Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 13:43

imagesL’accord de cessez le feu du 19 mars 1962 concluait une phase de pourparlers qui ont eu lieu à Evian entre le gouvernement de la France et le FNL. Cet accord constituait un compromis politique. Il fixait les modalités du passage, du cessez-le-feu au scrutin d'autodétermination et organisait les futures relations entre la France et la République algérienne sur tous les plans.

La paix fut difficile à entrer dans les faits. Des actes de terrorisme ont continué à ensanglanter des mois durant le sol algérien. En dépit de ces tentatives de déstabilisation, le référendum fut adopté très largement par 90,81 % des français et le peuple algérien accéda son indépendance. Les armes se sont tus progressivement. Pour autant la tragédie algérienne connut un nouvel épisode dramatique avec le départ brutal des pieds noirs et l’abandon des harkis désarmés et déroutés. La radicalité des positions exprimées par certains des années durant avait rendu  impossible la paix des braves. Tout cela nous le savons mais c’est au combien encore lourd à porter…

Cette difficile page de notre histoire à laissé des traces. Il a fallu attendre presque 40 ans, pour que la France reconnaisse qu'elle avait fait la guerre en Algérie : le 10 juin 1999, l'Assemblée nationale à l’unanimité décidait de substituer l'expression « guerre d'Algérie » à celles d'« opérations de maintien de l'ordre en Afrique du Nord » dans tous les textes législatifs et réglementaires. Le langage officiel rejoignait là enfin le langage courant…

Les dates symboliques des cérémonies commémoratives des deux premières guerres mondiales, ont été celles du cessez-le-feu. Celui signé le 19 mars 1962 marquait une volonté de paix et réconciliation. C’est ce message qu’il faut retenir, c’est cette mémoire qu’il convient de célébrer.

Aujourd’hui, l’actualité internationale dans le monde arabe montre que la décolonisation était une étape nécessaire mais qu’à défaut d’une réelle démocratie, rien n’est définitivement réglé. C’est là l’évolution des peuples, de leur histoire et de leur souveraineté. 

Le combat pour la paix passe partout et toujours par un combat pour la justice, et par le respect des différences. Les dirigeants où qu’ils soient, quels qu’ils soient, quelques que soient leurs opinions ne doivent jamais y faire dérogation.  La démocratie c’est l’usage de la liberté de pensée mais aussi celle du respect de l’expression de sa diversité.

Ne l’oublions pas car ceux qui hier attisaient les braises de la division et de l’exclusion reprennent du poil de la bête aujourd’hui…

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 15:12

marque06_diapositive_medium.pngLa marque Bretagne est une marque de territoire conçue pour permettre à la région d'être plus visible, de se démarquer, d'être attractive en enrichissant et en modernisant son image. Elle symbolise le territoire, lui confère une valeur ajoutée, un «supplément d’âme» qui renforce sa personnalité et lui apporte ce «sens» tant recherché par les clients aujourd'hui, tant dans le domaine économique et universitaire que touristique, culturel ou sportif. Elle participe également au renforcement de la fierté d’appartenance, à la mobilisation et à la fédération de ses acteurs les plus entreprenants.

Cette démarche originale de marque partagée a pour objectif de créer un «fil rouge» entre toutes les formes de communication se référant à la Bretagne, pour construire de manière mutualisée, une image cohérente de la Bretagne, plus actuelle, plus économique, plus innovante…, et augmenter la puissance d’attractivité de la Bretagne tout en apportant à ceux qui la portent une véritable valeur ajoutée.

Utiliser la marque Bretagne, c’est :

  • contribuer, de manière collective, à construire une image enrichie et plus actuelle du territoire ;
  • s’engager dans une démarche volontaire d’amélioration continue de ses pratiques, de son organisation, de ses activités… par l’adhésion aux valeurs de la marque ;
  • faire évoluer sa communication vers des codes plus contemporains, par l’application du Code de marque, et contribuer ainsi à rendre plus qualitative et plus innovante l’image de la Bretagne mais aussi celle de son entreprise, association, organisme….
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 12:18

les_40_heures.jpgLa chaîne parlementaire LCP-Public Sénat a rediffusé la semaine dernière un excellent reportage d'avril 2010 intitulé "Si les 35 heures m'étaient comptées" que vous pouvez retrouver ici. A partir "d'Interviews, reportages, témoignages, LCP fait résonner l’écho d’une loi dans son application pour mieux cerner ses enjeux".

Les économistes ont visiblement abandonné l'idée de faire un bilan exhaustif sur le sujet tant l'affrontement idéologique entre la droite et la gauche est permanent. La mise en place des 35 heures a pourtant bien profitée au monde de l'entreprise qui a du s'adapter sur la manière de travailler, réfléchir à son organisation et bien souvent gagner en productivité. Les nouveaux congés RTT ont permis à de nombreux pans de l'économie, notamment le tourisme, les commerces (shopping) de se développer et d'offrir du temps pour les loisirs, le bénévolat, la vie de famille... Dans les hôpitaux les 35 heures se sont avérés être plus que difficile à mettre en place et restent toujours une difficulté.

Si la droite considère depuis la nuit des temps "qu'il faut travailler plus..." la gauche a une autre vision de la société et du monde du travail. En 1936, le Front Populaire de Léon Blum crée les congés payés et la semaine des 40 heures (au lieu de 48 !!!). La droite française va combattre pendant des décennies ce qu'elle considère comme une gageure pour l'économie française et sa compétitvité.1936_logo1-37f87-5ce81.jpg Comme aujourd'hui où elle n'a de cesse de créer des brèches dans la loi sur les 35 heures avec les nouvelles heures supplémentaires par exemple (qui coûtent une fortune à l'Etat)...

Qui viendrait ajourd'hui, même à l'UMP, remettre en cause les congés payés?

Le camp conservateur a toujours un temps de retard sur les progressistes et mettra probablement quelques dizaines d'année avant de comprendre le bénéfice des 35 heures...

 

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 23:01

Après l'épreuve qu'il a subi, Jean Lecourt a été invité par une de ses amis qui est religieuse dans un village de pêcheurs au Nord-Est du Brésil, loin des circuits touristiques. Il y a séjourné un mois, réalisant de menus travaux (menuiserie, réparations, aménagements, peinture...) pour aider les gens qui sont souvent très démunis. Il nous rapporte quelques récits illustrés par ses propres photos. Nous les publierons durant ce mois de vacances.

  

Introduction 

J’adore le musique brésilienne, mais si je retourne un jour dans ce village, je n’oublierai pas d’emporter ...des boules Quies afin de pouvoir prendre quelques heures de sommeil les nuits de week-end: musique ininterrompue, immense sono poussée à fond,02-031-1-.jpeg maisons très...aérées, vous avez l’impression que le chanteur et son orchestre sont au pied de votre lit, là juste derrière la moustiquaire !  Bon, ça s'arrête quand même à 4h du matin, on va pouvoir prendre enfin un peu de sommeil. Douce illusion, les coqs prennent le relai (sous les tropiques le soleil se lève toute l’année à 5h). Et je vous assure qu’un coq brésilien est pourvu d’un bel organe et qu’il sait s’en servir.

02-041[1]

 

 

 

02-041-1-.jpeg Il doit avoir digéré quelques amplis, lui aussi ! Bien sur les «solistes» sont nombreux dans son groupe ! 

C’est bien le seul petit désagrément ressenti pendant un séjour d’un mois à Rio Do Fogo, petit village de pêcheurs, loin de tout, dans la province de Rio grande Do Norte, juste à la pointe de «l’épaule» du Brésil. Enfin petit village de plus de 10 000 habitants quand même, mais petit à l’échelle de ce pays immense et fascinant.

Non soyons franc, j’ai ressenti un autre désagrément, une frustration plutôt. Je ne parle pas, hélas, la langue du pays, le portugais. Et dans ce village bien vivant et plein de jeunes, personne parmi mes nombreuses rencontres, strictement personne ne parle français, bien sur, mais ni anglais, ni espagnol ! Incroyable. Alors, la prochaine fois, avec mes boules Quies, j’emporterai une bonne méthode d’apprentissage du portugais (tel qu’on le parle au Brésil) que j’aurai - je l’espère - commencé à potasser quelques semaines avant mon départ. Tous me racontaient plein de choses et je n’en comprenais pas le quart de la moitié. Dans la rue, ils me parlaient par signes, comme entre sourd-muets !04-002-1-.jpeg Et moi-même, tout ce que je voulais leur dire et que je n’ai pas pu exprimer. Je reviens avec plein d’images dans la tête, mais il me manque les paroles; pas le son, non, pour le son j’ai eu mon compte ! 

Ce voyage a été, pour moi, un immense dépaysement et une occasion de chaleureuses rencontres. Je vais essayer de le partager un peu en vous contant quelques anecdotes.

 

A suivre...

 

 

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 12:00

retraites_reformes_manifestations_inside.jpgLes socialistes de la 8ème circonscription appellent la population à se joindre massivement aux manifestations du 24 juin pour défendre le système de retraite par répartition et s’opposer au discours de la droite qui vise à effrayer, à culpabiliser, et qui laisse croire que les seules réformes possibles sont celles qui passent par une régression sociale.

 

Le projet de l’UMP n’a en effet qu’un seul but : la remise en cause de l’âge légal du départ à 60 ans ! Ce projet est d’autant plus choquant qu’il intervient après 7 années de cadeaux fiscaux aux plus favorisés.

 

Pourtant une autre politique économique et sociale, active sur le front de l’emploi, sur le maintien de l’outil industriel et juste dans la répartition des efforts de financement, permettrait de relancer la croissance et de pérenniser le système de répartition, pilier du contrat social républicain.

 

Les socialistes proposent donc une autre réforme sans baisse du niveau des pensions, articulée notamment autour d’une plus grande contribution des revenus du capital (stock-options, bonus…), d’une amélioration du taux d’emploi des seniors (bonus-malus des cotisations patronales selon le nombre de salariés de plus de 55 ans), et d’une plus grande individualisation des choix.

 

Voici deux liens très intéressants du site de la CNAV (Caisse Nationale d'Allocation Vieillesse) et surtout de rue89.com qui permettent de mieux comprendre les enjeux et les différents systèmes de retraites :

 

 

http://www.cnav.fr/qui_sommes_nous/1er_regime_france/systeme_retraite.php

 

http://eco.rue89.com/2010/06/20/retraites-le-debat-explique-aux-nuls-et-aux-jeunes-insouciants-155523

 

retraites.jpg

esperance.jpg

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 17:36

Jeudi 20 mai en direct sur France 2 à 20h35

 

L'invité :

Dominique Strauss-Kahn

Strauss-Kahn.jpg

Directeur général du FMI

 


2e plateau
Rigueur, déficits, quelles réformes des retraites ?


Débat avec:
Benoît Hamon
Porte-parole du Parti Socialiste

Eric Woerth
Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique

Daniel Cohen
Economiste

Danièle Karniewicz
Présidente du Conseil d'administration de la Cnav

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 12:04

BretagneBat2025_RVB_10cm.jpgJ'ai participé vendredi dernier avec 600 autres professionnels du bâtiment au regard prospectif sur le métier organisé par le Fédération Française du Bâtiment (FFB). Les invités de la table ronde comme les responsables de la FFB, Jean Ollivro géographe et professeur à l'UBS ou Jean-Guy Le Floch, patron d'Armor Lux ont  répondu aux 4 questions posées : Où construire? Comment? Avec qui? Pour Qui?

Si le ton s'est voulu résolument optimiste, plusieurs indicateurs y incitent, la crise a fait de gros dégâts en Bretagne avec 5000 emplois perdus en 2009!

Quelles sont les bonnes nouvelles? Sans doute le nombre de jeunes en formation, 11000, de compétence régionale, qui prouve l'intérêt du métier et ses nombreux débouchés. Le solde migratoire positif évalué à 25 000 personnes/an, près de 400 000 nouveaux bretons d'ici 2025-2030, est aussi encourageant. Il faudra les loger dans du neuf ou de la rénovation et créer les infrastructures nécessaires : routes, écoles etc... Le parc immobilier breton c'est 1.3 millions de logements pour 25 000 constructions neuves par an. L'éco construction doit passer de 10% actuellement à 50% dans les années à venir. Le grenelle de l'environnement préconise l'obligation des Bâtiments Basses Consommations (BBC) en 2013 puis des bâtiments à énergie positive en 2023! Mais c'est surtout au niveau de la rénovation qu'il va y avoir un travail énorme pour mettre des constructions obsolètes et mal isolées aux nouvelles normes.

Malgré tout il y a quelques bémols (avis de l'auteur). D'abord l'éco construction c'est bien mais c'est plus cher! Les crédits d'impôt, les mesures fiscales avantageuses et autres économies d'énergie ne compensent par forcément les 10 à 15% de coûts supplémentaires au départ pour une maison BBC par exemple. On sait que les banques pratiquent le 30-33% d'endettement et il y a le risque d'exclure une partie de la population qui peut encore construire aujourd'hui (jeunes ménages, classe moyenne...).

A contre courant d'un consensus entre géographes, urbanistes et architectes qui préconisent la "densification", Jean Ollivro a défendu le "droit au jardin" et les parcelles d'une taille raisonnable! Il y a aussi eu un débat sur la coupure Est/Ouest de la région mais qui s'est vite orienté sur la coupure littoral/centre Bretagne.

Et puis, un peu de politique quand même, les deux principaux candidats aux régionales Jean-Yves Le Drian et Bernadette Malgorn ont été interviewés en vidéo. La salle pourtant pas forcement acquise à un socialiste a semblé beaucoup plus réceptive à la première intervention du Président sortant. Bernadette Malgorn s'est un peu "trouée" en finissant l'interview par un "alors le 21 mars prochain...". La salle s'est alors esclaffée!


Jérôme 

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 12:01

liste-fouquets.jpgLe 6 mai 2007, le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy, adresse un message fort aux français. Il décide de fêter sa victoire avec le club des "55" au très chic restaurant Fouquet's. Ce sont les journalistes Ariane Chemin et Judith Perrignon qui ont divulgué cette liste dans leur livre La nuit du Fouquet's aux éditions Fayard.

Il y aussi quelques absents comme Brice Hortefeux ou Laurence Parisot que l'éphémère première dame de France n'a pas voulu inviter.

Voici donc le noyau dur du sarkozysme : 2 ans après son élection, 16 personnalités de cette liste ont été décorées de la légion d'honneur dont 7 pour la première fois... Il est déjà très intéressant de zoomer sur les situations en net progrès des copains de Nicolas. Tiens on parle de Proglio en ce moment non?






Liste d’invités établie par Cécilia Sarkozy

  • Mathilde Agostinelli, responsable de la communication de Prada-France
  • Robert Agostinelli, fondateur du fonds d’investissement Rhône Capital, membre du Council on Foreign Office
  • Christine Albanel, ex-directrice du château de Versailles, future ministre
  • Bernard Arnault, président de LVMH, numéro un du luxe français, première fortune de France
  • Arthur, producteur et animateur de télévision
  • Patrick Balkany, député-maire de Levallois-Perret
  • Isabelle Balkany, premier adjoint de son mari, vice-présidente du Conseil général des Hauts-de-Seine
  • Nicolas Baverez, essayiste, chroniqueur au Point
  • Nicolas Bazire, secrétaire général de LVMH
  • Antoine Bernheim, banquier d’affaires, président de la compagnie d’assurances Generali
  • Nicolas Beytout, directeur de la rédaction du Figaro
  • Basile Boli, ancien joueur de l’OM, héros de la finale de coupe d’Europe des Clubs champions 1993
  • Vincent Bolloré, PDG d’Havas, sixième groupe de communication mondial
  • Zofia Borucka, top model, femme de Jean Reno
  • Martin Bouygues, PDG de Bouygues, premier actionnaire de TF1
  • Conrada de La Brosse, dirigeante de la maison de l’Esprit de Château
  • François de La Brosse, publicitaire
  • Denis Charvet, ex-rugbyman du Racing, actionnaire de casinos
  • Marie-Anne Chazel, comédienne
  • Christian Clavier, acteur de cinéma
  • Stéphane Courbit, ex-président d’Endemol France
  • Agnès Cromback, présidente de Tiffany France
  • Bruno Cromback, joaillier, PDG d’Augis 1880
  • Jean-Claude Darmon, ex-président de Sportfive, ancien grand argentier du football français
  • Serge Dassault, PDG de Dassault et du journal le Figaro
  • Rachida Dati, future ministre
  • Jean-Claude Decaux, PDG de JCDecaux, leader mondial de mobilier urbain
  • Paul Desmarais Sr, milliardaire canadien, PDG de Power Corporation, actionnaire de plusieurs groupes français
  • Dominique Desseigne, PDG du groupe Barrière
  • François Fillon, futur Premier ministre
  • Bernard Fixot, éditeur de best-sellers
  • Valérie-Anne Giscard d’Estaing, éditrice, épouse de Bernard Fixot
    Albert Frère, première fortune de Belgique
  • Hugues Gall, président de l’Institut de financement du cinéma et des industries culturelles
  • Pascal Gentil, triple vainqueur de la coupe du monde de taekwondo
  • Pierre Giacometti, directeur général d’Ipsos France
  • Henri Guaino, conseiller spécial et « plume » du Président
  • Claude Guéant, préfet, futur secrétaire général de l’Elysée
  • Johnny Hallyday, première vente de disques en France
  • Laeticia Hallyday, épouse de Johnny Hallyday
  • Roger Karoutchi, futur secrétaire d’Etat
  • Patrick Kron, PDG d’Alstom
  • Bernard Laporte, sélectionneur de l’équipe de France de rugby
  • David Martinon, futur porte-parole de l’Elysée
  • Alain Minc, président d’AM Conseil, conseil de grands dirigeants
  • Henri Proglio, PDG de Veolia, ex-Compagnie générale des eaux
  • Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre
  • Jean Reno, acteur de cinéma
  • Andrée Sarkozy, mère du Président
  • François Sarkozy, frère du Président, vice-président du conseil de surveillance du groupe Bio-Alliance Pharma
  • Guillaume Sarkozy, frère du Président, ancien vice-président Medef
  • Xavier et Sylvie de Sarrau, les meilleurs amis
  • Eric Vu-an, maître de ballet au Ballet national de Marseille
  • Richard Virenque, ancien coureur cycliste et maillot de jaune du tour de France
  • Philippe Warrin, unique photographe présent au Fouquet’s, agence SIPA
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 16:03

echarpe-de-maire.jpgLe baromètre de la confiance politique réalisé par la SOFRES pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), Edelman et l’institut Pierre Mendès France montre sans ambiguités que les français ont confiance dans l'action politique locale : 69% des fançais font confiance à leur maire, 62% à leur conseiller général, 59% à leur conseiller régional, et 58% à leur député. 51% ne font pas confiance à leurs députés européens, 58% au Premier ministre actuel, et 64% au président de la République.

Cela confirme le succès de la décentralisation et le désamour des français pour les politiques nationales. Les élu(e)s de proximité ont la cote alors que seules 14% des personnes interrogées ont «confiance dans la gauche pour gouverner le pays» et 16% «ont confiance dans la droite». Pour près de 80% des français «les responsables politiques, en général, se préoccupent peu ou pas du tout de ce que pensent les gens».
Les organisations ou institutions comme les hôpitaux, l'école, les associations ou l'armée sont très appréciées alors que 72% des français n'ont pas confiance dans les médias!

On remarque que près de 90% des français sont prêts à signer une pétition mais seulement 37% sont prêts à écrire quelque chose sur un blog politique... Le modérateur du blog PS Kloar confirme ces chiffres!

Un peu d'optimisme tout de même quand on constate que près de 80% des français pensent que "les gens peuvent changer la société par leurs choix et leurs actions" et que plus de 60% pensent que "pour établir la justice sociale il faut prendre aux riches pour donner aux pauvres". Paradoxalement, les français n'aiment pas les politiques mais majoritairement s'interressent à la politique!

Alors on se bouge?

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 13:33

liberteLa philosophie des lumières pose comme contrainte fondamentale que "la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres".

Le dictionnaire en ligne Wikipédia considère que s'il ne fallait retenir qu’une règle, ce serait la suivante : Ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire. À cette notion de courtoisie et de respect de l’autre viennent ensuite se greffer des règles supplémentaires.


Le modérateur peut être amené à ne pas publier un commentaire qui :


- ne respecte pas le sujet de l'article ou du blog

- constitue un détournement du blog à des fins publicitaires ou commerciales

- comporte des attaques ou insinuations fondées sur les races, les croyances, les origines ethniques, le sexe ou les orientations sexuelles

- comporte un message obscène ou à caractère pornographique

- ou enfin comporte de la publicité non sollicitée ou un
message personnel


L'administrateur est responsable de tous les commentaires publiées sur son blog. Il est donc libre de ne pas publier un commentaire si la charte de modération n'est pas respectée.

Ce blog laisse la libre expression démocratique. René Le Floch, Francis Jegou, Françoise Robino ou encore Eric Bienfait, opposants assumés, ont pu sans problème s'exprimer sur notre blog. Nous resterons néanmoins très vigilant à ce que cet outil de communication et d'information ne soit pas une tribune pour des oppositions - y compris celle qui ne s'assume pas - et qui disposent déjà de leurs propres moyens de communication. 

Par ailleurs, le modérateur ne souhaite pas recevoir de courriers indésirables sur sa boite mail personnelle. Il existe un formulaire de "contact" en haut à droite sur la page d'accueil créé à cet effet.
    
La récente demande de suppression de commentaires par des tiers sur le blog du PS Kloar et un autre blog local s'apparente à une tentative de censure. Les services juridiques de l'hébergeur overblog pris à partie nous ont conforté dans notre démarche. Ce chantage à la netiquette est inacceptable.

Jérôme Le Bigaut
Secrétaire de section et administrateur du blog

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Information
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche