Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 16:57

Sept fédérations ont été choisies pour expérimenter, entre les régionales et l'été, les modalités pratiques de ces primaires.
 

Cette fois, le PS s’y prend plus tôt qu’en 2007. Les socialistes vont tester leurs primaires pour l’élection présidentielle de 2012 dans sept fédérations, a assuré lundi à Europe1.fr le parti socialiste, confirmant une information parue dans Le Parisien. Ce test devrait être organisé dès la fin des régionales, plus précisément entre les régionales et l’été.
 

Le Cher, le Finistère, la Gironde, le Loire, la Saône-et-Loire, le Val-de-Marne et le Var sont les sept départements retenus pour tester les modalités pratiques de ces primaires : à savoir combien de bureaux de vote doivent être installés et déterminer les personnes qui peuvent participer au suffrage.
 

Pour l’élection présidentielle de 2007, les débats entre Ségolène Royal, Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn avaient divisé les socialistes lors de primaires qui s’étaient achevées seulement cinq mois avant le premier tour de la présidentielle. (Source Europe1)

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 12:19

Décidément, l'Atelier, le nouveau complexe sportif de Tourcoing, n'aura peut-être jamais aussi bien porté son nom... 

Le tour de France du Parti socialiste y faisait étape hier soir « pour ouvrir un grand chantier de réflexion ». Ils devaient être huit cents participants à cette cinquième halte, ils furent plus de mille. Ils étaient venus de Dunkerque, d'Hautmont, de Lille, des grandes écoles, des entreprises, des associations, patrons, ouvriers, demandeurs d'emploi, jeunes et retraités...

Ils s'étaient invités à Tourcoing pour parler de leurs convictions, de leurs attentes, de leurs colères... « La gauche, elle a fait rêver la France, mais aujourd'hui elle s'est endormie », a ainsi reproché un homme.
Alors, depuis septembre, sous l'impulsion de la première secrétaire, le PS a repris son bâton de pèlerin. « Nous avons eu la conviction que dans la folie de la crise, il ne fallait pas seulement corriger un système mais en proposer un autre. Nous devons investir sur un autre modèle de société », a plaidé Martine Aubry. Il faut donc cent fois sur le métier remettre son ouvrage. À l'Atelier tourquennois, le PS a voulu se nourrir des réflexions des uns, militants socialistes, et des autres, venus parce qu'ils avaient quelque chose à dire.
 

Les Nordistes, hier soir, ont réclamé de l'humanisme, du respect, de la justice, l'abolition des discriminations, de la foi en l'Europe, du dialogue, mais aussi de l'emploi... préoccupation principale. Ainsi le témoignage d'Omar, jeune d'un quartier difficile de Tourcoing, résumait toutes les difficultés de la société. « Grâce à la mission locale de Tourcoing, je suis parti huit mois à Londres. Là-bas, j'ai tout de suite trouvé un contrat, j'ai appris une langue, un métier. On m'a fait confiance. Je suis revenu à Tourcoing, on ne me propose plus rien. » Les participants étaient aussi venus demander au Parti socialiste de se lever. « Les gens de sensibilité de gauche ne sont pas très heureux. Le PS a peut-être oublié qu'il pouvait changer la vie », a osé David.

« Une seule voix »


Les militants ont réclamé de l'espoir au parti... Une requête que Martine Aubry a entendue. La première secrétaire du PS qui juge le bilan à mi-mandat de Nicolas Sarkozy « extrêmement négatif », ne s'est toutefois pas attardée sur la critique gouvernementale. Elle a rappelé que le PS avait fait des propositions de loi, notamment contre les délocalisations, sur la régulation de la mondialisation... « Mais aujourd'hui, on a l'impression qu'il n'y a qu'une seule voix dans ce pays. » Hier soir, celle qui souhaite « être la première opposante au président de la République » a écouté les Français. « Ils ont beaucoup de choses à nous apprendre pour savoir dans quelle société ils veulent vivre. » Elle est repartie de Tourcoing avec des envies, des idées, des espoirs, beaucoup d'espoirs... comme lui a fait remarquer Magyd. « J'espère, Martine, que vous allez porter la voix de ceux qui en ont besoin. »

La Voix du Nord

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 13:33

La participation à la consultation militante a été plus forte à la section de Clohars-Carnoët qu'ailleurs. Pourtant elle aurait encore pu être plus élevée si le PS avait mis en place un système de vote par correspondance ou par procuration.


Nicole et Jean poussent un "coup de gueule'" qui a été transmis à ses destinataires la semaine dernière :

"A transmettre à Martine Aubry, Marc Coatanéa et autres responsables du PS



Super vos beaux discours destinés à nous inciter à voter jeudi prochain

Mon épouse et moi laissons exploser notre colère !

Nous attachons une grande importance à l'expression démocratiques des citoyens, militants, etc.  Nous avons autour de 75 ans et nous n'avons jamais pratiqué l'abstention ni la désertion des urnes. Même si parfois les choix n'avaient rien d'enthousiasmant.

Or demain nous serons très frustrés: nous ne pourrons pas nous exprimer !

Pourquoi ? Parce que - pour cause d'accident de santé - nous sommes loin de notre domicile.

Faut-il que le PS soit ringard pour ne pas mettre en oeuvre une formule telle que procuration, correspondance, internet, etc...utilisable par ceux qui sont momentanément éloignés.

On a vraiment envie de quitter un tel parti. Comment peut-il aborder l'avenir quand il n'est pas capable de gérer le présent, d'organiser ?

Nous étions déjà scandalisés par cette infâme pratique de fraude électorale digne des "républiques bananières". Toujours pratiquée, jamais sanctionnée. Comment faire confiance à un parti qui accepte que soit bafoué en son sein la règle n° 1 d'une démocratie participative ???

Alors la coupe est pleine !"

Nicole et Jean Lecourt
8e circonscription, section de Clohars-Carnoët
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 11:57

Les observateurs à l'affût se gaussaient à l'avance. Ce PS là  en pleine décrépitude n'allait pas déplacer les foules. Quelques camarades, très inquiets pour leur propre situation de cumulards, tentaient déjà de minimiser la portée de cette consultation. C'est raté sur ce coup là pour les détracteurs de la "direction".
Les militants se sont finalement déplacés en nombre "honorable" avec 10% de participation de plus que lors du vote des listes aux européennes de juin dernier. Certes, il n'y a pas de quoi fanfaronner mais le résultat de la consultation nationale est net et sans appel.
  
On aimerait que les autres partis qui dénoncent les magouilles et les fraudes au PS soient aussi clairs et transparents sur leur mode de fonctionnement et le nombre réel des troupes.
A l'UMP c'est encore plus simple : on avait un seul candidat pour être le chef, Xavier Bertrand et un seul électeur, Nicolas Sarkozy!

C'est maintenant à Martine Aubry de prendre le taureau par les cornes malgré les nombreux croche-pattes auxquels il faut s'attendre. Le conservatisme n'a pas dit son dernier mot.

La section de Clohars Carnoet est exemplaire en terme de participation : 67%! Toutes les questions ont été validées avec un 100% sur le non cumul des parlementaires par exemple. Le résultat est plus serré pour les primaires mais cela passe avec 8 pour 5 contre et 3 abstention.

Jean-Yves Le Drian fait un sans-faute à Clohars avec 100% de vote sur son nom. Voilà un bel exemple de non cumul qui se concentre sur son mandat de Président de Région avec les résultats que l'on sait!

Voici les résultats du Finistère :


Dans le Finistère, la participation s'est élevée à 53%

 

Question 1 : « Etes-vous favorables à la désignation du candidat(e) des socialistes par des primaires ouvertes aux citoyens qui souhaitent le changement en 2012 et veulent participer à la victoire de la gauche? »

Oui :71%

 

Question 2 : Donnez vous mandat au Bureau National pour organiser ensemble avec les formations de gauche qui le souhaitent de telles primaires dans le cadre d’un rassemblement politique et sur la base d’une plate-forme commune ?

Oui : 73%

 

Question 3 : Etes-vous favorables, comme étape vers le mandat parlementaire unique, à l’impossibilité de cumuler, sans attendre le vote d’une loi, dès les prochains renouvellements (cantonales 2011, Sénatoriales 2011, législatives 2012) un mandat de parlementaire avec une présidence d’exécutif local (Communes, Intercommunalité, CG, CR) ou la participation à un exécutif (Vice-Pdt, Maire adjoint )?

Oui :76%

 

Question 4 : Êtes-vous favorables à limiter à trois les mandats successifs des présidents d’exécutifs locaux (Maires, Présidents de Conseil Général, de Conseil Régional, et d’Intercommunalité) ?

Oui :80%

 

Question 5 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité totale dans toutes les instances du Parti (locales et nationales) ? »

Oui : 75%

 

Question 6 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité dans les candidat(e)ures pour les élections législatives de 2012 ? »

Oui : 76%

 

Question 7 : « Donnez-vous mandat au Bureau National pour fixer, pour chaque élection, des objectifs de renouvellement contribuant à une meilleure représentation des diversités de la société française, et pour cela, en réservant si nécessaire, des circonscriptions électorales ? »

Oui : 59%

 

Question 8: Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts des règles nouvelles permettant d’ouvrir largement notre parti aux hommes et aux femmes de gauche en réduisant les obstacles à leur adhésion (adhésion directe, adhésion à des sections thématiques, montant des cotisations, modalité d’accueil, adhésion sur Internet…)?

Oui :76%

 

Question 9 : Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts, des règles de démocratie interne permettant d’améliorer l’efficacité de nos Congrès et de choisir nos dirigeants en cohérence avec nos orientations politiques ?

Oui : 79%

 

Question 10: Etes-vous favorables à la création dans notre parti d’une autorité indépendante et incontestée, chargée de faire respecter les règles d’éthique et de droit s’imposant à tous les adhérents du Parti Socialiste, disposant des moyens de les faire respecter et tranchant en dernier ressort toute question en rapport avec la violation de nos règles communes ?

Oui : 84%

 

Question 11: Approuvez-vous la mise en œuvre dans les scrutins internes de notre parti, de nouveaux mécanismes, inspirés des règles et des moyens de la République, garantissant la sincérité et la fiabilité de nos votes ?

Oui : 90%

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 23:39



Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 23:31
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 15:11


Afin d’élaborer son projet et de se préparer aux prochaines échéances électorales, le Parti socialiste a décidé d’ouvrir un grand chantier de réflexion en collaboration avec ses militants et de nombreux acteurs de la société civile.

Une vingtaine de réunions publiques sont ainsi prévues dans toute la France en présence de responsables politiques et notamment de Martine Aubry, notre Première secrétaire. Lors de ces réunions des discussions auront lieu entre les participants et avec le public dans le but de mettre en place une base de réflexion solide pour la construction de notre projet.

Vous trouverez sur ce site toute l’actualité de ce Tour de France du Projet des socialistes ainsi que des espaces qui vous permettront de participer à la préparation des réunions en commentant l’actualité et les articles écrits par d’autres ou encore en rédigeant vos propres contributions pour nous faire part de vos opinions et de vos analyses.

De nombreuses manières de contribuer sont possibles :

Pour participer, il vous suffit de vous inscrire en quelques clics.

Des synthèses régulière de l’activité en ligne nourriront la réflexion et permettront de faire en sorte que les échanges issus des espaces du débat en ligne soient pleinement intégrés à la démarche du PS.

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 23:00

Pierre Moscovici (en 2008 à Brest sur la photo) va être l'un de ceux qui font la rentrée politique au sens noble du terme. Loin des guerres picrocholines des uns et des machiavélismes des autres, il écrit, anime, s'oppose et propose.

C'est cela qu'on attend de leaders politiques même si la lumière ne brille pas aussi vite et forte. Bien sûr, le spectacle lamentable auquel les "camarades" du Parti Socialiste habituent les français comme les assassinats politiques sur fond d'affaire d'état entre "collègues" de l'UMP font la une.

Mais est-ce bien là l'essentiel?

Pierre Moscovici va animer la convention nationale du PS sur le nouveau modèle de développement d'octobre à janvier 2010. Il finit actuellement l'écriture d'un livre qui devrait sortir mi-octobre. Président de la communauté d'agglomération du Pays de Montbéliard, il se bat pour préserver l'emploi sur son bassin touché comme partout par la crise et travaille ses dossiers. Après une année 2008 un peu chaotique où il a capitulé au poste de premier secrétaire, il retrouve une "gnac" dont d'autres devraient s'inspirer.

Je vous conseille de lire le dernier article de Pierre Moscovici "Une autre idée de la politique". Sa définition du socialisme breton après avoir assisté à l'université socialiste des Côtes d'Armor au côté de Jean-Yves Le Drian est sans fioriture : "le réalisme et le réformisme assumés, l'engagement européen, l'unité, en un mot le sérieux, la conviction et l'honnêteté. Nous devrions davantage nous en inspirer au plan national"

Pierre Moscovici défend, au sein du PS, l'idée de primaires ouvertes depuis plusieurs mois. Je serais de ceux qui approuveront cette question soumise au vote des militants le 1ier octobre prochain. Et même, comme le dit Pierre Maille, si ce n'est pas un socialiste qui remporte la primaire. Mais, pour moi, la primaire doit concerner la gauche et uniquement la gauche.


Jérôme Le Bigaut

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 10:17

1.Les primaires ouvertes

L’organisation de primaires ouvertes pour l’élection présidentielle est une avancée démocratique et doit être aussi une chance pour créer un vaste mouvement populaire en faveur de notre candidat(e) et de nos idées.

Nous souhaitons qu’elles permettent d’agréger autour de nous toutes celles et tous ceux qui veulent nous aider à construire un autre projet de société, choisir notre candidat(e) en 2011, l’amener à la victoire en 2012 et se mobiliser ensuite pour changer la France.

Nous vous proposons d’en adopter aujourd’hui le principe, les modalités concrètes d’organisation de ces primaires étant précisées dans la convention de l’été 2010.


Question 1-1 : « Etes-vous favorables à la désignation du candidat(e) des socialistes par des primaires ouvertes aux citoyens qui souhaitent le changement en 2012 et veulent participer à la victoire de la gauche? »


Nous nous sommes engagés, avec nos partenaires de gauche, dans une nouvelle démarche de rassemblement à gauche. C’est dans ce cadre et sur le fondement d’un travail en commun sur nos valeurs et nos idées, avec des actions communes, que seront discutées les stratégies électorales les plus appropriées pour gagner en 2012. Ces discussions pourront amener certains de nos partenaires à vouloir organiser en commun, par des primaires ouvertes, la désignation du candidat(e) de la gauche.


Question 1-2 : Donnez vous mandat au Bureau National pour organiser ensemble avec les formations de gauche qui le souhaitent de telles primaires dans le cadre d’un rassemblement politique et sur la base d’une plate-forme commune ?


2- Le non-cumul des mandats

La limitation du cumul des mandats est une condition du bon exercice de chacun d’entre eux mais aussi du renouvellement des responsables politiques. C’est la fierté des socialistes d’avoir été à l’initiative de la seule loi limitant le cumul des mandats. Le groupe socialiste déposera d’ailleurs des amendements pour aller plus loin lors du débat sur le projet de loi sur les collectivités territoriales. Dès à présent, notre groupe parlementaire et le Parti vont travailler à un projet de véritable statut de l’élu que nous mettrons en œuvre lorsque nous reviendrons au pouvoir.
Mais il est temps aujourd’hui pour les socialistes de franchir une étape majeure. Nous proposons d’inscrire dans nos statuts deux nouvelles limitations qui vont plus loin que la loi actuelle, qui s’inscrivent dans l’objectif du mandat unique pour les parlementaires et qui s’imposeront à tous les socialistes à chaque renouvellement.


Question 2-1 : Etes-vous favorables, comme étape vers le mandat parlementaire unique, à l’impossibilité de cumuler, sans attendre le vote d’une loi, dès les prochains renouvellements (cantonales 2011, Sénatoriales 2011, législatives 2012) un mandat de parlementaire avec une présidence d’exécutif local (Communes, Intercommunalité, CG, CR) ou la participation à un exécutif (Vice-Pdt, Maire adjoint )?


Question 2-2 : Êtes-vous favorables à limiter à trois les mandats successifs des présidents d’exécutifs locaux (Maires, Présidents de Conseil Général, de Conseil Régional, et d’Intercommunalité) ?


3- La parité, la diversité et le renouvellement générationnel


Un Parti fort est un Parti qui ressemble à la société qu’il représente. Nous devons ainsi organiser en notre sein les conditions de l’égalité réelle d’accès aux responsabilités.

La première exigence est la parité. Les socialistes déposeront une proposition de Loi afin de durcir les conditions du financement des partis politiques qui ne respectent pas la stricte parité dans leurs candidat(e)ures aux élections législatives. Par ailleurs, nous vous proposons d’aller au-delà du seuil de 40% minimum de femmes présentes dans nos instances dirigeantes comme nos statuts le prévoient aujourd’hui. Si vous décidez d’approuver le principe de parité totale, cela sera applicable dès le prochain congrès.


Question 3-1 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité totale dans toutes les instances du Parti (locales et nationales) ? »


Question 3-2 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité dans les candidat(e)ures pour les élections législatives de 2012 ? »


Il faut aussi créer les conditions d’assurer en notre sein la diversité, au sens le plus large du terme, sans instaurer de quotas, en visant l’accès aux responsabilités de militants issus de l’immigration, d’ouvriers, d’agriculteurs, d’employés du secteur privé…, qui sont aujourd’hui sous-représentés parmi les responsables et les élus de notre Parti. Il s’agit aussi de préparer aujourd’hui une nouvelle génération à exercer demain les responsabilités. L’expérience nous a appris que nous ne pouvions réussir qu’en s’y prenant suffisamment tôt et en réservant des cantons ou des circonscriptions pour mettre en application nos principes.


Question 3-3 : « Donnez-vous mandat au Bureau National pour fixer, pour chaque élection, des objectifs de renouvellement contribuant à une meilleure représentation des diversités de la société française, et pour cela, en réservant si nécessaire, des circonscriptions électorales ? »


4. Pour une démocratie interne aboutie


Nous savons par ailleurs que l’acte d’adhésion est encore trop difficile dans notre parti et nous empêche de devenir un parti de masse à l’image de la société. Il est donc nécessaire de réfléchir collectivement à de nouveaux modes d’organisation et de formation.


Question 4-1: Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts des règles nouvelles permettant d’ouvrir largement notre parti aux hommes et aux femmes de gauche en réduisant les obstacles à leur adhésion (adhésion directe, adhésion à des sections thématiques, montant des cotisations, modalité d’accueil, adhésion sur Internet…)?


Le Congrès de Reims a montré que l’élection au suffrage universel direct du 1er Secrétaire National et des 1ers secrétaires fédéraux après le Congrès pouvait empêcher celui-ci d’être un moment de synthèse, de travail et de rassemblement. Sans remettre en cause la proportionnelle, qui est un élément fondamental de l’unité des socialistes permettant le respect de la pluralité d’opinion dans chacun de nos instances, il nous faut réfléchir à une nouvelle organisation de nos Congrès permettant que le choix de nos dirigeants repose sur des choix politiques et sur leur capacité à créer des majorités stables pour pouvoir gérer le parti.


Question 4-2 : Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts, des règles de démocratie interne permettant d’améliorer l’efficacité de nos Congrès et de choisir nos dirigeants en cohérence avec nos orientations politiques ?


5. Pour des règles d’éthique


Nous devons nous doter des moyens pour garantir un réel civisme interne et la solidarité entre socialistes à tous les niveaux. Nous proposons que soit rédigée une charte d’éthique, prévue par nos statuts, mais jamais écrite. Une commission composée de personnalités incontestées faisant autorité dans notre Parti pourrait être chargée de faire respecter ces règles communes. Elle pourrait, entre autres, proposer une réforme de l’organisation de nos scrutins afin qu’il n’y ait plus de contestations, rappeler à l’ordre ceux de nos camarades ou de nos instances qui ne respecteraient pas les valeurs et les règles de notre collectif.


Question 5.1: Etes-vous favorables à la création dans notre parti d’une autorité indépendante et incontestée, chargée de faire respecter les règles d’éthique et de droit s’imposant à tous les adhérents du Parti Socialiste, disposant des moyens de les faire respecter et tranchant en dernier ressort toute question en rapport avec la violation de nos règles communes ?


Question 5.2: Approuvez-vous la mise en œuvre dans les scrutins internes de notre parti, de nouveaux mécanismes, inspirés des règles et des moyens de la République, garantissant la sincérité et la fiabilité de nos votes ?

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 22:08

L’idée de primaires à gauche initiées par le parti socialiste ne m’a jamais semblé pertinente. Notre fédération avait déjà soumis l’idée pour la désignation de notre candidat (e) aux présidentielles 2007. J’avais voté contre lors d’un vote indicatif des secrétaires de section. A l’époque, l’élan était venu d’Italie avec la désignation de Romano Prodi. On connait la suite… La gauche est au placard et l’élection du leader italien n’a été qu’un feu de paille face au tsunami Berlusconi.

 

L’élection d’Obama est maintenant la référence. Sa désignation a constitué, nous dit-on, un formidable levier pour crédibiliser sa candidature. Le procédé des primaires n’est pas nouveau là bas. Et si Obama est sorti vainqueur des urnes, il le doit sans doute plus à ses qualités et à la faiblesse de son rival Mac Cain, qu’au mode de désignation.

 

Le fond du problème reste la bipolarisation politique consécutive à notre système présidentiel quinquennal. Il occupe en permanence la scène médiatique. En calquant notre mode de désignation sur l’étranger nous ne réglons rien sur ce qui fait notre faiblesse : l’absence d’un rassemblement suffisant à gauche pour virer avec un très bon score au premier tour.  Car la désignation de notre candidat (e), sous quelque forme que ce soit, ne règlera pas le problème des alliances. Et pour se faire celles-ci doivent avant tout traiter au fond : le projet et la volonté de gagner ensemble en laissant à chacun l’espace politique pour exister.

En 2007 Sarkozy a élargi la base électorale de l’UMP en aspirant les idées de Le Pen et en se réclamant de Jaurès ! Il a rallié ainsi les suffrages ouvriers qui lui manquaient. En s’alliant avec De Villiers et le CPNT il élargi encore davantage sa base électorale et hypothèque d’autant plus les chances de la gauche d’être bien placée au premier tour.

 

Que notre futur candidat(e) sorte d’un vote élargi aux sympathisants ou pas, ne changera pas grand-chose à cet état de fait. Dans tous les cas, nous aurons besoin d’un (e) leader crédible, rassembleur et  à la tête d’alliance forte autour d’un projet de fédération de la gauche. C’est à cela qu’il faut nous atteler au lendemain des régionales. Les rapports de force seront connus et chacun devra en tenir compte pour esquisser le rassemblement qui peut mener à la victoire. Pour préparer la campagne, les appareils devront  s’effacer et agir pour créer une coordination des gauches. Elle peut se constituer sur une base proportionnelle aux résultats et aux nombre d’élus comme le propose le PRG Roger Gérard Schwarzenberg.  Ce sera à elle aussi de porter le débat sur la désignation de notre candidat (e).

 

Quant à l’alliance avec le Modem elle n’est pas d’actualité. Il n’y a pas de convergence politique de fond avec la gauche.  Il serait dangereux de vouloir en trouver au risque de perdre nos alliés historiques mais aussi une partie de notre âme et de notre électorat.  Au second tour, les électeurs du Modem,reporteront leurs voix sur le (la) candidat(e) de la gauche si celui-ci est en situation de pouvoir barrer la route à Sarkozy.  

Jacques JULOUX
Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Parti socialiste
commenter cet article

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche