Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 16:07

rythme-scolaire.jpgJeudi soir, la salle des fêtes était bien garnie pour une réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires organisée par la mairie. La plupart des enseignants des 4 écoles de la commune était présent comme de nombreux parents et représentants des associations locales. Après une présentation de la réforme, les élus et la responsable du service enfance-jeunesse ont proposé une méthodologie avec l'objectif affiché que le Projet Educatif de Territoire (PEDT) soit "prêt fin juin 2013".

La presse avait relaté la veille de cette réunion publique les inquiétudes et interrogations de parents d'élèves concernant cette réforme qui modifie non seulement le rythme de nos enfants mais aussi celui des adultes. Les questions et échanges ont donc été nombreux sur le choix de la demi-journée (mercredi ou samedi), le début de sa mise en place (2013 ou 2014) ou encore sur le moment choisi et le contenu des activités pédagogiques organisées par la municipalité (début ou fin d'après midi).

Si le débat a aussi porté sur le bien-fondé de la réforme proprement dite, la collectivité n'est pas décideur sur le projet de loi et les décrets d'application, elle est uniquement chargée de sa "mise en oeuvre" sur notre territoire.

Le maire a précisé que rien n'avait encore été décidé et que cela devait se faire en "concertation" avec les enseignants et les parents d'élèves dans l'intérêt de l'enfant. Une réunion a d'ailleurs été organisée mercredi dernier avec les 4 directrices des écoles de la commune dont la voix au chapitre est prépondérante.

Moins glamour qu'un conseil municipal "jeune" dont beaucoup d'élus raffolent, le Projet Educatif Local (PEL) déjà rédigé et son comité de pilotage en place vont être une aide précieuse à la rédaction du PEDT.

Si ce PEDT n'est donc pas clef en main et doit se faire en concertation avec les différents acteurs éducatifs, le maire a néanmoins apporté quelques précisions importantes. Les activités pédagogiques seront prises en charge par la commune, environ "60 000 euros sans participation des parents". Ce budget est basé sur une "heure pédagogique" et non 3/4 d'heure comme proposé dans la réforme car "qui peut le plus peut le moins". L'aide de l'Etat, à travers son fonds d'amorçage, serait d'environ 20 000 euros en cas de démarrage en septembre 2013 contre rien en 2014 même si l'Association des Maires de France demande à pérenniser ce fonds. Le maire a aussi précisé que les services municipaux "motivés et positifs", avec 5 mois de préparation avant l'été, seront "prêts à mettre en place cette réforme dès septembre 2013" si ce choix est retenu.

Un questionnaire va être envoyé à tous les parents d'élèves ainsi qu'un autre aux associations locales dont les avis vont être étudiés avec une grande attention.

C'est donc un beau défi à relever comme le ministre de l'éducation, Vincent Peillon, l'a souligné ce matin sur Europe 1 : Cette réforme a « une vertu, elle oblige à se parler (...) Que tout le monde se décontracte ! On a du temps, il faut réfléchir aux meilleurs projets pour les enfants »

Partager cet article

Repost 0
Published by PS Clohars Carnoet - dans Clohars Carnoët et alentours
commenter cet article

commentaires

Perles29 07/05/2013 07:49

Quelle concertation?

  • : Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • Section PS Clohars Carnoët - Le Pouldu - Doëlan
  • : Blog de la section du Parti Socialiste de Clohars-Carnoët qui traite de la vie locale et municipale comme de l'actualité nationale ou internationale.
  • Contact

Recherche