Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 11:47
allain guy cloharsNe manquez pas l’expo des sculptures et dessins d’Allain Guy à la Longère. Ce sont des réalisations incroyables d’inventivité et de maitrise technique dans des domaines aussi variés que la peinture, sculpture, mécanique, électricité... En plus ce sont des supports de rêves comme par exemple «l’arbre de vie» ou ce poisson qui tourne autour d’un bouquet d’algues tendues comme des mains ou encore cette table au piétement fait de racines enchevêtrées.
Merci Allain Guy et merci aussi à celles et ceux qui lui ont ouvert les portes de notre belle Longère dont le cadre met en valeur de telles expositions.
Jean Lecourt
(photo Le Telegramme)
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 10:23

Petites-Salles-Moelan.jpgAprès la réaction dans la presse de la Vice-présidente Jeunesse et Sports de la COCOPAQ sur le travail de sa commission, nous publions ci-dessous l'intervention de l'adjoint Jeunesse et Sports de Clohars lors du dernier conseil communautaire à Locunolé :

"Lors du conseil communautaire du 20 décembre 2012, les élus ont voté la suppression des garderies et navettes vers l’ALSH des Petites Salles à Moëlan/Mer pour les communes de Riec et Clohars.

Après la vive et légitime réaction des familles concernant cette suppression, 450 pétitionnaires, une rencontre avec la Vice-présidente COCOPAQ en charge de la jeunesse et sport a été organisée avec les amicales des écoles du secteur côtier. L’unique piste alternative de covoiturage rejetée par les parents au cours de cet échange, il a finalement été proposé aux familles de se retourner auprès de leur commune respective.  Les communes privées des compétences ALSH et transport sont donc invitées à mettre en place une garderie « péri loisir », un transport d’enfants avec du personnel accompagnant pour palier à l’arrêt du service par la COCOPAQ.

Quand bien même ce dispositif serait techniquement et juridiquement possible, ce qui est loin d’être évident, cette proposition d’évacuer le problème vers les communes n’est pas acceptable.

Si tout le monde s’accorde à reconnaitre la qualité des activités et animations proposées au sein de nos centres de loisirs, les modalités d’inscription, la capacité d’accueil et la localisation des centres communautaires posent problèmes et nécessitent des réponses adaptées.

La délibération proposée au vote ce soir pour le versement d’une aide aux familles « contraintes » d’inscrire leurs enfants dans des centres de loisirs situés hors du territoire communautaire ne répond pas aux attentes des usagers qui souhaitent un service de proximité. En outre, ce dispositif revient à ouvrir la boîte de pandore à des revendications individuelles diverses et variées sur des modes de garde alternatif aux ALSH COCOPAQ. Les délégués de Clohars-Carnoët au sein de la commission jeunesse et sports COCOPAQ ont donc émis un avis négatif à cette proposition.

Plutôt que de proposer une compensation financière aux familles, les élus communautaires doivent s’interroger sur les « contraintes » proprement dites qui poussent des parents du pays de Quimperlé à inscrire leurs enfants dans des ALHS en dehors de notre territoire."

Jérôme LE BIGAUT

(photo Le Telegramme)

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 16:07

rythme-scolaire.jpgJeudi soir, la salle des fêtes était bien garnie pour une réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires organisée par la mairie. La plupart des enseignants des 4 écoles de la commune était présent comme de nombreux parents et représentants des associations locales. Après une présentation de la réforme, les élus et la responsable du service enfance-jeunesse ont proposé une méthodologie avec l'objectif affiché que le Projet Educatif de Territoire (PEDT) soit "prêt fin juin 2013".

La presse avait relaté la veille de cette réunion publique les inquiétudes et interrogations de parents d'élèves concernant cette réforme qui modifie non seulement le rythme de nos enfants mais aussi celui des adultes. Les questions et échanges ont donc été nombreux sur le choix de la demi-journée (mercredi ou samedi), le début de sa mise en place (2013 ou 2014) ou encore sur le moment choisi et le contenu des activités pédagogiques organisées par la municipalité (début ou fin d'après midi).

Si le débat a aussi porté sur le bien-fondé de la réforme proprement dite, la collectivité n'est pas décideur sur le projet de loi et les décrets d'application, elle est uniquement chargée de sa "mise en oeuvre" sur notre territoire.

Le maire a précisé que rien n'avait encore été décidé et que cela devait se faire en "concertation" avec les enseignants et les parents d'élèves dans l'intérêt de l'enfant. Une réunion a d'ailleurs été organisée mercredi dernier avec les 4 directrices des écoles de la commune dont la voix au chapitre est prépondérante.

Moins glamour qu'un conseil municipal "jeune" dont beaucoup d'élus raffolent, le Projet Educatif Local (PEL) déjà rédigé et son comité de pilotage en place vont être une aide précieuse à la rédaction du PEDT.

Si ce PEDT n'est donc pas clef en main et doit se faire en concertation avec les différents acteurs éducatifs, le maire a néanmoins apporté quelques précisions importantes. Les activités pédagogiques seront prises en charge par la commune, environ "60 000 euros sans participation des parents". Ce budget est basé sur une "heure pédagogique" et non 3/4 d'heure comme proposé dans la réforme car "qui peut le plus peut le moins". L'aide de l'Etat, à travers son fonds d'amorçage, serait d'environ 20 000 euros en cas de démarrage en septembre 2013 contre rien en 2014 même si l'Association des Maires de France demande à pérenniser ce fonds. Le maire a aussi précisé que les services municipaux "motivés et positifs", avec 5 mois de préparation avant l'été, seront "prêts à mettre en place cette réforme dès septembre 2013" si ce choix est retenu.

Un questionnaire va être envoyé à tous les parents d'élèves ainsi qu'un autre aux associations locales dont les avis vont être étudiés avec une grande attention.

C'est donc un beau défi à relever comme le ministre de l'éducation, Vincent Peillon, l'a souligné ce matin sur Europe 1 : Cette réforme a « une vertu, elle oblige à se parler (...) Que tout le monde se décontracte ! On a du temps, il faut réfléchir aux meilleurs projets pour les enfants »

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 09:39

STEP.jpgAprès l'ouverture du chantier de la station d'épuration sur le site de Kerzellec fin 2012, les opposants au projet ont immédiatement engagé un recours en justice.

Hier soir au conseil municipal, le maire a informé publiquement la population du verdict du jugement tombé le mercredi 16 janvier 2013 : "Le référé suspensif de l'association Les Amis du Pouldu a été rejeté". Le juge a, de plus, condamné les opposants a payer "1000 € d'amende" à la commune. Le maire a précisé que le juge n'avait pas pris en compte le caractère d'urgence de l'arrêt des travaux demandé par les opposants mais au contraire le caractère d'urgence de la construction d'une nouvelle station d'épuration.

En effet, le juge s'est non seulement prononcé sur la forme mais aussi sur le fond en rejetant tous les arguments des opposants regroupés au sein de la coordination Kerzellec : Amis du Pouldu, Cap Action Solidarité, Amis de la Maison Marie-Henry, syndicat de lotissement Kerzellec, Save Kerzellec.

Cette décision de justice est une juste récompense pour tous ceux qui ont travaillé d'arrache pied sur ce projet d'intérêt général dans le respect de la loi Littoral.

Ce jugement met donc fin à 15 ans de polémiques et confirme que les travaux engagés ne seront pas arrêtés. La nouvelle station d'épuration "sans bruit, sans odeur et parfaitement intégrée dans son environnement" sera donc opérationnelle courant 2014.

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 09:00

septembre-2012-0648-1-.jpgLa CFE est un des deux impôts mis en place lors du précédent quinquennat  destinés à remplacer l’ancienne taxe professionnelle.  Le mode de calcul de la CFE pose des problèmes. Il est établi sur une base locative minimum multipliée par un taux fixe (24%). La base locative minimum est établie en fonction du chiffre d’affaire et non sur la valeur ajoutée de l’entreprise. Les entreprises de service, de justice, du secteur médical, etc… ont peu d’achats à réaliser pour  fonctionner et sont ainsi sont favorisées. A l’inverse, les commerces qui vendent des produits qu’ils refacturent sont pénalisées.

Lors du dernier conseil communautaire, afin de tenir compte de cette distorsion et de faire évoluer le dispositif, les élus communautaires  ont voté un vœu demandant au gouvernement de modifier le mode de calcul de cette CFE (à l’exception des élus Quimperlois qui ont contesté le caractère légal de cette motion et ne l’ont pas votée) ici 

Lors de la cérémonie des vœux à Kloar, le Maire Jacques Juloux,  a remis cette motion au président de la commission des lois, Jean Jacques Urvoas. Celui-ci  s’est engagé à porter une réponse. 

Le président Nicolas Morvan et le Maire de Clohars ont également saisi François Marc, rapporteur général de la commission des finances du Sénat sur cette question. Ce dernier, a été sensible aux arguments avancés. Il a pris également l’engagement d’apporter une réponse avant juin. Des modifications portant sur la prise en compte de la valeur ajoutée lui paraissent pertinentes. Il  interviendra en ce sens auprès du ministre du budget, Jérôme Cahuzac.

Les élus cloharsiens et communautaires resteront attentifs et mobilisés pour que cet impôt soit redéfinit et qu’une fiscalité des entreprises plus juste soit mise en place.

(photo : Nicolas Morvan, Anne Maréchal et Jacques Juloux expliquent au sénateur François Marc le sens de la motion CFE votée en conseil communautaire)

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 12:09

Voeux-PS-2013-1.JPGSamedi matin, la section locale du Parti Socialiste prononçait ses traditionnels voeux à la population à la salle des fêtes. La présence de Jean-Jacques Urvoas, Président de la commission des lois à l'Assemblée nationale et Député de Quimper, a fait chaud au coeur des militants et sympathisants.

Un regret néanmoins; la presse qui a brillé par son absence samedi matin. Le "courrier des lecteurs" à caractère polémique et publié sans filtre semble beaucoup plus intéressant que la venue d'une personnalité publique nationale sur notre territoire. Dommage.

Lors de mon intervention je suis revenu sur 2012, l'année du changement, avec une forte poussée de la gauche  sur la commune de Kloar. Désormais "aux affaires" le contexte est difficile avec la crise et le lourd héritage laissé par la droite au pays mais les projets tellement passionnants avec une priorité absolue : l'emploi. J'ai également rappelé que  le redressement économique et social du pays ne s'oppose en rien aux réformes de société avant de revenir sur le rôle des militants.

Jacques Juloux a développé les projets en cours ou réalisés par la municipalité dans le domaine du social, de l'économie et des services à la population. Au cours de son intervention, il a annoncé que Robert Badinter avait donné son accord pour l'inauguration de la médiathèque le vendredi 24 mai 2013 en sa présence !

Jean-Jacques Urvoas, brillant comme à son habitude, a rappelé l'exigence de réussite pour François Hollande en matière de jeunesse et de justice. Mobilisateur, il a terminé son propos en citant Jean Jaurès plus que jamais d'actualité "C'est à nous de fatiguer le doute du peuple, par la persévérance de notre dévouement"

A méditer ...

JLB

Voeux-PS-2013-2.JPG

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 12:02

CFE.jpgMardi soir au Trevoux, le conseil communautaire s'est déroulé dans une ambiance très tendue pour le vote des bases de la Cotisation Foncière Entreprise (CFE) de la COCOPAQ.

Le maire de Clohars-Carnoët et Vice-Président de la COCOPAQ, Jacques Juloux, a proposé un voeu voté par les élus communautaires sauf par ceux de Quimperlé qui ont refusé d'y prendre part. Plutôt que de débattre du fond de la proposition, les élus de Quimperlé, en mode opposition basique et stérile, ont préféré s'interroger sur la "légalité d'un voeu distribué au dernier moment"...

Voici le voeu pour une plus juste CFE qui a été voté mardi en conseil communautaire :

"La réforme qui a été engagée en 2008-2009 par le précédent gouvernement a été centré sur l’impact de la taxe professionnelle pour les grandes entreprises, notamment industrielles, et a oublié l’indispensable exigence de justice fiscale entre contribuables de petites et moyennes entreprises.

L’automne 2012 a été marqué par la « crise des bases minimum » de cotisation foncière des entreprises (CFE).

Le système amendé pour 2013 ne répond que partiellement au problème posé par les bases minimum de CFE.

Cette imposition minimale est déterminée en fonction du chiffre d'affaires. Celui-ci ne mesure pas correctement la capacité contributive de chacun, notamment lorsqu'on compare la situation de certains artisans et commerçants, et celles des professions relevant du tertiaire.

Sont potentiellement pénalisés par une base minimum de CFE élevée, les commerçants et artisans disposant d’un chiffre d’affaires inférieur à 100 000 €, s’ils n’utilisent qu’une faible valeur de matériels, et, sans doute, les artisans et commerçants dont le chiffre d’affaires excède 100 000 €, sans se situer très au-delà. Ces cas doivent être traités.

Les solutions nouvelles introduites par la LFR 2012 permettent par la création d’une tranche intermédiaire de base minimum d’apporter une solution à un des problèmes pour commerçants et artisans qui réalisent un CA légèrement supérieur à 100 k€. Se faisant, elles ont sans doute accru l’avantage fiscal des professions tertiaires réalisant entre 100 et 250 k€ de chiffre d’affaires.

Par contre, elles n’ont pas offert de solutions aux petits redevables, autres que dans la réduction générale, de la base minimum de droit commun.

La réponse à cette crise doit donc être centrée autour de la recherche, en matière de CFE comme pour les autres impôts locaux d’une définition de bases taxables efficaces et de principes d’imposition justes.

Les élus du pays de Quimperlé demandent au législateur de prendre en compte ces difficultés qui sont nées de cette réforme et de réparer les injustices que cette taxe a pu générer. Ceci dans le but de garantir un financement cohérent des collectivités territoriales, et d’assurer clarté, efficience et équité dans le calcul en tenant compte des éléments de la valeur ajoutée pour la contribution nécessaire demandée aux entreprises et aux habitants."

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 12:05

palmier.jpgDepuis quelques temps, les actes de malveillance envers les biens et personnels publics se multiplient sur la commune de Clohars-Carnoët.

Si le stationnement de véhicules sur la voie publique ou de trottoirs non prévus à cet effet est une incivilité dont certains de nos concitoyens ne veulent pas prendre conscience, les actes de malveillance délibérés interrogent et interpellent encore plus fortement.

Sans être exhaustif - malheureusement - on se rappelle du grand débat autour des "chicanes" de Pen Allée, Lanmeur et route de Porsach. On se souvient peut-être moins que les trottroirs et les quilles de ces chicanes ont été délibérement défoncés par des véhicules à cette époque. Il y a aussi eu le vol des pots de fleur géants au rond point de Kercousquet en début d'année dernière "enlevés avec application, sans casse et très discrètement" selon la presse locale.

En septembre dernier, c'est un panneau indiquant la crique de Porsach à l'entrée du village de Kervellan qui a disparu, lui aussi, en pleine nuit. L'adjoint à l'urbanisme, choqué, précisait : "C'est un manque de respect profond pour le travail effectué par nos concitoyens (ndlr le conseil des sages). Le panneau d'une valeur de 300 € est payé par la commune avec les deniers publics".

Mais les actes les plus graves sont sans aucun doute les agressions verbales, limite physique, dont des agents municipaux ont été victimes dernièrement avec un arrêt de travail provisoire pour au moins l'un d'entre eux. C'est totalement inadmissible.

Le sciage avec "savoir-faire" d'un palmier devant la porte d'entrée principale de la mairie dans la nuit de mercredi à jeudi est donc le dernier évènement en date d'une trop longue et triste série. Dans les conversations et sur les réseaux sociaux les mots ne manquent pas pour qualifier cet acte de vandalisme : pitoyable, minable, lamentable, nul, dégueulasse, décourageant ...
Il ne s'agit pas d'un acte gratuit de délinquance juvénile mais, sans préjuger de l'enquête en cours, plus probablement d'un acte de malveillance délibéré. Quel est le sens et le symbole de ce massacre au palmier ? Et surtout jusqu'où vont-"ils" aller ?

Ca suffit !

(photo Le Telegramme)

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 13:54

JJUBretons.jpgLe Parti Socialiste de Clohars-Carnoët vous présente   

Ses meilleurs vœux  pour 2013

Invitation 

Nous avons le plaisir de vous inviter à un pot amical que nous offrons à cette occasion : 

Samedi 19 janvier 2013 salle des fêtes à 11 heures

                                     En présence de

 

Jean-Jacques URVOAS, Président de la commission des lois, Député de Quimper,

Jacques JULOUX, Maire - Jérôme LE BIGAUT, Secrétaire de section

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 16:16

Le jupon comtadin

C’est par cette curieuse expression que le Maire de Guidel, à l’occasion de ses vœux, a évoqué le dossier du port de Guidel. Sans doute évoquait-il par cette métaphore la très longue durée de maturation que ce dossier a connue et ses divers rebondissements. Au final le cap a été tenu et le projet est maintenant porté par la communauté d’agglomération de Lorient. La commune de Clohars devra se prononcer sur ce projet et la population est invitée à s’exprimer lors de l’enquête publique qui débutera le 15 janvier. Les doutes que certains évoquaient sur une éventuelle  marina sont maintenant levés. Reste à vérifier les impacts naturels éventuels.

Des jupons d’arlésienne Kloar n’en est pas dépourvu. Le dernier en date, la reconversion de l’ancienne usine Capitaine Cook date de maintenant 15 ans.  Et comme à Guidel, l’horizon s’éclaircit. Un pas important vient d’être  franchi par l’acquisition à l’amiable des terrains de l’ancienne conserverie et de des 2 maisons appartenant à Intermarché. Il reste encore à convaincre  un particulier de vendre et le site sera alors prêt pour sa reconversion. Il faut rappeler que le portage de cette opération par l’EPF (établissement public foncier) a été voté par l’ensemble du conseil municipal à l’exception du groupe Accueil essor et tradition ….On s’en souvient le président de région devenu ministre Jean Yves Le Drian  était venu en personne apporter son soutien à cette opération emblématique pour notre commune mais aussi pour la pays de Quimperlé.

L’autre grand projet en instance reste la station d’épuration. Là aussi cela fait 15 ans que cela dure… La solution a été trouvée dans un contexte juridique très difficile avec la loi littoral. Tous les feux sont au vert : acquisition amiable des terrains, accord de la commission des sites, étude d’impact, enquête publique, avis favorable du commissaire enquêteur, de la CLE, autorisation du préfet, attribution du marché au prix prévu. Là aussi le conseil municipal a voté pour à l’exception  du groupe Essor et tradition. Les travaux ont commencé le 20 décembre pour une durée de 22 mois. Au final la détermination et le respect de la loi auront prévalu.

A Clohars aussi on commence à voir les jupons de l’arlésienne !!!

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche