qui a vu sa fille assassinée lâchement. Nous n’oublierons rien, pour que la République à chaque fois soit plus grande et plus forte. Parce que la démocratie et la République seront toujours capables défaire la barbarie.

Voilà les mots que je voulais dire ici même, à l’endroit exact où s’est produit le drame. Il y a des moments où nous devons être tous rassemblés, tous unis autour d’une cause qui nous dépasse chacun d’entre nous, chacune d’entre nous, parce que c’est la cause de l’unité nationale, parce que c’est la cause de la République. 

Voilà le message que j’ai adressé aux familles, aux parents et aussi aux enseignants.

Voilà le message qui doit être porté partout en France : celui de l’unité et celui de la force de la République face à l’ignominie.

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 12:22

692741_prostitution-social-droits-associations.jpgLe débat sur le principe d'abolition de la prostitution débute aujourd'hui à l'Assemblée Nationale. Il fait suite aux propositions d'une mission d'information parlementaire présidée par la députée PS des Côtes d'Armor Danielle Bousquet soutenue par des députés toute tendance confondue (PCF, UMP, PS, Verts, Nouveau Centre, Front de Gauche). Le STRASS, Syndicat du Travail Sexuel, dénonce derrière cette mission un certain féminisme "autoritaire et puritain, qui, pour s’affirmer, nie la parole des premieres concernées" "une idéologie moralisante, répressive et dangereuse à l’égard des travailleur(se)s du sexe."

Après l'instauration du délit de racolage voté en 2003, le client est cette fois dans le collimateur des législateurs. La loi voté en 2003 n'a bien évidemment pas réglé le problème de la prostitution. Elle a, par contre, obligé les professionnel(le)s du sexe à se déplacer des centres villes vers des zones péri urbaines. Cette clandestinité imposée par les pouvoirs publics - sans doute sous la pression d'élu(e)s soucieux de l'image bien propre des centres villes - est un recul évident en matière d'hygiène et sécurité des prostitué(e)s. 

Dans une interview pour France Culture ici Elisabeth Badinter dénonce, concernant l'abolition de la prostitution, une loi qui entrave la liberté sexuelle absolue entre adultes consentants : "C'est une regression incroyable, un retour à la police des moeurs !". Elle ajoute que "les plus pauves d'entre elles vont être de plus en plus fragilisés, de plus en plus dans la précarité" "Les abolitionistes stigmatisent comme jamais les femmes"

On pouvait imaginer une gauche progressiste qui s'engage à donner des droits sociaux aux prostitué(e)s, à renforcer les moyens policiers pour combattre sans merci les puissants réseaux mafieux. On préfère la répression rétrograde en soutenant une loi liberticide dont le résultat est un échec probant en Suède. 

Derrière l'alibi du droit, la morale ...

JLB

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 17:00

  MitterrandPhoto AFP

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 12:18

Camiseta-Guardiola-4.JPGQui se souvient qu'en 2001 à Brescia, Pep Guardiola, entraineur adulé par les "socios" du Barça, est contrôlé "positif" aux anabolisants (nandrolone) et condamné à 7 mois de prison par la justice italienne ? Bien sûr, après des années de procédure, il sort "blanchi" de cette triste affaire ... ce qui l'autorise aujourd'hui à sermonner Yannick Noah «Que ce monsieur présente des preuves, ou quiconque d’ailleurs. Si non, qu’il se taise».

Yannick Noah vient de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, «Aujourd’hui, le sport, c’est un peu comme Astérix aux jeux Olympiques: si tu n’as pas la potion magique, c’est difficile de gagner» et d'évoquer la domination espagnole «sur les terrains de foot, les parquets de basket ou les routes du Tour de France».

Mais la grande famille (mafia ?) du sport business fait front face à la calomnie de l'ancien vainqueur de Roland Garros rejoint par quelques rares sportifs comme le perchiste Romain Mesnil ici. Il faut dire que celui qui ouvre la bouche prend des risques pour sa carrière sportive tant l'omerta est la règle dans le sport professionnel. 

Non Monsieur David Douillet, Ministre des sports, le sport français n'est pas "consterné par les propos de Monsieur Noah", au contraire, il applaudit des deux mains ! La violence des réactions aux propos de Noah montre qu'il appuie là où ça fait mal ! Plutôt que la poudre aux yeux de Mr Douillet, il faut une volonté politique forte dans ce domaine avec des moyens réaffirmés dans la lutte anti-dopage. François Hollande est prévenu et je souhaite que Valérie Fourneyron, chargée des sports dans la campagne FH2012, sorte du bois pour faire entendre une autre musique que celle peu ragoûtante de notre double champion olympique ... 

Mais Noah va encore plus loin sur un terrain où il est difficile de le suivre «Arrêtons l’hypocrisie. Il faut bien sûr respecter la présomption d’innocence, mais plus personne n’est dupe. La meilleure attitude à adopter est d’accepter le dopage. Et tout le monde aura la potion magique". Sans doute que Noah, par ce raisonnement par l'absurde, joue la provocation pour montrer que les fédérations sportives et le pouvoir politique ont rendu les armes face aux tricheurs car le spectacle doit, avant tout autre considération, être de qualité !

Le dopage dans le cyclisme est la partie visible de l'iceberg d'un fléau qui touche tous les sports malgré les dénégations des plus puissantes fédérations. La semaine dernière, par exemple, le préparateur physique de la sensationnelle équipe d'Argentine pendant la coupe du monde de rugby 2007 et de Pau (Pro D2) a été mis en examen, avec des culturistes, pour trafic de produits dopants (clenbutérol).

Je vous invite, pour la route, à regarder une petite vidéo d'avant-match de Fabio Cannavaro, ballon d'or et vainqueur de la coupe du monde 2006 avec l'Italie ici . Quand le Président de la FIFA Sepp Blatter a dit "qu'il n'y avait pas de dopage dans le foot", il faut le croire sur parole, c'est sûr !

JLB

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 13:00

larry_flint.jpgTrop c'est trop ! Le dernier numéro du Nouvel Observateur est consacrée à "La vie cachée de DSK" ... Tout un programme avec une couverture aguicheuse et des titres consternants dignes de tabloids comme le New York Post ou Daily Mirror "Révélations sur les dernières soirées de DSK avant le sofitel" "De Lille à Washington, l'insoutenable légèreté de Dominique". Le Nouvel Obs tombe dans le caniveau journalistique pour faire grimper ses ventes comme L'Express depuis quelques mois.

Les avocats de DSK dénoncent l'acharnement d'"une campagne trash contre un homme déjà à terre". Quel est le but de cette lapidation médiatique ?  

En 1998, pendant la procédure d'impeachment à l'encontre du président Bill Clinton concernant l'affaire Monica Lewinsky, le richissime Larry Flint, producteur de magazines et vidéos pornographiques, offre un million de dollars à quiconque apportera la preuve de l'implication d'un élu du Congrès, d'un sénateur ou de tout haut-responsable politique ou juridique des États-Unis dans des affaires de moeurs et à caractère sexuel. La tournure des évènements a rapidement calmé les ardeurs des puritains et mis fin à une campagne politico-médiatique de déstabilisation du Président Clinton.

En France aussi désormais on veut tout savoir sur nos politiques et nos ... journalistes ! Quelles sont leurs positions sexuelles préférées et sont-elles acceptables pour les moeurs des honnêtes gens et compatibles avec un poste à responsabilité politique ou d'information ... ? Qui couche avec qui ?

Au moment de l'affaire Clinton, Larry Flint déclarait "Tout ce que je veux, c'est démasquer les hypocrites ... la verité toute nue est qu'il ne s'agit rien d'autre que de sexe".

Pour en finir avec le matraquage de DSK, cherche un Larry Flint français désespérément ...

JLB

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 14:43

integristes-rennes.jpgC'était hier soir au centre ville de notre "paisible" capitale de la Bretagne. Près d'un millier de catholiques ont manifesté pour dénoncer la programmation du spectacle de Roméo Castellusci "sur le concept du visage du fils de dieu" présenté au Théâtre National de Bretagne (TNB). Malgré les réserves de Mgr Pierre d'Ornellas du diocèse de Rennes, les manifestants ont défilé derrière des banderoles très explicites : "La France est chrétienne, elle doit le rester" ou "de dieu on ne se moque pas". Dans une vidéo de la DICI (Documentation Information Catholiques Internationales) diffusée sur le site du journal Le Télégramme ici , on entend clairement LA revendication principale des meneurs intégristes : "Aucune loi civile n'a le droit de supplanter une loi divine".

La semaine dernière, c'est une bombe incendière qui a ravagé les locaux de Charlie Hebdo le jour de la parution d'un numéro spécial Charia Hebdo. Si les auteurs de "l'attentat", selon les termes du ministre de l'intérieur Claude Guéant, n'ont pas été confondus, les menaces directes et indirectes des fondamenlistes musulmans sont bien réelles et confirmées : menaces de mort à plusieurs journalistes au nom de l'Islam, piratage informatique revendiqué par des hackers islamistes, etc ...

Après la publication des caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo en 2006, plusieurs associations musulmanes ont porté plainte contre le journal. La justice a rappelé qu'il n'existe pas de délit de blasphème en France et qu'on peut critiquer toutes les religions. Charb écrit fort justement dans son dernier éditorial qu' "on a le droit de rigoler de tout et n'importe quoi dans ce pays".

La loi de 1905 relative à la laïcité est parfaitement claire pour les fous de dieu en tout genre : "L'État ne s'adosse à aucune religion officielle, ni ne suppose quelque onction divine". La remise en cause de la laïcité et des libertés qu'elle assure pour les croyants et non croyants, c'est la remise en cause des fondements même de la République.

En période de crise aigüe où le vivre ensemble est mis à mal par des politiques libérales dévastatrices, la liberté de penser reste un combat, ne lâchons rien à ceux qui veulent enfumer les esprits.

JLB

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 12:36

euro-tunisie.jpgL’ampleur des difficultés économiques, sociales et politiques que la Grèce traverse aujourd’hui malgré les efforts réalisés par son gouvernement, a conduit le Premier Ministre Georges Papandréou à proposer au parlement de soumettre à un référendum le plan de sauvetage de son pays décidé par l’Europe.

Au-delà de la décision qui sera prise par le parlement grec, cette situation traduit un défaut de gouvernance de la zone euro.

Bien des difficultés actuelles auraient pu être évitées si l’Europe avait fait preuve de solidarité dès le début des attaques spéculatives contre la Grèce. L’Europe a agi trop tard, trop faiblement sur le plan financier, et trop durement sur le plan économique et social. Si nous avons toujours défendu la nécessité pour la Grèce de redresser ses finances, nous avons aussi toujours dénoncé la brutalité des mesures engagées.

Si cette décision de M. Papandréou entraîne de nouveaux désordres sur les marchés financiers, elle devrait surtout décider les dirigeants européens à prendre enfin les décisions d’engager les réformes structurelles, notamment pour réguler le système financier – comme nous n’avons cessé de le proposer depuis des mois-, et pour trouver un juste chemin entre la réduction des déficits et le maintien de la croissance et de l’emploi.

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 16:23

Fondation-Jean-Jaures.gifA quoi jouent Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ? Les marchés se sont (temporairement) calmés, mais on peut douter que l’accord annoncé dans la nuit ne suffise à sortir la zone euro de la crise. Pire, on s’apercevra peut-être elle l’a peut-être aggravé :

1. La première erreur, la plus commentée, est de conforter l’idée que le destin de l’Europe est dans les mains de la Chine. C’est une erreur politique grave. On ne sait pas encore selon quelles modalités, ni à quel niveau, la Chine apportera des capitaux à un possible « Fonds monétaire » distinct du Fonds européens de stabilisation (FESF). Le montage n’est d’ailleurs pas certain : on parle de passer par le FMI, mais les Etats-Unis bloqueraient. A ce stade, personne ne sait même si cela changera fondamentalement les choses : la dette européenne est déjà très internationalisée, et la Chine en possède déjà dans les 500 milliards.

Mais quelque soit la réalité de cet investissement chinois en Europe, le message politique est ravageur. Dans l’opinion française, cela active, d’un coup, la reviviscence du « péril jaune » (en germe depuis quelques années, non sans raison…), dont profiteront évidemment les mouvements populistes. Du côté des officiels chinois, qui ne demandaient certainement pas d’être ainsi publiquement désignés en sauveur de l’Europe, on imagine qu’ils ne laisseront pas passer l’occasion de jouer avec le nationalisme et le sentiment de supériorité, face à une opinion toujours très sensible aux signes d’une Chine conquérante face à un occident en déclin…

2. La seconde erreur, la plus attendue, est d’avoir laissé en suspens des points fondamentaux d’un règlement durable. Les négociations n’ont pas tranché les questions essentielles des contreparties demandées par l’Allemagne en terme de contrôle et de surveillance des budgets nationaux (elle souhaite confier un pouvoir de véto à la CJCE !) ni surtout des mesures qualifiées de « non-conventionnelles » mises en œuvre par la BCE que l’Allemagne veut voir disparaître - notamment la politique de rachat d’obligations. Ce n’est donc pas la fin de l’histoire, mais on pouvait s’y attendre.

3. La troisième erreur, la plus profonde, est d’avoir depuis le début laissé la négociation s’engager sur ces bases. Merkel, sous la pression de son Parlement, a imposé la rigueur en contrepartie de la solidarité. En échange de la création puis de l’élargissement du FESF, elle a exigé de l’austérité et rejeté toute autre considération. On aurait dû voir, dès le départ, l’impasse : la Grèce, le Portugal, l’Espagne, l’Irlande, l’Italie, ne guériront pas par la seule imposition de la rigueur. Tant que la politique monétaire restera guidée par une obsession monétariste à peine adoucie, tant que les déséquilibres commerciaux persisteront à ce point dans une économie intégrée, tant que l’Allemagne restera persuadée que sa priorité est la compétition avec la Chine avant le rééquilibrage de la consommation et de la compétitivité au sein la zone euro, il n’y aura pas d’horizon pour ces pays. La rigueur succèdera à la rigueur, jusqu’à l’explosion politique ou sociale.

Le coup est parti dans la mauvaise direction. Il aurait pu en être autrement. Ce n’est pas rigueur contre solidarité qu’il fallait négocier – l’Allemagne aurait fini par venir à la solidarité, c’était dans son intérêt - c’est rigueur contre croissance, la rigueur contre une officialisation d’un tournant de la politique monétaire, la rigueur contre un rééquilibrage de la zone euro. Mais Nicolas Sarkozy et ses équipes, préférant mettre leurs forces dans un combat contre l’inéluctable - le refus d’un défaut grec, puis des tentatives de le limiter, avant de finir par céder - n’a pas su, ou pas voulu, élargir dès le départ les termes du débat.

4. Peut-on encore sortir de cette impasse ? Ce n’est pas gagné. Une fois la négociation engagée, il est difficile de la réorienter sur d’autres termes. D’autant plus que les rapports de force sont déséquilibrés : l’Allemagne agit comme un rouleau compresseur, son système politique met la Chancelière dans la main d’un Bundestag enfermé dans ses certitudes et qui ne voit pas que celles-ci sont mortifères pour l’Europe. En face, la France est de plus en plus fragilisée, y compris par les agences de notation, et a bien de la peine à donner de la voix.

Il reste encore, peut-être, une porte de sortie : les changements de traités demandés par l’Allemagne visant à accroître le contrôle et la surveillance budgétaire. Faisons-en monter le prix, s’il n’est pas déjà trop tard. Ne convoquons pas une conférence intergouvernementale avec un mandat de seule rigueur. A rouvrir pour rouvrir les traités, reposons nos exigences et demandons un élargissement du mandat de la BCE à la croissance - ancienne revendication ! -, une inscription dans les traités du principe de réciprocité des accords commerciaux, l’élargissement de la surveillance des déséquilibres aux excédents.

L’austérité pour l’austérité est en train de tuer l’Europe. Cela mériterait une franche explication. Le candidat de la gauche aurait sur ce point une parole forte à porter.

Fondation Jean Jaurès

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Actualités
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche