Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 16:31
Coatanee.jpgLa section du PS Kloar a présenté ce samedi ses voeux devant plus d'une cinquante de personnes. Marc Coatanéa était bien sûr présent mais aussi notre député Gilbert Le Bris, Michaël Quernez et la candidate aux élections régionales Gaël Le Meur.
 
Vous trouverez ci dessous les grandes lignes des discours des uns et des autres :
 
Jérôme Le Bigaut a insisté sur les atouts naturels et culturels de Clohars-Carnoët. La municipalité remet en mouvement notre commune après des années de somnolence... La feuille de route, c'est un programme qui reprend les valeurs de la gauche. L'équipe municipale a aussi hérité de dossiers sensibles dont les débats et enjeux dépassent le cadre communal. Pour ces dossiers comme pour les autres, c'est l'intérêt général qui guide les choix.  
 
Anne Maréchal s'est exprimée sur les compétences de la région. Elle a insisté sur le bilan de Jean Yves Le Drian qui est allé au delà de son programme en matière de soutien à la jeunesse, au sport, à l'économie, à la culture et au développement durable.
 
Jacques Juloux a axé son discours sur les difficultés à venir des financement locaux. La réforme précipitée de la taxe professionnelle aboutira à un tarissement des ressources pour la région et le conseil général. Par voie de conséquence, il y a risque évident d'un amoindrissement de subventions aux communes par le CR et le CG. 
 
Gilbert Le Bris a dénoncé la politique très libérale du gouvernement sous couvert de "réformes". La sphère privée prend la place des missions régaliennes de l'état en matière d'enseignement, de santé, de justice, de sécurité... Il a aussi dénoncé la politique de communication et de leurres de Nicolas Sarkozy pour faire passer des décisions en catimini.
 
Marc Coatanéa s'est concentré sur le rôle et le travail d'un Parti Socialiste qui retrouve des couleurs. Il souhaite poursuivre la rénovation dans le Finistère et au plan national en terme de partage de mandats, de parité... Il veut regarder devant et pas dans le rétroviseur. 2010 ce sont d'abord les élections régionales, la convention nationale pour un nouveau modèle de développement animée par Pierre Moscovici, les modalités et le calendrier des primaires et enfin la préparation des élections cantonales partielles de 2011. 
 
Nous avons ensuite bu un pot et grignoté quelques cacahuètes...  
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 22:53

logoLe Parti Socialiste de Clohars Carnoët vous souhaite  ses meilleurs  vœux  pour 2010
 

Invitation
Nous avons le plaisir de vous inviter à un pot amical que nous offrons à cette occasion :


   
Samedi 16 janvier 2010 au restaurant scolaire à 11 heures
En présence de


                
Marc COATANEA
, premier secrétaire fédéral du PS Finistère 


J. JULOUX, maire - A. MARECHAL candidate aux régionales - J. LE BIGAUT, secrétaire de section

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 12:06

qm41_2782715_2_px_470_.jpgLe Parti socialiste cloharsien invite tous les habitants de la commune à la présentation de ses voeux. Elle se tiendra samedi, au restaurant scolaire à 11 h 30, en présence de Marc Coatanéa, 1er secrétaire fédéral finistérien, membre du bureau national et Jacques Juloux, maire de Clohars qui interviendront avec Jérome Le Bigot, secrétaire cloharsien pour présenter Anne Maréchal, 1re adjointe à la mairie de Clohars, candidate aux élections régionales.


Anne Maréchal « croit aux valeurs défendues par notre chef de file qui occupe le devant de la scène depuis 2004 mais aussi, a ses projets pour la région et tous les Bretons » se présente sur la liste de Jean-Yves Le Drian.


Âgée de 34 ans, elle a adhéré au Parti socialiste en 2000. Mère de famille, quatre enfants, professeur des écoles, elle est issue d'une famille politique, son papa ayant été élu régional en Morbihan. Jérôme Le Bigot qui « ne cache pas [sa] fierté de voir une de ses concitoyennes sur une liste des régionales. C'est une première ».

Ouest France (article et photo du 13/01/2010)

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 13:06

conseil.jpgNous publions ici le compte-rendu PS Kloar du 1/4 d'heure citoyen du conseil municipal du 11 décembre 2009 :

Une Bénévole de la bibliothèque intervient : ce n’est pas une bibliothèque paroissiale ! Les tarifs sont de 4 € par an,   0,30 € par livre pour enfant et pas d’abonnement ! Et c’est avec plaisir que nous accueillions tout le monde. Nous fonctionnons en autonomie c'est-à-dire  avec 4 bénévoles : les créneaux d’ouverture sont le mercredi et le samedi matin.
 

Elle Remercie la municipalité de leur avoir fait des étagères.

Le Maire remercie cette personne pour cette information et informe que les bénévoles auront toute leur place dans le nouvel équipement.

 

Mr COISY intervient sur le projet de médiathèque : il s’interroge sur le chiffrage à 1,5 M € est ce du HT ou TTC ? Cela inclut- il tout ? L’achat du terrain, les collections ? Les subventions de la DRAC à 500 000 € lui semblent optimistes. Une personne semble insuffisante pour s’occuper d’un tel équipement ? Comment les NTIC sont elles intégrées dans  le projet ? Quel est l’avenir du Balafenn dans cette histoire ?

 

Jérôme LE BIGAUT : concernant le Balafen le Point multimédia  serait transféré à la médiathèque.


Patrice  LORENT intervient  sur le personnel et précise que 3 seraient recrutés : un catégorie B en direction et 2 catégories C par la suite. L’ouverture minimum prévue est de 15H par semaine.

L’espace d’exposition est  un besoin fréquent dans une médiathèque en fonction des thématiques, des heures du contes, de projections… Cela n’a rien à voir avec la longère, dédiée à des expositions artistiques.

Quant au budget, les collections ne sont pas comprises dans le chiffre annoncé ce soir. Pour les supports, la question qui se pose est la dématérialisation des supports.

Le Maire attire l’attention du Conseil municipal : le projet  n’est pas fait. Il ne s’agit que d’estimation afin de pouvoir obtenir les subventions pour 2012…Les travaux de réflexion vont être lancés avec le programmiste que nous avons recruté.

 

M ROSSIGNOL : il ya un an,  suite à l’augmentation des tarifs municipaux, la municipalité avait annoncé qu’un quotient familial serait mis en place.

 

Le Maire annonce que cette question est à l’étude et fait débat. La municipalité souhaite faire l’analyse des besoins sociaux. Une enquête sociale va être initiée cette année par le CCAS. Les quotients ne répondent pas forcément aux problèmes rencontrés. Le Maire cite l’exemple de Moëlan sur Mer qui a mis en place des quotients de 2,3 € , 2, 6 et à 2,8 €. Pour la municipalité, le problème n’est pas d’être sur un quotient symbolique mais d’obtenir un prix qui permette réellement aux gens en difficulté d’avoir une aide. C’est à cela que l’on veut travailler.

 

S’agissant des repas scolaires, la commune propose un prix  attractif, notamment lorsque l’on compare ce dernier à celui en vigueur dans les autres communes voisines.

Cette année, la municipalité va franchir un pas supplémentaire avec un repas bio par semaine sans répercussion tarifaire. Désormais, plus de 50% des aliments servis seront issus de filière bio.

 

Lydie CADET: avec la mise ne place de la monétique on commence à repérer des familles en difficulté et cela permet à Mme GOYON de les contacter et les choses se passent beaucoup plus simplement.

 

M le Maire  : L’adjointe aux affaires sociales n’est pas persuadée que les quotients familiaux soient la meilleure solution. Cette question mérite d’être approfondi et c’est le but de l’enquête que nous allons lancer.

 

Lydie CADET  : en conseil d’école, je n’ai plus de remarques sur le prix du repas.

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 09:00

4155147368 f4b8125828C'est le 400ème billet du blog PS kloar! Et l'aventure continue...

Le PS Kloar souhaite une bonne et heureuse année 2010 à tous les lecteurs de ce blog et à leurs proches!

Bonne année 2010 à Kloar Karnoed qui vogue depuis mars 2008 vers un nouvel horizon!

Et vous dire ici ma fierté et mon bonheur d'appartenir à une équipe qui souhaite le meilleur pour notre commune et ses habitants. Les élus doivent faire des choix dans le sens de l'intérêt général. C'est, je crois, ce qui guide l'action du capitaine Juloux et de son équipage. Le vivre ensemble, malgré les polémiques stériles et les dérapages de quelques uns, se trouve renforcé à Clohars.

Bonne année, de notre modeste influence, à la France et aux français qui méritent mieux que la politique arrogante et débridée d'un Nicolas Sarkozy.

On se met à rêver d'une autre France avec d'autres valeurs, une politique ambitieuse et structurée et d'autres priorités. Une utopie ou l'émergence d'une véritable alternative?

Ma conviction est que le PS peut, doit et va gagner en 2012. 

Je fais confiance à Martine Aubry pour travailler aux conditions politiques d'une victoire de la gauche à l'élection présidentielle. Notre première secrétaire oeuvre pour un collectif qu'elle veut prêt à l'instant t pour ensuite durer. Il le sera. Mais c'est encore loin...
 
La convention nationale sur le nouveau modèle de développement va compléter "notre vision du monde" selon son animateur Pierre Moscovici. Le vote des militants aura lieu en juin. La suite sera probablement agitée par le calendrier et les modalités des primaires.  

D'ici là il y aura les élections régionales au mois de mars. Ce sont les dernières élections d'envergure nationale avant le rendez vous majeur de la 5ième république. Il faut transformer l'essai avec Jean-Yves Le Drian. Nous aurons l'occasion d'y revenir.

J'espère que le père noël ne vous a pas oublié. On peut aussi profiter des cadeaux des autres. Et voilà comment, 20 après, on se relance dans le skateboard! Et il n'est pas impossible que le quartier St Julien au Pouldu accueille une compétition de longskate au début de l'été! Sans moi, il ne faut pas abuser. 

 

Et c'est re-parti...

 

Jérôme

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 16:10

beauf colorÀ propos de la station d'épuration, des artistes lançaient, mercredi matin, dans nos colonnes, un appel contre le choix de Kerzellec. Un de nos lecteurs répond sur le mode humoristique. Voici la teneur de son courrier. «À l'initiative de Pierroline Pigeonnard et de Gasparo Boulichon, des illustres inconnus du secteur lancent un appel pour dénoncer la prise de position des ?artistes et intellectuels? du même secteur». «Sachant qu'il n'existe pas de meilleure solution, compte tenu des études réalisées, compte tenu du coût bien moindre de cette implantation, compte tenu des frais énormes de fonctionnement qu'entraînait sa construction à Keranna, que de construire la station d'épuration à Kerzellec». «Nous, incultes, illettrés et analphabètes, qui n'avons sans doute pas la chance d'être des ?professionnels de la culture?, nous soutenons le projet initié par la commune de Kloar Karnoed. Ce projet, économiquement nécessaire, doit voir le jour».

«Plus rien à voir»

«Concernant le fameux vallon», poursuit-il, «il faut expliquer qu'il n'a déjà, et cela depuis bien longtemps, plus rien à voir avec le paysage peint par Gauguin et Meyer de Haan à la fin du XIXesiècle. Un ?superbe lotissement? le parcourt de part en part; alors, pour l'aspect naturel et sauvage...». «Et puis, pour tout vous dire, chers amis intellectuels, poètes, professionnels de la culture, nous pensons, mais c'est vrai que nous n'avons pas votre immense connaissance de ce qu'est l'art... que dans l'oeuvre de Gauguin, de Matisse, de Picasso ou même de Michel-Ange, c'est la transfiguration de la réalité, le délire de l'artiste, sa façon de sublimer le réel qui fait l'oeuvre et non pas le support d'origine».

«Il ne duplique pas il dépasse»

«Un artiste», dit-il, «n'est pas, à ma connaissance, un copiste. Il ne duplique pas, il dépasse, il transcende, en deux mots, il crée. Le vallon de Kerzellec, aussi typique et bucolique soit-il, n'a pas un intérêt suffisant pour qu'il puisse mettre à mal ce projet de station».«Elle sera la plus discrète possible», écrit-il encore, «utilisera les meilleures technologies afin de réduire au maximum toutes nuisances visuelles et olfactives. Nous avons le sentiment que votre vision de l'art est pour le moins conservatrice et archaïque. Et puis, par-dessus tout, c'est unpeu assommant de se voir donner des leçons par des ?professionnels?... bien sentencieux».

Signé: Pierroline Pigeonnard et Gasparo Boulichon

Le Telegramme

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 10:47

imagesCAEZUNFD250px-Logo telegrammeSelon l'encyclopédie en ligne Wikipédia, "la liberté de la presse est l'un des principes fondamentaux des systèmes démocratiques qui reposent sur la liberté d'opinion, la liberté mentale et d'expression."


Ainsi, l'article 11 de la Déclaration française des droits de l'homme et du citoyen de 1789 dispose : La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Sans remettre en cause le principe de séparation entre politique et journalisme, cela n'exonère pas la presse de critiques comme n'importe quel acteur de la vie démocratique.

Sur le dossier STEP, la presse locale a été beaucoup sollicitée par les différents protagonistes : comités de défense, associations, citoyens, oppositions, municipalité... pour des communiqués à l'intérêt parfois discutable et que nous ne discutons pas.

Mais la moindre des choses est de retranscrire correctement la réalité des faits et des votes.

L'article du correspondant du Ouest France de ce lundi 14 décembre sur le conseil municipal de vendredi dernier est consternant. C'est un mélange de désinformation et d'erreurs qui vont encore semer inutilement la confusion. Ainsi donc la principale information du conseil municipal est le fait que "l'opposition a voté contre la station à Kerzellec". C'est un point de vue qui en vaut d'autres mais passons... C'est surtout le compte rendu des votes et le mélange avec le débat sur la médiathèque qui fait de cet article un fiasco total :

Intox : "Le groupe "Clohars pour tous" s'est abstenu, tout comme avec un autre élu de la majorité"

Info : Joël Chenot et son groupe ont voté pour le site de Kerzellec comme 18 élu(e)s de la majorité sur 19. Aucune abstention n'est à signaler sur ce vote avec 22 votes pour et 5 contre.

C'est "Une large majorité" pour le site de Kerzellec comme l'a titré Le Telegramme dans son compte rendu de samedi dernier.

Ensuite l'article du OF reprend une intervention de Jacques Juloux sur le volet juridique du dossier et l'étude d'impact. Il s'en suit la position de René Le Floch qui s'abstient avec le groupe "Clohars pour tous" au regard "de ne pas connaitre le projet, le site, les coûts"... alors que "ses colistiers votaient contre le projet de médiathèque".

On vient de changer de sujet mais il faut vraiment suivre ou avoir été présent au conseil municipal pour comprendre.

Le dossier STEP a fait couler beaucoup d'encres et sans doute vendre beaucoup de papiers.

Les élu(e)s ont tranché en toute transparence après un très long débat public. De leur côté, les journalistes doivent faire leur travail avec un minimum de rigueur. 


Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 12:00

gauguinJean Sarrazin est incontestablement le lauréat du Prix de l'humour 2009 pour ses deux articles sur la station d'épuration.

Je ne connais pas personnellement Paul Gauguin contrairement à d'autres qui s'accaparent son héritage mais je crois qu'il aurait beaucoup ri de cette mascarade autour de la station d'épuration. Gauguin,  l'inventeur du synthétisme, l'aventurier avide de nouvelles sensations était tout sauf un conservateur. 

"L'éclairage d'une historienne de l'art  sur le projet d'une station d'épuration à Kerzellec" invoqué par les Amis du pouldu est d'une neutralité remarquable. C'est sans doute par le plus grand des hasards que Ghislaine Huon, l'historienne en question, était la candidate suppléante UMP de Francis Jegou aux élections cantonales 2008. Et son comparse, Didier Compard, pourrait bien lui aussi être membre d'une formation politique qui ne porte pas la rose dans son coeur!

Ainsi donc Monsieur Sarrazin avait peut-être vu juste quand il écrivait que «cette rageuse opposition l'est-elle plus à la rose qu'elle ne l'est à la dite station"...

Pour le plaisir et pour en rire, voici le second article du lauréat du Prix de l'humour 2009 publié ce jour par Le Telegramme :

"J
ean Sarrazin, de Kerzellec, nous a écrit son point de vue sur le projet de station d'épuration de Clohars. Avec une bonne dose d'ironie. «Lorsque l'article du Télégramme en date du samedi 5décembre mentionnait que le lieu d'implantation de la station d'épuration serait Kerzellec, avec l'approbation des Amis du Pouldu, cela m'a fortement étonné», commence-t-il. «Pourquoi? Parce que ladite association est bien connue pour être conservatrice, s'attardant sur une image passéiste d'une station balnéaire huppée du début du XXesiècle et se disant chienne de garde du site et du patrimoine historique du Pouldu». «Une station d'épuration membranaire à Kerzellec ne peut être qu'une excellente pub pour le Pouldu, connu jusque-là pour sa poussiéreuse Maison Marie-Henry et sa fête des goémoniers. J'allais oublier Gauguin, pardonnez-moi!».

«Tout cela m'amuse»

«Et recommence l'éternel bla-bla: protection du site, renommée de Kerzellec au travers de diverses oeuvres éparpillées dans le monde, signature d'une charte de la route des peintres de Cornouaille, etc; tout cela m'amuse et je l'espère, en amusera bien d'autres». «Sans doute suis-je moins respectueux de l'historique de ce quartier et bien évidemment plus inculte que les membres de cette honorable association. Je n'ai rien contre les associations ou comités de défense, outils on ne peut plus démocratiques, aussi faut-il les utiliser lors de circonstances sérieuses, ce qui à mes yeux n'est pas le cas».

«Le ridicule n'a jamais tué»

«Je constate et me réjouis», poursuit-il, «que dans notre commune, la solidarité n'est pas un vain mot et remercie le comité de Saint-Mady de porter secours à Kerzellec. Le ridicule n'a jamais tué. Concernant le lieu d'implantation de l'épouvantail?, permettez-moi quelques suggestions: le Liechtenstein, la Papouasie, le Zimbabwe ou, plus loin de nous, la Lune. Mais attention, eux aussi disposent peut-être de comités et autres associations de défense?»

JLB

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 14:53

Le communiqué de l'association des Amis du Pouldu publié cette semaine dans la presse est un désaveu cinglant du journal "L'écho du pouldu" de juillet 2009 de... l'association des Amis du Pouldu.

Dans ce numéro 28 du bulletin de liaison des Amis du Pouldu on peut notamment lire en introduction que "La nouvelle station d’épuration : cet inextricable problème qui occupe tous les esprits depuis bien des années et qui devait absolument trouver solution pour fin juin. Solution qui a été proposée suite aux résultats du groupe qui a travaillé sur le dossier pendant plus de 6 mois.
Le choix du site et la technologie sont définis... puis que "Vous pourrez lire dans les pages qui suivent quelques explications et quelques informations qui, je l’espère, vous aideront à mieux comprendre le problème et ainsi à expliquer le choix qui a été entériné."

Et on continue dans la même veine : "Dans notre dernier bulletin vous aviez pu lire le résumé des premiers travaux du groupe de travail mis en place par la
municipalité. Ce groupe est constitué d’une part de Jacques Allix adjoint et d’autre part des associations Bretagne Eau Pure, Eau et Rivières de Bretagne, les Amis des Chemins de Ronde, les Amis du Pouldu, Clohars Doelan Environnement, Bretagne Vivante et le Comité de Rostel. Pour rappel, cette nouvelle station est une véritable priorité pour la commune. En cause, les années perdues consacrées à celle du Rostel..."

Il s'en suit un compte rendu exhaustif et fort bien fait du travail réalisé et des différents scenarii envisagés.

Sur le choix, le bulletin des Amis du Pouldu précise que : "Comme on le voit le choix du projet n’est pas évident
ême si certains sont écartés rapidement de par leurs coûts de réalisation ou de fonctionnement. Compte tenu du point de rejet actuel au Mât Pilote, plus une implantation en sera éloignée plus elle coûtera cher : nouveaux réseaux de tuyaux et nouvelles pompes de relevage avec les complications techniques et financières (entretiens, pannes…) et environnementales (choix des emplacements, bruits…) qu’elles entraînent... Donc celui qui vit à l’année sur la commune et qui donc consomme plus paye plus cher que celui ne vit que quelques semaines par an…" "Bien sûr se pose le choix du site de Grazellou (ndlr le site de kerzellec) à proximité tout d’abord du chemin creux de Porzguern et de son lavoir ainsi que de la ferme historique de Kersellec et des maisons anciennes du hameau sans oublier le nouveau lotissement de Kersellec. C’est là que ce projet devient si délicat. En effet, il n’est envisageable que si il est traité avec une vraie réflexion et une grande attention. Réflexion afin de choisir l’architecture qui s’intégrera le mieux sur ce site si particulier. Pourquoi ne pas imaginer une toiture plate et des murs végétalisés ? Ce type de réalisation est courante aujourd’hui aussi bien en ville qu’en campagne. Une manière de « fondre » intelligemment un bâtiment industriel dans le paysage. De plus la nature du terrain sur la parcelle choisie est en pente. Ce qui veut dire que l’on peut très bien décaisser le haut afin de pouvoir encaisser une partie des bâtiments. Et de cette manière abaissser la hauteur visible"

Et de présicer en guise de conclusion provisoire : "
Sur le choix de Grazellou , beaucoup de Pouldusiens ne comprennent pas ce choix et cette décision... C’est pour essayer de répondre à toutes ces questions et cette incompréhension légitimes que j’ai rédigé cet article si long et si détaillé. Notre association valide ce projet à ce stade compte tenu des impératifs techniques (choix de la technologie), financiers (coût de l’ensemble) et écologiques (qualité du traitement et des rejets) à condition biensûr que la municipalité tienne compte des remarques ci-dessus et qu’elle nous assure que le site de Grazellou soit le seul à satisfaire ces critères."

"Enfin le choix d’implanter une station à bio-réacteur à membrane dans un tel site représente pour la commune et son équipe un vrai défi. Un défi technique sur le choix d’une nouvelle technologie en lieu et place d’un système complètement obsolète. Un défi environnemental en choisissant une architecture intelligente et respectueuse du lieu et de ses habitants. Mais aussi un défi pour l’avenir en prouvant que l’on peut résoudre le problème de l’assainissement collectif en alliant écologie et intégration urbanistique. Ce projet convenablement réalisé pourrait être un remarquable exemple pour toutes les communes qui sont aujourd’hui con
frontées à cet épineux problème."

Les Amis du Pouldu sont-ils dans le défi ou le déni?

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 12:30

Nous publions ici le communiqué que Jacques Juloux, Denez Duigou et Jacques Allix (photo Le Telegramme) ont remis à la presse le vendredi 4 décembre 2009 sur le projet STEP :

Apres des études de faisabilité qui ont duré plusieurs mois et qui ont été suivies de longs débats, le conseil municipal est invité à se prononcer pour autoriser le lancement des études préliminaires sur le site de Kerzellec.

1)  Le temps des études de faisabilité.


Les précédentes études dataient de 1999.  Vu  l’évolution des technologies et de la jurisprudence sur la loi littoral, il était indispensable d’en effectuer de nouvelles. Elles ont été menées durant 9 mois et ont couté 25 000 euros. Elles ont été réalisées par un groupe technique, constitué des services d’Etat, du cabinet SETUR, des associations d’environnement et d’un représentant du monde agricole. Ses conclusions ont été remises fin juin 2009. Trois sites ont été proposés et classés :
        

1 Kerzellec    2 St Mady      3  Keranna.

Une technologie de type membranaire a été retenue. Ce procédé récent améliore la qualité des eaux rejetées.  Il permet aussi de construire une station de plus petites dimensions, sans nuisance.
 

2)     Le temps du débat.


Un très large débat a permis à chacun de s’exprimer et d’avoir les réponses à ses questions. Au moins 400 personnes y ont participé. Les élus se sont rendus cet été à toutes les réunions d’association et de quartier pour débattre du projet.  Le 23 octobre une réunion publique a été organisée où les travaux du groupe technique ont pu être présentés et débattus. Une visite avec des riverains a été effectuée à la station de Quiberon. De très larges échanges ont également eu lieu dans la presse.
  

3)     Le temps de la décision.


Le cahier des charges de l’étude portait sur 3 critères : qualité environnementale, maîtrise des coûts et sécurité juridique. Le site de Kerzellec répond le mieux à ces objectifs. Il a été retenu à l’unanimité, y compris par les Amis du Pouldu. Toutefois la proximité des habitations a semé l’émoi chez les riverains. Nous avons alors cherché à savoir si une dérogation pour le site de Saint Mady était possible. Nous avons préparé cette demande avec  les responsables de la Préfecture. Après plusieurs réunions et consultations, il est apparu que la probabilité d’obtenir cette dérogation était nulle car une solution moins coûteuse, conforme à la loi littoral, existe à Kerzellec.


4)    
Le projet envisagé


Nous connaissons l’ensemble des contraintes qui existent sur ce site : proximité des riverains, cadre naturel, histoire. Nous les traiterons toutes de façon exhaustive, avec une exigence de qualité, de respect des habitants et des lieux. L’intégration paysagère et architecturale sera garantie et suivi par l’architecte des Bâtiments de France.

La station a pour but d’améliorer la qualité de l’eau et l’environnement. Clohars est une ville de nature et de culture. Grâce à un cahier des charges exceptionnel  ce projet respectera  notre identité et notre histoire.


Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche