Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2008 1 06 /10 /octobre /2008 12:06

                        Le centre de conférence Mescoat de Landerneau a accueilli ce samedi l’Université de rentrée des socialistes finistériens. C’est avec Anne Maréchal et Sébastien Miossec, le jeune et talentueux Maire de Riec Sur Belon, que nous nous sommes rendus à cet incontournable rendez-vous.

            Après un accueil café, nous avons participé à l’atelier consacré au rôle des secrétaires et trésoriers de section en période de congrès. Il a été proposé de manière judicieuse par un intervenant de changer le nom de « section » en autre chose. JJ Urvoas, le député de Quimper et premier fédéral du Finistère, a proposé de les baptiser « cellule » avec humour. Plus sérieusement, il faudrait y réfléchir car le terme n’incite pas à la découverte de ces lieux de débats souvent riches. Le parlement du PS 29 appelé Conseil Fédéral du Finistère va passer de 45 à 60 membres. Le Bureau Fédéral, l’exécutif, passe de 13 à 17 ou 18 membres. JJ Urvoas ne se représente pas après 8 ans de bons et loyaux services. Marc Coatanéa, responsable du PS Brest depuis 2003 et conseiller municipal, est souvent cité pour lui succéder. 2900 adhérents du Finistère - dont 457 pour la seule 8ième circonscription - peuvent voter pour le congrès de Reims si tous sont à jour de cotisations. Ce qui ne sera probablement pas le cas mais la fédération du Finistère est une référence dans son fonctionnement démocratique pour beaucoup de socialistes de l’hexagone. On ne parle pas, bien sûr, de la triste fédération de l’Hérault.

            Le déjeuner est un moment tout aussi passionnant. A notre table déjeunait, Christophe Caresche, député de Paris et représentant de la motion « pôle écologique », Daniel Le Bras l’ancien maire de Quimperlé, Forough Salami Conseillère Régionale et Gilbert Gramoullé adjoint à la culture au maire de Quimper ou encore Alem de Tremeven et le fabusien Thierry Nerzic. J’ai aussi rapidement échangé avec Régis Juanico, le représentant de la motion C de Benoît Hamon, qui m’a fait une très bonne impression.

Le contraste est saisissant entre l’image du Parti dans les médias et l’ambiance amicale qui règne entre les militants qui soutiennent des motions différentes.

            L’après midi, la présentation des motions m’a donné le sentiment d’une faible différence sur le fond entre les trois motions favorites A-Delanoë, D-Aubry et E-Collomb.

Harlem Désir, Sandrine Mazetier et Pierre Maille sont intervenus pour ces 3 motions aux côtés de Caresche, Juanico et Jacques Normand pour Utopia. Harlem Désir, le stratège jospiniste,  a été clair, net et précis. Sandrine Mazetier l’étoile montante de la galaxie DSKiste a été conquérante et audacieuse. Elle a notamment insisté sur le non-cumul des mandats pour les parlementaires et le dépassement de rivalités souvent artificielles au sein du Parti. Il faut selon elle « dépasser les courants pour conjuguer les engagements». JJ Urvoas et Sandrine Mazetier ont tous deux démissionné de mandats après leur victoire aux législatives de 2007.

Les motions A et D partagent l’idée de conventions thématiques tranchées par les militants au cours des trois prochaines années, d’un débat pour des primaires ouvertes aux sympathisants en 2011 - tout comme la motion E selon P Maille - et d’une social-démocratie réformiste ancrée dans une Europe politique à construire.

Pour ma part, ces présentations m’ont conforté dans l’idée qu’un ticket Aubry-Delanoë serait redoutable à la tête du parti après le vote des motions le 6 novembre prochain à Reims.             Martine Aubry, premier secrétaire du Parti Socialiste, c’est mon choix. J’y reviendrai.

 

Jérôme Le Bigaut

 

PS : les vidéos des interventions sur le site de Matthieu Stervinou : http://pnyx.over-blog.com/article-23442854.html

Repost 0
Published by Section PS Clohars Carnoët-Le Pouldu-Doëlan - dans Information
commenter cet article
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 22:24
Créé en septembre 2007, notre blog fut tout d’abord celui de la section du Parti Socialiste de Kloar. Avec la création de notre liste Kloar 2008 un nouvel horizon il est devenu un outil de communication au service des citoyens et vous avez pu y trouver , nous l’espérons, toutes les informations que vous cherchiez. A deux jours du premier tour des municipales, nous souhaitions faire le point.
Avec une moyenne de 90 lecteurs par jour, un record à 140 lecteurs et 600 pages lues quotidiennement, nous pensons qu’il a contribué à la vie démocratique et citoyenne de notre commune. Les articles les plus lus sont :
    1- Jacques Juloux conduit « Kloar 2008 un nouvel horizon »
     2-  Elections municipales dans une commune de plus de 3500 habitants
      3-   Clohars, pourquoi la gauche peut gagner
       4-    L’équipe rassemblée autour de Jacques Juloux
         5-     Usine Capitaine Cook à Doëlan
 
Le blog sera visible mais non alimenté durant la durée légale prévue par la loi.
 
                                                                        L’administrateur
 
Repost 0
Published by Kloar 2008 un nouvel horizon ! - dans Information
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 08:52
Le Conseil Municipal élit le Maire parmi ses membres lors de la 1ère séance de Conseil Municipal au plus tard le dimanche qui suit les élections, à scrutin secret à la majorité absolue. Le doyen d’âge préside la séance.
Les Conseillers Municipaux procèderont ensuite à l’élection des Adjoints (maximum 30% des effectifs du Conseil), au scrutin de liste à la majorité absolue, en respectant la parité.
Le Maire comme le Conseil Municipal, est élu pour 6 ans. Il peut être réélu et démissionner librement. Il sera remplacé sans qu’une nouvelle élection ait lieu.
Etre Maire n’est pas considéré comme une profession, mais comme un honneur.
Le Maire n’a donc pas de salaires, mais comme cela lui prend du temps, il a le droit à une indemnité qui dépend du nombre d’habitants dans la commune, car plus il y a d’habitants, plus cela lui prend du temps.
Le Maire peut-être aussi Sénateur, Député, Conseiller Général ou Conseiller Régional, mais selon la loi sur le cumul des mandats, il ne doit pas avoir plus d’une de ces autres fonctions en plus de son mandat de Maire.
 
Dans son rôle, le Maire a  plusieurs casquettes :
·         Il est le représentant de l’Etat dans la commune.
·         Il est aussi administrateur de la commune, puisqu’élu au Conseil Municipal.
 
 
A - En tant que représentant de l’Etat dans la commune :
Il est chargé :
·         De la publication et de l’exécution des lois et règlements
·         De l’exécution des mesures de Sureté générale
·         De plus, des fonctions qui lui sont spécialement attribuées par la loi, à savoir :
·         Il est Officier d’Etat civil, c’est-à-dire qu’il est chargé de la tenue des registres d’Etat Civil, et qu’il célèbre les mariages.
·         Il est aussi Officier de police Judiciaire, c’est-à-dire qu’il assure la Sécurité de la commune et peut mener des enquêtes. Dans ces fonctions le Maire est placé sous l’autorité du Procureur de la République.
 
Ø      Il en va de même pour les Adjoints.
 
 
B - En tant qu’Administrateur de la commune :
 
v      Le Maire est chargé sous le contrôle du Conseil Municipal, mais également sous le contrôle administratif du représentant de l’Etat dans le Département de :
·         Préparer le Conseil Municipal et exécuter ses délibérations
·         Présider et exécuter les décisions du Conseil Municipal
·         Préparer et proposer le budget communal
·         Procéder à la révision des listes électorales et organiser les élections
·         Procéder au recensement général de la population
·         Procéder au recensement en vue de l’appel à la défense
·         Représenter la commune la justice
·         Délivrer les permis de construire
·         Mettre en place le Plan local d’Urbanisme 
 
 
v      De plus il a des attributions liées à la vie communale :
·         Il est le chef du personnel communal
·         Il est chargé de la Police municipale
·         Il dirige les services de l’état civil, l’urbanisme et le logement, la voirie, les bâtiments communaux, les activités jeunesses, culturelles et sportives, la santé, l’aide sociale…
 
 
 
Le Maire est seul chargé de l’administration de la commune, mais il peut déléguer par arrêtés, certaines de ses attributions à un ou plusieurs Adjoints. En cas d’empêchement, il sera remplacé par un Adjoint.
Et enfin, Le Maire, comme tout agent investi d’un service public, est responsable civilement et pénalement des fautes qu’il pourrait commettre dans l’exercice de son mandat.
 
 
 
 
Repost 0
Published by Kloar 2008 un nouvel horizon ! - dans Information
commenter cet article
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 19:33
mendes_france_pierre1.jpg Alors que l’échéance électorale se rapproche, une question lancinante vient s’immiscer dans le débat cloharsien : Les partis politiques ont-ils leur place dans une élection municipale ?

Nous avons appris en fin d’année dernière, au moment de l’annonce de sa candidature, que M. Le Floch s’est subitement décidé à s’engager pour l’ UMP de Nicolas Sarkozy. Il déclarait à l’époque « On ne peut pas être soutenu si on n’est pas encarté ». Considérant, sans doute, que les électeurs ont besoin de lisibilité et de clarté face à la multiplication des listes, il a choisi de mettre carte sur table. Nous respectons son choix. Le nôtre doit l’être aussi.

Bien sûr, la personnalité des uns et des autres joue un rôle majeur dans une élection municipale, mais c’est aussi le cas pour les élections nationales. Au moment du vote, l’électeur choisit en son âme et conscience celui ou celle qui va le représenter, qui va gérer sa commune ou son pays. Mais les valeurs incarnées par les candidats sont aussi un élément déterminant dans le choix final. La remise en cause du rôle des « partis » en politique est un terrain dangereux sur lequel semblent surfer d’autres candidats.

M. Fleury privé en 2001 « de la victoire à 17 VOIES*  près » considère avoir une « optique autrement clairvoyante » pour la commune. Il considère que Clohars a bien besoin d’un visionnaire « au dessus de tout clivage ». En un mot, lui ! C’est dans la pure tradition de la droite populiste.

Un autre candidat déclare en toute modestie que « ce sont les hommes qui comptent avant tout », mais aussi qu’une logique de parti semble « vouée à l’échec ». Comme si le soutien d’un parti politique pour une liste jeune, ouverte et pluraliste serait une tare ! C’est au contraire le gage d’une transparence auquel les citoyens sont attachés.

Le rejet des élus du peuple issus des partis, appelés vulgairement « les élites », et qui agite une partie de la gauche comme de la droite est malsain. C’est le terreau de dérives qui ont conduit par le passé aux pires régimes totalitaires. Des partis politiques autonomes, une justice indépendante et une presse libre sont les fondations de toute démocratie. Les partis, comme les hommes, ne sont pas parfaits, mais ils garantissent le débat républicain, le droit à la contradiction. De grandes figures de l’histoire se sont révélées en leur sein, notamment à gauche : Jean Jaurès, Léon Blum, Pierre Mendès-France, François Mitterrand…
 
Alors, s’attaquer aux rôles et à l'utilité des partis politiques revient  tout simplement à s’attaquer à la démocratie.
           
«L'amour de la démocratie est d'abord un état d'esprit.» Pierre Mendès-France
 
 
 
Jérôme Le Bigaut
 
 
 
* M. Fleury semble s’égarer dans ses voies en comptant ses voix !
Repost 0
Published by Kloar 2008 un nouvel horizon ! - dans Information
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 17:09
undefined
Ce matin le journal Ouest France se lance dans une comparaison de l’évolution de la population en Bretagne. On y apprend que la population de Clohars croit de 0,4% entre 1999 et 2005, passant de 3869 à 3956 habitants.
Ces chiffres montrent, en apparence, une croissance modérée qui plaiderait pour un urbanisme contrôlé, laissant à penser que la population croit de façon raisonnable.
Loin s’en faut. L’enquête de l’Insee 2005 montre en effet que cette croissance s’est faite aux dépens de la population résidente. Ce sont 500 résidences secondaires qui se sont construites pour seulement 144 résidences principales ! Et encore, le nombre de constructions possible était limité à partir de 2004 en raison des problèmes techniques liés à la station d’épuration… Il s’annonce déjà 297 nouvelles maisons ou logements pour cette année. En 5 ans la politique en matière d’urbanisme de l’actuelle majorité a eu pour effet de faire baisser en pourcentage de 6,6% le nombre de résidences principales sur la commune (48,8 % seulement contre 51,2% pour les résidences secondaires). En un mandat, pas un seul logement social nouveau n’a été mis en chantier !
Dans le même temps, d’autres chiffres doivent nous alerter : le pourcentage des retraités est passé de 29,5 % en 1999 à 33 ,7 % en 2005. Les élèves et étudiants ont eux baissé passant de 6,8 à 5,6% de la population. Enfin et confirmant toutes ces tendances le nombre moyen de personnes par ménage est passé de 2,3 à 2,1 en 6 ans ! Bien sûr chaque catégorie de la population a sa place sur notre commune mais les équilibres doivent être respectés pour en faire une commune vivante et active !
Moins de jeunes, moins de résidents à l’année, plus de résidences secondaires c’est l’avenir de la commune qui est hypothéqué. Il faut inverser cette tendance, accroitre le logement social afin de permettre à des familles de s’installer. Il faut agir sur l’urbanisme pour imposer une mixité sur tous les lotissements comme la loi SRU l’y oblige. Il faut aussi aider les jeunes ménages à s’installer.
Avec des familles en plus grand nombre, plus jeunes et avec des enfants, Clohars retrouvera une unité et une cohésion de vie sociale. Chacun y gagnera : l’activité commerciale et l’économie en général se trouveront sécurisées avec des consommateurs sur place à l’année. Le tissu associatif sera plus dynamique et renouvelé, les services publics et les écoles seront confortés.
C’est un cercle vertueux qui s’enclenche. Car, une commune qui voit sa population décroitre, voit ses activités et son essor économique compromis. Actuellement les seuls gagnants sont les promoteurs et les bétonneurs. Il est urgent de contrer la politique de renoncement en matière d’urbanisme menée par l’actuelle majorité.
L’occasion vous en sera donnée le 9 et 16 mars…
 
Repost 0
Published by PS CLOHARS CARNOET - dans Information
commenter cet article
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 08:59
juloux2.jpg
Notre commune doit mieux dialoguer avec ses citoyens et les associer aux décisions.
Il faut repenser l’urbanisme, ne pas le laisser aux seules mains des opérateurs privés et orienter très fortement notre commune sur la voie du développement durable.
Il nous faut assurer la mixité sociale, répondre aux aspirations de toutes les générations, donner à chacun les possibilités de s’épanouir .
Nos activités économiques traditionnelles devront être pérennisées (agriculture, pêche, industrie agro alimentaire) tout en cherchant à créer de nouveaux emplois.
Un élan touristique, mais aussi culturel, doit être impulsé. Il faut partir de l’identité de notre commune et proposer de nouveaux projets. Il nous faudra assurer plus de justice, une meilleure qualité de vie, tendre la main aux initiatives, d’où qu’elles viennent.
Ce mouvement ne peut être assuré par ceux, qui depuis des années, n’ont pas porté ces orientations.... Ni par ceux qui pensent qu’une commune se gère sur le modèle d’une entreprise….! La gauche incarne cette espérance ….Soyons au rendez-vous !
 
Jacques JULOUX
Repost 0
Published by PS CLOHARS CARNOET - dans Information
commenter cet article
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 09:56
Je vous mens, je vole du temps, je vous empêche de parler et de penser, je vous fais rêver, je vous vends des babioles, je détourne vos yeux de ce qui important et même de votre vie, je vous endors, je vous fais espérer, je vous isole, je vous berce dans l’ennui de votre quotidien, en bref, je vous permets de subir de plus en plus et de ne rien changer !
Repost 0
Published by PS CLOHARS CARNOET - dans Information
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche