Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 11:34

SILFIAC L’ECO CITYOENNETE AU CENTRE DE LA BRETAGNE


VISITE DU DOMAINE DE CRENIHUEL

 

Un éco village vacances et de congrès de Loisirs Vacances Tourisme dans un souci de promouvoir le « tourisme intégré ». Il se situe sur 34 ha dont 12 ha de parc, d’un manoir, d’une longère, d’un terrain de tennis, d’un bassin de baignade appelé aujourd’hui « jardin d’eau » faute d’autorisation administrative pour la baignade et d’équipements équestres. Cet endroit peut recevoir 115 personnes dont 50 à mobilité réduites, ce projet s’inscrit dans une dynamique de tourisme social, et vise le label «  tourisme handicap » (moteur, auditif, visuel, et mental). Ce centre a été mis en service le 08 juillet 2006. Les travaux de rénovation et construction de ce superbe endroit ont coûté approximativement 1000 euros/m2 excepté le rachat du domaine .
 
 
Voici quelques détails de l’écosystème fonctionnant au Domaine de Crénihuel :
 
Le Manoir a été restauré de façon à économiser son coût de fonctionnement. Les huisseries sont en chêne, le mode d’éclairage des toilettes est automatique. Le mode de chauffage par le sol et l’eau chaude pour le Manoir et les deux bâtiments de nuits fonctionnent avec une chaudière au bois à copeaux récupérés auprès d’une scierie de Carhaix. Les salles isolées l’ont été par du chanvre et de la chaux. Les dalles du plafond sont également en fibre végétale.
 
Les deux bâtiments d’hébergements de nuits ont été fabriqués pour la partie basse en monomur de bio brique, suivi d’une couche de plâtre et pour la partie haute en structure bois avec un isolant de type laine de roche et plaque de plâtre recouverte de bois (pin Douglas). La toiture est en fibre d’ardoise mélangé avec un liant (pour un coût moindre), c’est à se méprendre avec de l’ardoise pure. Les huisseries sont en chêne. Les sols intérieurs ont été recouverts de lino, formé de lin mélangé à un liant, de façon à éviter les revêtements de type traditionnel qui sont souvent issus de matière pétrolifère.
 
La salle d’animation ou de réception est une ancienne bâtisse qui servait pour les chevaux, celle-ci a été complètement restaurée. Elle se constitue aujourd’hui d’une grande salle plus trois autres plus petites. Ce bâtiment a été recouvert d’enduit de sable et de chaux, le sol avec le même type de lino que l’on retrouve déjà ailleurs. La toiture a été remplacée par un bac acier Le chauffage est d’un autre genre expérimental, c’est ce que l’on appelle de type « air eau ». C’est à dire que l’on se sert d’une pompe à chaleur qui pompe l’air dans la salle et chauffe le liquide des serpentins qui passe dans le sol de la dite salle.
Et dans le cas ou cela ne suffit pas, c’est la pompe elle-même qui a recourt au courant électrique pour faire ce travail. Là aussi, les huisseries sont en chêne.
 
Une station écologique pour 200 personnes fonctionne pratiquement toute seule . Il y a une roselière, un bassin de traitement des boues et un troisième bassin expérimental et puis ensuite les eaux retournent aux étangs. C’est ce que l’on appelle de la phyto-épuration. Il y a également un pompage dans un ruisseau via un réservoir pour alimenter les cuves de WC.
 
Un « jardin d’eau » ou l’on peut tout à fait se baigner même si l’endroit n’est pas homologué par la DDASS, ce qui en fait le deuxième en France, après un autre en Savoie. Mais comme souvent il s’agit de faire et d’attendre pour voir si on ne pouvait pas faire !!! Ce bel endroit fonctionne en circuit fermé avec un système bactério et phyto sur de la roche pouzzolane où l’eau fait un circuit complet deux fois par jour.   
 
Les revêtements de sol extérieurs sont en goudron avec un mélange d’huile végétale.
Il y a également un petit manège avec quelques boxes pour poneys.
La préparation d’un éclairage photovoltaïque est à venir.
Prévision également d’un espace jardin
 
 
LE SITE TOURISTIQUE DE PONT SAMOËL
 
Le Moulin de Pont Samoël comporte un gîte d’étape comprenant 26 lits, une crêperie, un bar et un étang de 4.5 ha. Le site a été restauré dans le but d’avoir les labels « rando accueil » et « rando toile ». Ce site est aussi l’entrée de la « Base de plein air de station VTT du lac de Guerlédan ».
On peut donc y venir, en VTT, avec des chevaux et même en camping car puisque une station écologique récupérant les eaux pluviales permet à tous ces types de locomotion de pouvoir laver et laisser aussi leurs déchets. Ce lieu comporte une salle multifonctions pouvant servir à diverses activités . Les revêtements de sols sont semi poreux fait d’un mélange sable, chaux et de roche pouzzolane. Ils ont été privilégiés au bitume traditionnel, les abords ont tous été revégétalisés. Le projet de mettre en place dans un proche avenir une pico centrale hydroélectrique et ce en partenariat avec des étudiants en MASTER 2 « énergie de l’U.B.S. Le site est confié à un gérant qui a signé une convention avec L.V.T et la commune pour que le site soit un lieu de projet culturel et d’animation afin de créer un lieu de rencontre entre les touristes de l’ecovillage et les habitants de la commune. Le gîte est loué au gérant 1100 euros par mois. Celui-ci fonctionne tous les week-ends hors saisons et à partir de Pâques.
 
    LE HAMEAU ECOCITOYEN
 
Ce lotissement a été conçu à proximité du bourg et la première idée à été de mettre les maisons au milieu des jardins. La démarche innovante assurant une mixité sociale et d’écohabitat les a amené à nouer des relations avec divers partenaires publics et privés. Cette réalisation coûte moins cher qu’un lotissement classique. Le coût global est de 400 000 euros avec un apport de l’éco-FAUR de 100 000 euros, ce qui permet l’équilibre et donc une opération blanche pour la commune de SILFIAC en vendant le m2 à 12 euros.
 
Silfiac vise un public de primo-accédants dans ce lotissements de 15 lots qui vont de 570 à 750 m2 comprenant en plus des jardins familiaux gratuits mis à la disposition des habitants du bourg et ainsi qu’à l’école qui y fera un jardin pédagogique. Ces jardins fonctionnent en mode associatif. Ils sont fournis avec un système d’arrosage d’eau pluviale et un abri. Il y aura aussi des petits poulaillers, un rucher, et un espace pour travailler et stocker le bois de chauffage. Ces parcelles restent propriétés de la commune et peuvent être convertible si nécessaire. L’ensemble comprend à ce jour 1hectare de terrain privé et 1 hectare de terrain communal. Un parking visiteurs à l’entrée du lotissement est prévu avec un système de revêtement semi poreux pour permettre l’absorption des eaux de ruissellement.
L’accès du lotissement se fera par une route de 3.50 mètre de large recouverte d’une bande engazonnée au centre et goudronné sur les extérieurs .
Le traitement des eaux d’assainissement est relié aux lagunes fonctionnant sur un système de phyto-épuration avec des plantes macrophytes et entretenu par des moutons d’Ouessant. Des cheminements pour aller jusqu’au centre du bourg ont été prévus de façon à minimiser l’emprunt de la voiture. Les lots sont libres de constructeur avec un cahier des charges précis, peu contraignant mais incitatif dans un souci de développement durable et d’écohabitat. L’innovation dans la construction est la bienvenue. Des groupes de personnes sont là pour aider les futurs propriétaires dans leurs projets. Par exemple, le parpaing est interdit, puisque la brique est une meilleure solution et au même coût. Les enduits sont à base de chaux, de chanvre et autres matériaux naturels. Les menuiseries en PVC proscrites. Le chauffage solaire, au bois ou géothermique est souhaité. La commune vend les terrains avec une cuve de 7m3 enterrée pour récupérer les eaux pluviales . Des garages types de 28m2 à 6500 euros sur chaque parcelle sont vendus par la commune, ce qui permet de structurer l’architecture de la rue et de plus ceux-ci supportent l’éclairage public, ce qui évite des poteaux supplémentaires.
 
Ce projet a vu le jour, après la mise en place de groupes de travail réunissant 1/3 d’habitants de la commune de SILFIAC et 2/3 de personnes extérieures.
Ces différents groupes de réflexion ont œuvrés ensemble pour atteindre les objectifs portant sur les économies d’énergie, la protection de l’eau et du milieu naturel, l’économie sociale, le lien social et la qualité du cadre de vie.
 
La commune s’est vue décerner la Médaille d’or du DEFI POUR LA TERRE attribuée par un jury national de la Fondation Nicolas HULOT, l’ADEME, l’association des Maires de France en décembre 2006. Le Maire Serge MOELO a été élu 2ème personnalité bretonne de l’année 2006 par un jury de 93 journalistes. Et début 2007, la commune remporte le 2ème prix du « Challenge des collectivités et entreprises pour le développement durable » placé sous l’égide de la Région Bretagne. 
Repost 0
Published by PS CLOHARS CARNOET - dans Actualités
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche