Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 13:36

La session du Conseil régional, qui s'est tenue le 27 mars à Rennes, a été essentiellement consacrée aux réponses que la Bretagne peut apporter à la crise qui "est et sera violente", selon les termes de Jean-Yves Le Drian. "Dans ces circonstances, on ne peut se résoudre ni à l'incantation, ni à de simples mesures conjoncturelles", "Il faut dire la vérité et mobiliser toutes les énergies pour, à la fois, sauvegarder les compétences et anticiper l'après-crise, le faire dans la justice et l'équité et engager les initiatives publiques qui soient à la hauteur d'une dépression exceptionnelle". Le seuil des 100 000 demandeurs d'emploi a été franchi dans la région, ce qui représente une progression de 16,60 % entre janvier 2008 et janvier 2009. On constate que les contrats à durée déterminée ou en intérim ne sont pas renouvelés. Les jeunes sont les plus touchés puisque, pour eux, le taux de progression atteint les 25 %. Mais le pire est devant nous. Les entreprises qui ont recours au chômage partiel risquent rapidement de procéder à des licenciements. Toute l'économie est touchée mais, en Bretagne, le secteur de l'automobile est particulièrement frappé. Il s'agit bien sûr de PSA à Rennes mais aussi de tous les sous-traitants dans la métallurgie. Le bâtiment et l'agroalimentaire sont également des secteurs qui méritent toute l'attention des pouvoirs publics.

Que peut faire le Conseil régional ?

D'abord, mobiliser ses propres ressources budgétaires. Dès le mois de décembre, il a abondé son budget de 12 millions d'euros afin d'engager des financements dans l'enseignement supérieur, la culture, les infrastructures portuaires et le logement. En outre, un comité de crise, réunissant toutes les sensibilités politiques du Conseil régional, a été mis en place à ce moment. A la session du 27 mars, les élus régionaux ont dégagés 18 millions d'euros supplémentaires grâce au fonds de compensation de la TVA*. Cette somme servira à renforcer les actions dans le domaine de la maîtrise de l'énergie et du développement des énergies renouvelables ou dans les mises aux normes dans l'hôtellerie ou l'agriculture. Au total, les capacités d'investissement de la Région ont augmenté de 10 % pour 2009.

 

 

Nous tenons à ce que ces interventions soient très rapides et qu'elles se situent franchement dans la croissance écologique qui devra être la croissance de l'après-crise", a précisé le président Jean-Yves Le Drian. Dès le début de la crise, le Conseil régional a mis en place une cellule de veille. Le Conseil d'administration de l'Agence économique de Bretagne se réunit chaque mois pour faire le point, secteur par secteur, de manière à adapter les politiques d'intervention ou de formation. "Comme il faut être réactif, je réunirai spécialement l'Assemblée régionale à ce sujet, dans la deuxième quinzaine de mai", a annoncé Jean-Yves Le Drian. Cette session sera consacrée à l'examen des filières économiques stratégiques pour la Bretagne, comme l'automobile, les technologies de l'information et de la communication, l'agroalimentaire, la pêche, la construction navale.


Cap Finistère : link
(photo : Le Telegramme)
 

sur le même principe que la commune de Clohars-Carnoët. Les TVA de 2007 et 2008 sont remboursés par l'état en 2009 (au lieu de 2010 pour la TVA 2008) pour les collectivités qui investissent plus cette année que sur la période précédente. La frilosité des investissements privés est ainsi compensée en partie par l'investissement public qui soutient la relance de l'économie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Section PS Clohars Carnoët-Le Pouldu-Doëlan - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche